Moteurs

Défaillance de turbine haute pression

General Electric CF34-8C5
(RDS) n° 20121130002

RDS présenté:

Alors que l’appareil franchissait 8000 pieds en montée, l’équipage de conduite a entendu un bruit fort, après quoi l’appareil a effectué un mouvement de lacet vers la droite. Les paramètres du moteur droit indiquaient que le moteur décélérait. L’équipage de conduite a arrêté le moteur, déclaré une urgence, fait demi-tour et atterri sans autre incident. Le personnel de maintenance sur place a effectué une inspection initiale du moteur et n’a détecté aucun dommage aux pales de soufflante, mais les turbines étaient fortement endommagées.

Aubes 2e étage de la turbine haute pression.

Commentaires de Transports Canada :  

Le démontage du moteur a révélé que la défaillance était due à une aube de turbine haute pression qui s’est rompue. Il s’agit d’un problème connu des moteurs CF34 découlant d’une corrosion sous l’emplanture des aubes. Les bulletins de service 72-0228 et 72-0242 traitent de l’introduction d’aubes modifiées pour corriger ce problème.

Particules métalliques dans l’huile – signe de problème moteur

Pratt & Whitney - Canada PW123
(RDS) n° 20130826001

RDS présenté:

Lors du démontage du réducteur de vitesse (pour une révision mineure en raison de particules métalliques dans l’huile), trois fissures ont été constatées dans la paroi de l’arbre à pignon droit 2e étage. Les fissures commençaient au plan de jonction de roulement no 15 et se propageaient vers l’avant. Les fissures étaient adjacentes et espacées d’environ 1,52 mm (0,060 po) l’une de l’autre. Du matériau s’était séparé au coin de l’encoche d’outillage. Le morceau de matériau qui s’était séparé a été trouvé par le détecteur magnétique de particules. Le morceau faisait environ 1,52 mm (0,060 po) de largeur, 2,52 mm (0,100 po) de longueur et 1,27 mm (0,050 po) de profondeur.

Couronne principale avec indications claires de fissure et de morceau manquant

Commentaires de Transports Canada :  

Les particules métalliques trouvées dans le circuit d’huile et les indications de détecteur de particules sont des signes d’usure ou de problème de moteur. Il peut s’agir d’un signe avant-coureur de défaillance catastrophique. Il faut effectuer une enquête détaillée sur ces états pour déterminer la source. Les instructions du fabricant concernant les particules métalliques dans l’huile dans les manuels d’entretien, les bulletins de service (BS) et les lettres d’information en service (SIL) doivent toujours être respectées.

Carter de boîte de vitesses fissuré

Garrett TFE731-2-2B
(RDS) n° 20131210001

RDS présenté:

Durant une inspection visuelle de la boîte de vitesses, il a été constaté que l’oreille de goujon de fixation inférieur de carter de filtre à huile était fissurée. La mesure corrective qui a été prise consiste à remplacer le carter de boîte de vitesses arrière.

Carter de boîte de vitesses endommagé

Commentaires de Transports Canada :  

Transports Canada, Aviation civile tient à attirer l’attention des utilisateurs de moteurs TFE731 sur ce défaut. En raison de l’emplacement des goujons (position de six heures) et de la longueur du carter, le risque de dommage accidentel est élevé. L’origine des dommages n’est pas connue dans le cas présent; toutefois, les dommages peuvent découler d’une corrosion (ou d’une inclusion lors du moulage), d’un serrage exagéré par le passé ou peut-être une surcharge accidentelle ou des dommages causés par un impact durant l’installation ou le transport. Peu importe la cause, les techniciens d’entretien sont appelés à faire attention lorsqu’ils travaillent sur des systèmes complexes et de toujours respecter les instructions du fabricant.

Boucle d’incendie défaillants, arrêt moteur en vol évité

General Electric, CF34-3B1
(RDS) n° 20121101004

RDS présenté:

Durant une activité de maintenance régulière, il a été constaté que les boucles « A » de la tuyère d’éjection gauche étaient hors d’usage. En effectuant le dépannage, le technicien a constaté que le faisceau de câbles de détection d’incendie moteur était défaillant au connecteur de mât. Les faisceaux de câbles de détection d’incendie et de protection contre d’incendie ont été remplacés. Si ce défaut n’avait pas été trouvé, le moteur aurait pu arrêter en vol en raison d’un faux avertissement d’incendie moteur ou de surchauffe de tuyère d’éjection.

Boucle d’incendie exposé près du connecteur canon

Commentaires de Transports Canada :  

Il s’agit d’une bonne constatation de l’équipe de maintenance qui effectuait l’inspection (surtout étant donné que la défectuosité se trouvait dans le mât). À mesure que les flottes d’aéronefs au Canada et à l’étranger vieillissent, il y aura probablement plus de situations semblables qui seront signalées.

Chambre de combustion fissurée

Garrett TPE331-10UGR-514H
(RDS) n° 20121107004

RDS présenté:

L’équipage a indiqué que lorsque la manette des gaz était poussée, le moteur atteignait un couple de seulement 40 %. Le roulement au décollage a été interrompu et l’avion est retourné au hangar. Une équipe de techniciens d’entretien a effectué une inspection visuelle rapide du moteur et a effectué un point fixe au sol avec le capotage moteur ouvert. Le démarrage était plus long que prévu et lorsque le moteur a atteint la puissance de ralenti sol, le technicien dans le poste de pilotage a remarqué une lueur orange sous le moteur. Des procédures ont été mises en œuvre pour arrêter le moteur.

Une inspection visuelle détaillée a permis de confirmer la présence d’une longue fissure de 25,4 à 30,48 cm (10 à 12 pouces) dans la chemise de chambre de combustion. Le moteur a été retiré et remplacé.

Chambres de tranquillisation du moteur (section de combustion) avec une fissure de 25,4 à 30,48 cm

Commentaires de Transports Canada :  

Les chambres de tranquillisation de ces moteurs sont utilisées « selon leur état ». Le titulaire du certificat de type (Honeywell) a publié le bulletin de service 72-2178 (section de combustion – inspection de l’ensemble chambre de combustion) qui recommande que la chambre de combustion soit inspectée à chaque inspection et/ou remplacement planifié de l’injecteur carburant. Transports Canada, Aviation civile recommande que les exploitants se familiarisent avec ce bulletin de service et se conformer aux exigences.

Date de modification :