Circulaire consultative (CC)

Remorquage de planeurs et de bannières

Dossier N° : 5009-6-523 CC N° : 523-007
SGDDI N° : 530162-V3 Édition N° : 01
Direction d'émission : Certification des aéronefs Date d'entrée en vigueur : 2004-12-01

1.0 Introduction

1.1 Objet
1.2 Directives d'applicabilité
1.3 Description des changements
1.4 Abrogation

2.0 Références

2.1 Documents de référence
2.2 Document annulé

3.0 Contexte

4.0 Homologation de l'installation du crochet de remorquage

5.0 Avion-remorqueur

6.0 Inspection et maintenance

7.0 Supplément au manuel de vol

8.0 Ressource à l'administration centrale

1.0 Introduction

1.1 Objet

La présente Circulaire consultative (CC) a pour objet de donner des conseils en matière d'opérations de remorquage de planeurs et de bannières.

1.2 Directives d'applicabilité

Le document présent s'applique à tout le personnel de Transports Canada, aux délégués ainsi qu'à l'industrie.

1.3 Description des changements

Le document présent, anciennement connu sous le nom de AMA no 523/6, est publié de nouveau comme CC. Sauf pour quelques modifications mineures d'ordre rédactionnel, le contenu demeure le même.

1.4 Abrogation

Le document présent ne comporte pas de clause abrogatoire. Par contre il sera revu périodiquement afin de s'assurer de la pertinence de son contenu.

2.0 Références

2.1 Documents de référence

Les documents de référence suivants sont destinés à être utilisés conjointement avec le document présent :

Manuel de Navigabilité (MN) :

(a) Partie VI, sous-partie 2 du Règlement de l'aviation canadien (RAC) - Remorquage;
 
(b) Chapitre 523 du Manuel de navigabilité (MN) - Avions des catégories normale, utilitaire, acrobatique et navette, sections 523.21 et 523.23;
 
(c) Chapitre 522 du MN - Planeurs et planeurs propulsés, sections 522.581 et 522.585; et
 
(d) Chapitre 551 du MN - Équipement de bord et normes relatives aux installations, section 551.10.

2.2 Document annulé

À partir de la date d'entrée en vigueur du document présent, l'AMA no 523/6 en date du 27 mars 2001 est annulée.

3.0 Contexte

Voici le libellé de l'article 602.22 du RAC : « Il est interdit d'utiliser un avion pour le remorquage d'un objet en vol, à moins que l'avion ne soit muni d'un crochet de remorquage et d'un mécanisme de libération de remorquage conformes aux normes de navigabilité applicables ». Le chapitre 551 comporte les normes qui traitent de l'approbation (STC/LSTC) des crochets de remorquage et de leurs mécanismes de libération.

4.0 Homologation de l'installation du crochet de remorquage

Un crochet de remorquage doit rencontrer les exigences pertinentes à un essais en vol, une analyse structurale et/ou essais statiques, conformément à l'article 551.10 du Manuel de navigabilité. Pour vérifier si la structure de l'avion satisfait aux exigences structurales de cet article, il peut être fait appel soit à des essais statiques, soit à une analyse structurale.

5.0 Avion-remorqueur

(a) Refroidissement du moteur - L'avion doit être équipé d'un indicateur de température culasse, en état de marche ou il faut avoir démontré que les exigences de refroidissement sont respectées, compte tenu de la charge remorquée.
 
(b) Performances en montée - Pendant le remorquage d'un planeur ou d'une bannière à sa masse maximale d'exploitation admissible, l'avion se trouvant à sa masse maximale d'exploitation approuvée, le taux de montée doit être:
 
(i) de 100 pi/min à 1 000 pi au-dessus de la surface de décollage pour chaque altitude et température pour lesquelles l'approbation est demandée; ou
 
(ii) de 300 pi/min au niveau de la mer dans des conditions standard.

(c) Pilotabilité - L'avion ne devrait pas demander des aptitudes exceptionnelles au pilotage pendant le remorquage. Si le modèle d'avion a déjà été approuvé pour des opérations de remorquage, cette constatation peut être prise en compte, et aucun autre essai ne sera peut-être exigé.

