ATA 77 Indication moteur

LÉGENDE

Procédures nécessaires

(O) - Une procédure d'exploitation
(M) or (M#) - Une procédure de maintenance
(O)(M) or (O)(M#) - Des procédures tant d'exploitation que de maintenance

Catégories de délai avant réparation

Catégorie A

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans le délai avant réparation indiqué dans la colonne des remarques ou exceptions de la MEL approuvée de l'exploitant. Lorsque les clauses conditionnelles inscrites dans la colonne des remarques ou exceptions de la MMEL précisent un nombre de cycles de fonctionnement ou d'heures de vol, le délai commence à compter du vol suivant. Lorsque le délai est indiqué en nombre de jours de vol, il commence à compter du premier jour de vol qui suit celui de la découverte du problème.

Autorisation de départ limitée – Certaines MMEL d'aéronefs équipés de moteurs FADEC ont des dispenses qui sont assujetties à des autorisations limitées dans le temps exprimées sous la forme de nombres d'heures d'utilisation moteur bien précis, et le tout débutera conformément aux heures fixées par le motoriste ou aux indications figurant dans la colonne des remarques de la MMEL. Les autorisations de départ limitée ne peuvent pas être prolongées.

Catégorie B

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans les 3 jours civils consécutifs, le jour de la découverte du problème étant exclu.

Catégorie C

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans les 10 jours civils consécutifs, le jour de la découverte du problème étant exclu.

Catégorie D

Les articles de cette catégorie doivent être réparés dans les 120 jours civils consécutifs, le jour de la découverte du problème étant exclu. Pour pouvoir entrer dans la catégorie D, l'article doit être facultatif ou faire partie d'un équipement superflu que l'exploitant peut, à sa discrétion, mettre hors service, retirer de l'aéronef ou le monter à bord.

Pour pouvoir être approuvé dans la catégorie D, l'article doit satisfaire aux critères suivants :

  1. son absence ne doit avoir aucune influence négative sur la charge de travail des membres d'équipage;
  2. les membres d'équipage ne doivent pas se fier sur la fonction remplie par cet article sur une base habituelle ou régulière;
  3. de par leur formation, leurs habitudes et leurs procédures développées ultérieurement, les membres d'équipage ne doivent pas se fier sur l'utilisation de cet article.

En générale, la dispense de la catégorie D ne sera pas approuvée pour de l'équipement réputé augmenter le niveau de sécurité, même si cet équipement est facultatif.

ARTICLE :  77-00-1  INSTRUMENTS MOTEUR

No. de système / série article Catégories de délai
avant
réparation
Nombre
d’articles
installés
Nombre
d’articles
à expédier
Procédures
nécessaires
Remarques ou exceptions
Instruments moteur        

NOTE :
Voir l’article 77-10-1 INSTRUMENTS DE RÉGLAGE DE PUISSANCE PRIMAIRES.

C - -  

Dans le cas des instruments moteur primaires (NH (centre du moteur), NP (hélice), ITT, etc.) et secondaires (temp. d’huile, press. d’huile, etc.) qui ont à la fois des affichages analogiques et numériques, les affichages numériques peuvent être inexploitables.

Dans le cas des indicateurs secondaires qui ont à la fois des affichages analogiques et numériques, les affichages analogiques peuvent être inexploitables à condition que les affichages numériques utilisent un certain moyen, comme les changements de couleurs pour signaler les dépassements de limites.

C - -   L’indicateur N2 d’un moteur à triple corps peut être inexploitable si la vitesse ne sert à aucune fonction de contrôle et est effectivement limitée par les commandes et le fonctionnement de base du moteur.

DISCUSSION :

Référence : PL 6 de la FAA ( Rév. 1 du 15 août 1997); PL 13 de la FAA ( Rév. 1  du 15 août 1997) ; PL 38 de la FAA ( Rév. 1  du 15 août 1997) .

Les indicateurs analogiques fournissent plus rapidement des renseignements au pilote pour l’aider à ne pas dépasser les limites. Du point de vue des facteurs humains, il est également plus facile de saisir l’information des indicateurs analogiques (ce qui réduit la charge de travail) plutôt que d’avoir à interpréter l’information numérique.

Certains appareils comme le RJ n’ont qu’une présentation numérique de la pression et de la température de l’huile. L’A320 présente uniquement l’information sur la pression d’huile au pilote pendant le démarrage et, par la suite, uniquement si certaines limites sont atteintes. Les renseignements sont disponibles sous la forme d’une page synoptique.

Différence avec la FAA : La dispense de la FAA est identique à celle de TCAC.

ARTICLE :  77-10-1  INSTRUMENTS DE RÉGLAGE DE PUISSANCE PRIMAIRES (TRI- OU QUADRIMOTEURS)

No. de système / série article Catégories de délai
avant
réparation
Nombre
d’articles
installés
Nombre
d’articles
à expédier
Procédures
nécessaires
Remarques ou exceptions
Instruments de réglage de puissances primaires B - -   Une dispense pour un instrument de réglage des puissances primaires (TQ (couple), N1 (soufflante), N2 (centre du moteur), EPR (rapport de pression moteur)) peut être autorisée pour un appareil tri- ou quadrimoteur, à condition que d’autres moyens de réglage de la puissance soient stipulés dans le Manuel de vol et que les instruments moteur connexes soient exploitables.

DISCUSSION :

Référence : MN 525.1305d)(1), PL 38 de la FAA ( Rév. 1 du 15 août 1997).

Toute dispense ne pourra être accordée que si un autre instrument du moteur touché est également certifié comme moyen de répondre aux normes de conception, c’est-à-dire, que la dispense de la MMEL serait tributaire d’une certification de navigabilité.

Différence avec la FAA : La dispense de la FAA est identique à celle de TCAC.

ARTICLE :  77-30-1  INDICATEURS DE VIBRATIONS MOTEUR

No. de système / série article Catégories de délai
avant
réparation
Nombre
d’articles
installés
Nombre
d’articles
à expédier
Procédures
nécessaires
Remarques ou exceptions
Indicateurs de vibrations moteur
S’ils sont exigés en vertu des critères de certification C - 0 (M) Peuvent être inexploitables à condition qu’un programme de fiabilité de maintenance approuvé (incluant la surveillance des vibrations moteur) soit en place.
ETOPS A - 0 (M) Peut être inexploitable pour un vol à condition qu’un programme de fiabilité de maintenance approuvé (incluant la surveillance des vibrations moteur) soit en place.
S’ils ne sont pas exigés en vertu des critères de certification D - 0    

DISCUSSION :

Référence : MN 525.1305d)(3) 

Les indicateurs de vibrations moteur avaient été introduits comme outil de surveillance des tendances du moteur et la perte d’un seul élément d’information (pour l’autorisation d’un vol ETOPS) n’est pas considérée comme un facteur significatif. Cependant, il n’est pas considéré approprié d’accorder une dispense identique à celle des vols autres que ETOPS car il est plus important de pouvoir confirmer le bon état d’un moteur avant le début d’un vol avec distance de vol prolongée.

Compte tenu de considérations propres à la conception ou de mauvaises expériences en service, une catégorie plus contraignante pourra être accordée.

La procédure (M) vise à permettre à la maintenance de vérifier que les antécédents récents des paramètres moteur ne montrent pas de tendances néfastes.

Différence avec la FAA : La dispense de la FAA est légèrement différente de celle de TCAC. À titre d’exemple,  la FAA accorde une dispense de l’indicateur de vibrations moteur de catégorie C pour le B767 sans aucune mention ETOPS.

Date de modification :