Lettre de politique - Certification des aéronefs (LPCA) N° 15 Édition 1

LPCA N° : 15
Édition N° : 1
Date d'émission : 1999-12-15
Dossier AARD : 5009-0-15

Lettre de politique - Certification des aéronefs (LPCA)

Sujet: Approbation de l'équipement et des installations de télécommunications par satellite (SATCOM)

1.0 Objet

La présente Lettre de politique - Certification des aéronefs (LPCA) a pour objet de fournir au personnel de certification des aéronefs, y compris aux délégués autorisés, des lignes directrices pour la procédure d'approbation des installations de télécommunications par satellite (SATCOM).

2.0 Documents de référence

  1. AC 25-10 «Guidance for Installations of Miscellaneous Non Required Electrical Equipment»;
  2. AC 25-16 «Electrical Fault & Fire prevention & Detection»;
  3. Document RTCA-DO-160 «Environmental Conditions and Test Procedures for Airborne Equipment», la révision applicable à l'aéronef faisant foi.

3.0 Contexte

Lors de l'Atelier sur la modification de l'avionique de Transports Canada tenu en avril 1997, il a été décidé de permettre l'installation d'équipement SATCOM à bord des aéronefs, en tant qu'« équipement avionique non requis et non essentiel » pour utilisation par les passagers comme système de communication phonique. Toutefois, on a exprimé des préoccupations quant à la certification de ces installations et à la capacité de certains de ces systèmes, tels que le système mobile terrestre à satellites (MSAT), à répondre aux conditions environnementales de base et à la conformité aux procédures d'essai nécessaires pour la certification d'équipement aéroporté.

4.0 Politique

En plus des exigences normales relatives à l'installation de systèmes de navigation/communication, l'installation d'un système SATCOM à bord d'un aéronef est soumise aux exigences suivantes:

  1. L'équipement doit être installé conformément aux instructions d'installation du fabricant.
  2. L'équipement capable d'émettre de l'énergie de radiofréquence (RF) doit porter des étiquettes d'avertissement indiquant les risques pour la santé posés par cet équipement.
  3. L'équipement doit porter une étiquette indiquant clairement que l'équipement n'est pas destiné à être utilisé avec le système de contrôle de la circulation aérienne.
  4. L'équipement installé doit être isolé de l'installation électrique de l'aéronef, afin d'éviter tout risque pour l'aéronef en cas de panne du système durant toute phase de l'utilisation de l'aéronef.
  5. Lorsqu'une installation ne répond pas aux normes de performance de l'équipement applicables spécifiées dans la section 1 du document RTCA DO-160, l'équipement doit être logé dans une enceinte qui soit capable de contenir un incendie interne ou qui soit assez étanche à l'air pour empêcher une combustion soutenue.
  6. L'équipement installé doit pouvoir tenir aux chocs qui peuvent se produire pendant le fonctionnement normal de l'aéronef. La conformité à cette exigence doit être démontrée à l'aide d'essais ou d'analyses.
  7. Des essais suffisants doivent être effectués pour démontrer que l'équipement ne nuira au fonctionnement d'aucun des systèmes de l'aéronef, y compris les systèmes de navigation/communication. On doit effectuer ces essais pour chaque installation initiale sur un type d'aéronef, afin de s'assurer de la compatibilité avec l'équipement de navigation/communication de bord.
  8. Les faisceaux d'interconnexion fournis avec l'équipement utilisé au sol doivent présenter un degré de protection contre les risques d'incendie et de fumée toxique équivalant à celui requis pour le câblage courant d'un aéronef. Le degré de protection nécessaire doit être déterminé en fonction des paramètres de température de l'aéronef et des exigences d'isolation du matériel.
  9. L'installation de l'antenne connexe, y compris les points de fixation, devrait être évaluée à l'égard de la fatigue, de la tolérance aux dommages, de la corrosion, de la mise à la masse appropriée et des charges aérodynamiques. Le rapport d'évaluation devrait décrire les forces résultantes et les effets de flottement aéroélastique et de vibration sur la cellule pour tout le domaine de vol de l'aéronef.

Notas:

  1. Les "Advisory Circulars" indiqués au paragraphe 2.0; les articles 1) et 2) devraient être utilisés à titre de référence.

  2. Il est recommandé que l'installateur obtienne de l'exploitant de satellite (fournisseur) la garantie que des problèmes, tels que l'effet Doppler à des vitesses sol supérieures à 200 nouds ne se produisent pas comme c'était le cas des systèmes MSAT. Certains fabricants ont conçu leurs systèmes pour compenser l'effet Doppler et la défaillance éventuelle du réseau à satellite.

5.0 Source d'alimentation

Si l'installation SATCOM ne comprend pas de source d'alimentation autonome, il est recommandé que le système soit alimenté par une « barre bus non essentielle ou l'équivalent » de l'installation électrique de l'aéronef, afin de permettre à l'équipage de mettre le système SATCOM hors tension sans perdre d'équipement essentiel. Il doit être démontré au moyen d'une analyse de la charge électrique que l'installation électrique de l'aéronef est encore capable de fournir la puissance requise et de respecter les marges de sécurité définies lors de la certification de type d'aéronef.

6.0 Annulation

La présente LPCA sera annulée dès la publication d'un AMA pertinent.

Original signé par:

K. J. Mansfield
Directeur, Certification des aéronefs

Date de modification :