Aéronefs

Grippage du galet de verrouillage de position rentrée de la turbine à air dynamique

AIRBUS, A310-304
RDS no 20110513007

RDS présenté :

Des spécialistes de la maintenance exécutaient une tâche opérationnelle sur le mécanisme de verrouillage de position rentrée de la turbine à air dynamique (RAT) dans le cadre d'une vérification A 06, lorsqu'ils ont découvert que la RAT ne s'était déployée ni au moyen de la poignée de dégagement du commandant de bord ni de celle du copilote.

Après enquête, il a été établi que le galet de verrouillage de position rentrée de la RAT était grippé. On l'a démonté, inspecté, relubrifié, remonté et remis en service après un essai de fonctionnement réussi.

Commentaires de Transports Canada : 

Une évaluation plus poussée par l'exploitant du reste des aéronefs A310 a permis d'établir l'existence de problèmes similaires pour lesquels l'exploitant avait décidé de limiter la tâche opérationnelle relative à la RAT et d'introduire dans son programme de maintenance une tâche répétitive de lubrification.

Défectuosité de gaines antigivrage

BOEING, 767-375
RDS no 20120312014

RDS présenté :

Après l'arrivée à la porte d'embarquement, durant une inspection extérieure standard, l'équipe de maintenance a découvert à l'aile gauche que le panneau de rupture du bec de bord d'attaque n° 4 s'était rompu sans qu'aucune gaine antigivrage ne soit visible de l'ouverture.

Une inspection plus poussée a révélé que les gaines étaient désintégrées et effilochées, et que des brins de matériau des tuyaux bloquaient l'intérieur de ces gaines antigivrage. On a également retrouvé une autre gaine antigivrage qui était endommagée sur la même aile, vers l'extérieur par rapport au moteur.

On a remplacé les deux gaines, ce qui a permis de remettre l'aéronef en état de service.

Commentaires de Transports Canada:

Grâce à un examen minutieux auquel a procédé le personnel de maintenance en effectuant l'inspection extérieure standard, l'observation du panneau de rupture détaché a révélé avant le départ une défaillance des gaines.

Félicitations au technicien d'entretien visé.

Fracture de la contrefiche longitudinale supérieure du train avant

BOMBARDIER, CL-600-2B19
RDS no 20120410003

RDS présenté :

Au cours de la retrait du train avant, on a découvert que le tourillon en fonte de la contrefiche longitudinale supérieure était fissuré sur environ les trois quarts de sa circonférence.

On a remplacé le tourillon de la contrefiche, ce qui a permis de remettre l'aéronef en état de service.

Commentaires de Transports Canada:

Voici un autre exemple de l'importance des vérifications quotidiennes qui devraient permettre de détecter des anomalies comme celle-ci avant que l'aéronef ne décolle.

Défaillance du pare-brise

BOMBARDIER, CL-600-2B19
RDS no 20111109001

RDS présenté :

Pendant la descente vers la destination, le pare-brise du commandant de bord s'est fracassé. Le vol s'est poursuivi jusqu'à la destination et l'avion s'est posé sans encombre. On a subséquemment retiré l'appareil du service afin de remplacer le pare-brise du côté gauche.

On a procédé à toutes les vérifications de fonctionnement pertinentes avant de remettre l'avion en service.

Commentaires de Transports Canada:

L'exploitant a remarqué qu'il y avait de l'érosion au niveau du bourrelet de calfeutrage en caoutchouc supérieur extérieur ou « joint de protection contre l'humidité », ce qui aurait permis à l'humidité de s'infiltrer et d'entraîner ainsi la défaillance du volet externe de ce pare-brise.

Comme l'indique la rubrique 56-11-01 du Manuel de maintenance de l'aéronef (MMA) : « inspecter le joint de protection contre l'humidité extérieur à la recherche de fissures et de signes d'érosion… et faire les réparations nécessaires…».

Transports Canada, Aviation civile informe tous les propriétaires, exploitants et spécialistes de la maintenance qu'ils doivent se fier au MMA susmentionné pour effectuer les diverses inspections et réparations visant à prévenir des événements comme celui du présent article.

Biellette de sortie du PCU des ailerons fracturée

BOMBARDIER, CL-600-2B19
RDS no 20120528007

RDS présenté :

Au cours d'une inspection de vérification de maintenance périodique lourde visant une vérification du fonctionnement des deux servo-commandes des ailerons à chaque panneau d'aileron, le technicien d'entretien d'aéronef (TEA) a découvert qu'une des servo-commandes de la biellette de sortie du panneau de servo-commande de l'ailerons droits avait été fracturée et s'était détachée.

