ATA 24 Alimentation électrique

LÉGENDE

Procédures nécessaires

(O) - Une procédure d'exploitation
(M) or (M#) - Une procédure de maintenance
(O)(M) or (O)(M#) - Des procédures tant d'exploitation que de maintenance

Catégories de délai avant réparation

Catégorie A

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans le délai avant réparation indiqué dans la colonne des remarques ou exceptions de la MEL approuvée de l'exploitant. Lorsque les clauses conditionnelles inscrites dans la colonne des remarques ou exceptions de la MMEL précisent un nombre de cycles de fonctionnement ou d'heures de vol, le délai commence à compter du vol suivant. Lorsque le délai est indiqué en nombre de jours de vol, il commence à compter du premier jour de vol qui suit celui de la découverte du problème.

Autorisation de départ limitée – Certaines MMEL d'aéronefs équipés de moteurs FADEC ont des dispenses qui sont assujetties à des autorisations limitées dans le temps exprimées sous la forme de nombres d'heures d'utilisation moteur bien précis, et le tout débutera conformément aux heures fixées par le motoriste ou aux indications figurant dans la colonne des remarques de la MMEL. Les autorisations de départ limitée ne peuvent pas être prolongées.

Catégorie B

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans les 3 jours civils consécutifs, le jour de la découverte du problème étant exclu.

Catégorie C

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans les 10 jours civils consécutifs, le jour de la découverte du problème étant exclu.

Catégorie D

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans les 120 jours civils consécutifs, le jour de la découverte du problème étant exclu. Pour pouvoir entrer dans la catégorie D, l'article doit être facultatif ou faire partie d'un équipement superflu que l'exploitant peut, à sa discrétion, mettre hors service, retirer de l'aéronef ou le monter à bord.

Pour pouvoir être approuvé dans la catégorie D, l'article doit satisfaire aux critères suivants :

  1. son absence ne doit avoir aucune influence négative sur la charge de travail des membres d'équipage;
  2. les membres d'équipage ne doivent pas se fier sur la fonction remplie par cet article sur une base habituelle ou régulière;
  3. de par leur formation, leurs habitudes et leurs procédures développées ultérieurement, les membres d'équipage ne doivent pas se fier sur l'utilisation de cet article.

En générale, la dispense de la catégorie D ne sera pas approuvée pour de l'équipement réputé augmenter le niveau de sécurité, même si cet équipement est facultatif.

ARTICLE :  24-00-1  SOURCES D’ALIMENTATION ÉLECTRIQUE ET COUPLAGES BUS

No. de système / série article Catégories de délai
avant
réparation
Nombre
d’articles
installés
Nombre
d’articles
à expédier
Procédures
nécessaires
Remarques ou exceptions
Sources d’alimentation électrique et couplages bus B/C - -  

Voir DISCUSSION.

DISCUSSION :

Référence :  TP 6327 (ETOPS) de TC, PL 27 de la FAA (Rév. 1 du 15 août 1997), PL 40 de la FAA (Rév. 1 du 15 août 1997), PL 64 de la FAA (Rév. 1 du 15 août 1997), AC 120-42B de la FAA

Dans la mesure du possible, la MMEL devrait être rédigée de manière à ce qu’après toute panne subséquente d’un circuit d’alimentation électrique unique en vol, un nombre suffisant d’instruments et d’équipements demeure entièrement exploitable afin d’assurer les fonctions de navigation, de communications ainsi que de surveillance et d’exploitation de l’aéronef. De tels systèmes doivent demeurer exploitables pendant la période de temps qui n’est limitée que par l’autonomie de vol de l’avion. À cette fin, on ne peut considérer l’alimentation batterie comme source d’alimentation électrique.

Pour les aéronefs à 3 et à 4 moteurs, une catégorie C peut être applicable lorsque plus de deux sources d’alimentation électrique sont disponibles.

On peut exiger que la justification de cette dispense de la MMEL soit accompagnée d’une analyse des charges électriques basée sur l’hypothèse d’une panne subséquente de la deuxième source d’alimentation électrique la plus critique, afin de démontrer la capacité de l’aéronef de poursuivre le vol en toute sécurité sans que se produise un effet de cascade de pannes des autres sources d’alimentation électrique ou une perte des services essentiels. Il peut être nécessaire de mettre en œuvre des procédures de délestage des charges électriques afin d’établir des charges électriques acceptables lorsqu’on autorise le vol avec une source d’alimentation électrique inexploitable. Pour les nouveaux articles ou les nouveaux aéronefs, une analyse des charges et des procédures de délestage est requise.

La dispense doit prendre en considération les exigences ETOPS/EROPS.

Différence avec la FAALa dispense de la FAA est identique à celle de la FAA.

ARTICLE :  24-00-2  DISPOSITIFS DE SURVEILLANCE DE SOURCES D’ALIMENTATION

No. de système / série article Catégories de délai
avant
réparation
Nombre
d’articles
installés
Nombre
d’articles
à expédier
Procédures
nécessaires
Remarques ou exceptions
Dispositifs de surveillance de sources d’alimentation électrique C - 0   Peut être inexploitable lorsque la source d’alimentation électrique correspondante est inexploitable.
B - -   Voir DISCUSSION.

DISCUSSION :

Référence :  Aucune.

En général, les dispositifs de surveillance de sources d’alimentation électrique (voltmètres, ampèremètres, indicateurs de température et voyants d’avertissement et d’alarme) peuvent être inexploitables si on autorise le vol alors que la source d’alimentation électrique correspondante est inexploitable. La dispense de la MMEL peut être restreinte à un ou des canaux d’équipement de surveillance spécifiques associés aux sources d’alimentation électrique inexploitables ou hors service.

Des dispenses ont été accordées pour des dispositifs de surveillance inexploitables (p. ex. B1900, SA226/227) avec des considérations comme des exigences de charge par rapport à la capacité d’une génératrice, le fait que le voyant annonciateur correspondant soit exploitable et, dans certains cas, l’interdiction de vol en conditions givrantes, des conditions VMC, des conditions VFRetc.

Différence avec la FAA :  La dispense de la FAA est identique à celle de la FAA.

Date de modification :