 
(d) Vitesse de remorquage - À moins que l'avion-remorqueur ne soit assujetti à une limite de vitesse maximale bien précise, le manuel de vol du planeur indique généralement la vitesse maximale de remorquage. Cette vitesse peut varier grandement d'un modèle de planeur à un autre.

 
(e) Rétroviseur - Dispositif monté sur l'avion-remorqueur pour surveiller le planeur. Bien que des communications radio puissent être établies entre le planeur et l'avion-remorqueur, la plupart des opérations concernant des planeurs font appel à des signaux visuels tant pour le planeur que pour l'avion-remorqueur quand ils sont en vol, ainsi que pour les équipiers qui courent en tenant les ailes pendant le lancement au sol.

 
(f) Câble de remorquage - Le câble de remorquage se compose du câble comme tel ainsi que du maillon faible et des anneaux de remorquage.
 
(i) Le câble devrait avoir une résistance à la rupture au moins égale à 80 % à la masse d'exploitation maximale du planeur, mais sans dépasser deux fois la masse d'exploitation. Dans le cas des bannières, le câble devrait avoir une résistance à la rupture égale à 10 fois la masse de la bannière.
 
(ii) La résistance de ce maillon faible ne doit pas être plus que 90 % de résistance à la rupture du câble, ou 90%.de la force de traction autorisée et définie dans les exigences relatives au crochet de remorquage ou planeur. Le maillon faible devra être posé:
 
1) pour les planeurs, au point de fixation du câble au planeur, et
 
2) pour les bannières, au point de fixation du câble à l'avion-remorqueur.
 
(iii) Les anneaux de remorquage devraient avoir une taille suffisante pour éviter d'interférer avec le fonctionnement du crochet dans un cône formant un angle de 20 degrés pour un planeur et de 10 degrés pour une bannière, et leur résistance devrait être suffisante pour ne pas céder à 110% de la charge maximale.

6.0 Inspection et maintenance

(a) Les procédures d'inspection et les durées de vie en service des composants des dispositifs de remorquage, y compris les câbles, doivent être conformes aux instructions des fabricants.
 

(b) En l'absence de telles instructions:
 
(i) Le câble et le maillon faible doivent être inspectés au début de chaque journée de vol; en cas de découverte de torons brisés, le câble doit être remplacé avant aucune opération aérienne. Des yeux de câble endommagés ainsi que des anneaux déformés doivent eux aussi être remplacés avant aucune opération aérienne.
 
(ii) Le mécanisme de libération de remorquage doit être inspecté chaque jour d'utilisation, et il faut s'assurer qu'il n'est pas usé et qu'il fonctionne correctement.

7.0 Supplément au manuel de vol

Voici les renseignements qu'il faut inclure à la rubrique approuvée du manuel :

(a) la charge maximale qui peut être appliquée sur le crochet de remorquage;
 
(b) la taille maximale de la bannière qui peut être remorquée (s'il y a lieu);
 
(c) le cas échéant, les limites de masse de l'avion inhérentes au remorquage;
 
(d) le cas échéant, les limites de manoeuvre (angles de roulis, etc.);
 
(e) tout équipement supplémentaire nécessaire, comme des indicateurs de température, des rétroviseurs, etc.;
 
(f) les sortes d'utilisation et les restrictions touchant les occupants (à savoir, les passagers);
 
(g) les procédures recommandées, normales et d'urgence, associées aux opérations de remorquage, y compris les vitesses d'évolution, les réglages de puissance recommandés et une inspection avant le vol du câble de remorquage. Devraient également être inclus toute remarque, toute mise en garde ou tout avertissement visant de telles opérations;
 
(h) toute modification aux vitesses de décrochage de l'avion (laquelle nécessitera également la présence d'une affichette près de l'anémomètre); et
 
(i) les commentaires pertinents sur l'impact de la charge remorquée au niveau des performances de l'avion.

8.0 Ressource à l'administration centrale

Pour obtenir plus de renseignements veuillez communiquer avec :

Coordinateur des politiques et des normes (AARDH/P)
Téléphone : (613) 990-3923
Télécopieur : (613) 996-9178
Courriel : AARDH-P@tc.gc.ca

Chef, Normes réglementaires
Direction de la Certification des aéronefs

Original signé par Maher Khouzam

Maher Khouzam

 

Date de modification :