On a remplacé la biellette de sortie et on a remis le système en état de fonctionnement.

Commentaires de Transports Canada:

On a élaboré le programme de maintenance de cet aéronef pour recenser les défaillances comme celle ci afin d'empêcher la défaillance complète du système de commande de vol.

Transports Canada, Aviation civile avise tous les propriétaires, exploitants et spécialistes de la maintenance des risques potentiels que constitue une défaillance non détectée de cette biellette et d'être sensibles aux anomalies techniques signalées par les équipages de conduite relativement à ce système.

Dommages causés par la surchauffe de câblage

BOMBARDIER, CL-600-2B19
RDS no 20120518001

RDS présenté :

En enquêtant sur une défaillance de l'aéronef sans lien avec ce problème, le technicien d'entretien d'aéronef a découvert du câblage brûlé relié au circuit K1DB du relais d'alimentation de la pompe hydraulique 3A. Le câble n° DB18B12WHT présentait des signes de surchauffe et il était brûlé sur près des 20,32 derniers centimètres (8 pouces) menant jusqu'au relais d'alimentation.

On a remplacé les câbles visés de la façon indiquée dans le manuel technique des pratiques courantes en électricité et remis l'aéronef en service.

Commentaires de Transports Canada:

On soupçonne un sertissage inapproprié des câbles dans leurs cosses d'avoir donné lieu à la surchauffe de ce câble.

Transports Canada, Aviation civile (TCAC) aimerait aviser tous les spécialistes de la maintenance des aéronefs de l'importance de suivre avec diligence tous les manuels de constructeurs lors du remplacement de pièces d'aéronef ou de l'exécution de réparations.

Cornières de traînée fissurées

BOMBARDIER, CL-600-2D15 (705)
RDS no 20120501001

RDS présenté :

Lors d'une visite à une installation de peinture, on a trouvé des fissures sur les cornières de traînée gauches de fixation de la dérive au fuselage dans les positions avant et arrière.

On a réparé l'aéronef conformément à l'instruction technique de réparation (ITR) 690 55 31 010 de Bombardier et on l'a plus tard remis en service.

Commentaires de Transports Canada:

Transports Canada, Aviation civile (TCAC) travaille actuellement de concert avec les services techniques de Bombardier, afin de mieux définir cette caractéristique de défaillance des cornières de traînée.

TCAC aimerait aviser tous les propriétaires et exploitants de CRJ700/900 de cette situation possible.

Longeron de stabilisateur fissuré

Cessna 172 série
RDS no 20120607001

RDS présenté :

Un exploitant a récemment découvert une fissure qui avait traversé le longeron avant et la zone du trou d'allègement du revêtement central à l'endroit où le longeron du stabilisateur s'attache au fuselage (réf. 0532001-98).

Cet aéronef avait auparavant une fissure dans la même zone, et ce, en dépit du fait que la trousse de modification de Cessna visant le renforcement du longeron avant du stabilisateur avait été installée conformément au SEB94-8 de Cessna.

Commentaires de Transports Canada:

Un examen des antécédents de service a révélé que ces fissures sont un problème de longue date qui semble être étroitement lié à une manutention au sol inappropriée.

Transports Canada, Aviation civile (TCAC) recommande que le personnel de l'aviation s'abstienne d'agripper ces aéronefs par l'empennage lorsqu'il les déplace manuellement.

Tringlerie de trappe de train d'atterrissage principal

DHC-8 série 100
RDS no 20120418003

RDS présenté :

L'équipage a signalé une perte de pression du circuit hydraulique no 2 avec activation des voyants d'avertissement de direction et de train principal gauche non verrouillé. L'équipage a actionné à nouveau la commande du train d'atterrissage pour confirmer l'existence du problème et est retourné vers un aérodrome voisin où il s'est posé sans encombre.

L'équipe de maintenance a constaté que la tige poussoir de la trappe extérieure du train d'atterrissage principal gauche portant la référence 83231014-003 et l'ensemble ressort correspondant portant la référence 83231020-003 s'étaient rompus. Toute porte à croire qu'au moment de la sortie du train d'atterrissage, une conduite hydraulique adjacente a été sectionnée, ce qui a entraîné une perte rapide de liquide hydraulique et la perte du circuit hydraulique no 2.

Commentaires de Transports Canada:

Nous recommandons au personnel de maintenance d'inspecter soigneusement les trappes et les tringleries du train d'atterrissage pour éviter que d'autres événements semblables se reproduisent.

