Moteurs

Arbre cannelé de génératrice de démarrage fissuré

PIÈCES D’AÉRONEF, ÉQUIPEMENT
RDS n° 20120502009

RDS présenté :

On a retiré la génératrice de démarrage, qui totalisait 1786 heures de vol cellule, pour lui faire subir une révision générale. Au cours de la procédure de révision, un contrôle magnétoscopique a révélé la présence d’une fissure dans les axes radial et longitudinal de l’arbre d'entraînement cannelé qui entre en prise avec le moteur.

La génératrice de démarrage avait été fabriquée en mars 2006. On a remplacé l’arbre fissuré par un neuf.

Commentaires de Transports Canada:

Compte tenu de la date de fabrication et du total des heures de vol cellule accumulées de cette génératrice de démarrage, il y avait peut-être un problème au niveau de l’installation ou un problème de vibrations excessives. Il est heureux que le cycle d’inspection de ce composant ait permis de découvrir l’anomalie avant qu’une défaillance totale ne survienne.

Moteurs faisant l’objet d’une maintenance selon état

AVCO LYCOMING, O-320-D2J
RDS n° 20120301010

RDS présenté :

Au cours du point fixe prévol, le pilote s’est rendu compte que le moteur vibrait. Jugé inapte au vol, l’aéronef a été inspecté par le personnel de maintenance. Six des huit goujons du cylindre numéro 3 étaient cisaillés. Tous les goujons ont été remplacés et on s’est assuré que la totalité des écrous à la base des 4 cylindres étaient bien serrés. À cette époque, le moteur faisait l’objet d’une maintenance selon état. Le cylindre n’avait jamais été retiré depuis qu’il avait été révisé. Deux autres cylindres avaient été retirés à 2065 heures dans le cadre du programme de maintenance selon état du moteur. Par la suite, toujours dans le cadre de ce programme, le moteur avait été inspecté aux 50 heures. Depuis le présent incident, l'aéronef a fait l’objet de deux inspections qui n’ont rien révélé d’anormal.

Commentaires de Transports Canada:

La maintenance selon état d’un moteur peut être avantageuse d’un point de vue économique, mais elle n’est pas sans risques. Dans le présent cas, il a été possible de réparer le moteur conformément à son manuel de maintenance. Point digne de mention, si les goujons traversant qui maintenaient en place le cylindre opposé (numéro 2) s’étaient également desserrés, le carter moteur n’aurait probablement plus bénéficié de la précharge du tourillon du palier principal, ce qui aurait pu provoquer des dommages par frottement inhérents à la friction mégacyclique entre des surfaces de contact en vibration et une perte de matériel sure les moitiés du carter moteur. Si les mêmes boulons traversants étais ensuite resserrées, il ya une possibilité de pression de serrage excessif sur le palier principal.

Nous tenons à rappeler aux exploitants que les exigences propres à la maintenance « selon état » sont clairement énoncées dans l’Avis de navigabilité B041.

Ajustement serré entre le transmetteur d’huile et le capotage du noyau central

GENERAL ELECTRIC, CF34-3A1
RDS n° 20120502007

RDS présenté :

Lors d’un changement prévu du moteur n° 1, on a découvert une perforation de 2,54 cm (1 pouce) dans le capotage du noyau central supérieur. Une enquête a permis d’établir que le capotage du noyau central avait été en contact avec la partie supérieure du capteur de niveau du réservoir d’huile du moteur retiré. On a installé un nouveau capotage du noyau central sur le nouveau moteur.

Commentaires de Transports Canada:

On rappelle aux spécialistes de la maintenance de demeurer vigilants lors de l’installation ou de l’inspection des composants et de porter une attention particulière aux ajustements et aux jeux.

Tubes diffuseurs fissurés

PRATT & WHITNEY-CAN, PT6A-28
RDS n° 20120629003

RDS présenté :

Après le retour de révision d’un moteur PT6 A 28, on a lancé une demande d’analyse des tendances en stipulant que la température avait augmenté de 20 degrés. On a tenté à plusieurs reprises de corriger cette condition en ciblant l’étalonnage, les sondes de température, etc. Ces tentatives n’ont pas permis de régler le problème. Les spécialistes de la maintenance ont décidé de procéder à une inspection de la partie chaude à 1616 heures depuis sa révision pour l’inspecter plus en détail. Ils ont trouvé trois tubes diffuseurs gravement fissurés. On a installé trois trousses de réparation sur place (portant la référence 3102843 01) sur le moteur, conformément aux recommandations du constructeur, et des vérifications du fonctionnement ont permis d’établir que le moteur était redevenu en état de service.

Commentaires de Transports Canada:

Excellent travail de la part des spécialistes de la maintenance en allant de l’avant avec l’inspection de la section chaude et en découvrant la source du problème. Même si une augmentation de 20 degrés de la température de fonctionnement ne semble pas énorme, elle constitue une bonne indication d’un problème moteur. Une analyse des tendances constitue un outil très utile lorsque l’on doit composer avec des systèmes de bord complexes.

Corrosion du carter intermédiaire

ROLLS ROYCE - GY, TAY
RDS n° 20120905002

RDS présenté :

Le moteur à été retourné à Rolls Royce Canada aux fins d’inspection à mi vie. Pendant le démontage du moteur au point de décharge, lors du retrais de la grille de l’aube directrice, on a remarqué que la paroi externe du carter intermédiaire comportait des traces de corrosion excessive qui l’avaient perforée et qui avaient produit une fissure de 25,4 cm (10 pouces). Le moteur portait également des traces de corrosion excessive visibles dans une autre région du carter et à l’intérieur du compresseur basse pression.

Commentaires de Transports Canada:

Rolls Royce a publié le bulletin de service 72 1399 traitant des préoccupations en matière de corrosion sur le moteur TAY ainsi qu’une alerte de sécurité relativement à cet événement. Pour de plus amples renseignements, les exploitants sont encouragés à communiquer avec Rolls Royce grâce à son site Web ou à ses représentants sur le terrain.

Date de modification :