Pédales de palonnier fissurées

DIAMOND - CAN, DA20-C1
RDS no 20120511001

RDS présenté :

Au cours d’une inspection aux 1500 heures, on a constaté que la pédale de frein portant la référence 22-2728-00-00, installée du côté du copilote du frein droit, ainsi que la pédale de frein portant la référence 22-2727-13-00, installée du côté pilote du frein gauche étaient toutes les deux fissurées au niveau du tube de pivot. Les pédales n’étaient pas coincées et elles ne présentaient pas d’usure anormale. On a remplacé les deux pédales et on a remis l’aéronef en service.

Commentaires de Transports Canada:

Le constructeur Diamond Aircraft a augmenté la fréquence des intervalles d’inspection et de lubrification de cet élément, la faisant passée de 200 à 100 heures. Des précisions à ce sujet sont présentées dans les instructions de maintenance actuellement en vigueur et dans la lettre d’information de service SIL20C1-003. On peut consulter cette lettre dans le site Web de Diamond Aircraft à l’adresse suivante :

http://www.diamondaircraft.com

Suivre le lien intitulé « Technical Publications » et sélectionner « Service information letters ».

Mauvaise installation d'un support de tube de conjugaison des volets

EMBRAER, ERJ 190-100
RDS no 20120611003

RDS présenté :

Au cours d'une visite de maintenance, on a constaté que le tube de conjugaison d'entraînement des volets no 6 gauche était usé par frottement contre un support guide. Après avoir remis la puissance, on a rentré les volets et on a confirmé que le tube de conjugaison frottait et s'usait contre le support. Au cours d'une visite de maintenance précédente, on avait installé le support d'une manière qui permettait au tube de conjugaison d'entrer en contact avec le support pendant la rentrée des volets, causant ainsi de l'usure.

La vérification indépendante du fonctionnement et du montage effectuée à l'occasion de la visite de maintenance n'avait pas permis de découvrir le fait que le tube de conjugaison pouvait frotter contre le support.

On a également confirmé que le contact entre le tube de conjugaison et le support n'apparaîtrait pas de manière évidente, même après le retrait de tous les panneaux et de tous les carénages pour une bonne inspection visuelle, à moins que l'on ne rentre et sorte complètement les volets pendant l'inspection.

On a remplacé le tube de conjugaison et le support guide en s'assurant d'orienter et d'installer correctement le support.

Commentaires de Transports Canada:

Comme l'a mentionné l'exploitant, les instructions d'installation du manuel de maintenance de l'aéronef (AMM) n'indiquaient pas clairement comment orienter correctement ce support guide pour assurer une bonne installation.

Le constructeur d'aéronef Embraer, a été informé de cette inquiétude à l'égard des instructions peu claires dans l'AMM.

Transport Canada, Aviation civile tient à mettre en garde tous les spécialistes de la maintenance contre le danger d'une mauvaise installation de ce support guide.

Défaillance de l'onduleur de cabine

LEARJET, 45
RDS no 20120425004

RDS présenté :

L'interrupteur/voyant du bus non essentiel droit s'est allumé au moment où l'équipage s'alignait sur la piste en vue du décollage. L'équipage est revenu sur l'aire de stationnement de soutien des vols et a coupé les moteurs de l'aéronef. On a remarqué une forte odeur d'incendie électrique lorsque le personnel de maintenance a débranché les batteries se trouvant dans le compartiment équipement arrière.

Le personnel de maintenance a effectué une inspection complète et a découvert que la cause première de l'odeur de brûlé était un onduleur défectueux.

Le personnel de maintenance a remplacé l'onduleur défectueux, la batterie principale supérieure, le disjoncteur à distance et le fusible de 80 ampères du bus non essentiel droit.

L'essai de fonctionnement de l'ensemble du système a été concluant et, comme il n'y avait plus d'odeur de brûlé ni aucun signe de surchauffe, l'aéronef a été remis en service.

Commentaires de Transports Canada:

On a constaté que de la condensation formée dans le compartiment équipement arrière du cône de queue pouvait s'égoutter sur l'onduleur et provoquer ainsi sa défaillance. L'application du bulletin de service (BS) 45-25-24 de Learjet réduira le risque que de l'humidité atteigne l'onduleur et dirigera l'écoulement d'air chaud en provenance du ventilateur de l'onduleur à l'écart du câblage qui passe au-dessus de l'onduleur.

Transports Canada, Aviation civile tient à avertir tous les propriétaires, exploitants et spécialistes de la maintenance de Learjet 45 de l'existence de ce bulletin de service et de l'importance de le mettre en application.

Date de modification :