Modèle pour l'élaboration du Plan de gestion de la faune

PARTIE B : PLAN DE GESTION DE LA FAUNE DE L'AÉROPORT

21. Projets de recherche

Il pourrait à l'occasion s'avérer nécessaire de procéder à des travaux de recherche. Cela pourrait découler d'un changement proposé dans la gestion de l'habitat, par exemple dans la hauteur des herbes, élément qui est très spécifique à chaque aéroport. Si on décide de maintenir les herbes à une hauteur plus élevée dans l'entrepiste pour y exclure certaines espèces (p. ex. les étourneaux et les pluviers kildirs), il se pourrait que cette mesure ait pour effet d'attirer d'autres espèces (p. ex. des grues du Canada et des cerfs). Il pourrait alors être nécessaire de mener un projet de recherche sur la question pour déterminer la meilleure option dans le contexte de la gestion globale de la faune.

Toutes les études devant être effectuées pour vérifier que les effets non désirés des changements proposés dans l'habitat n'empirent la situation seront documentées dans la présente section dans les mises à jour futures du plan de gestion de la faune. La documentation devra comprendre une présentation de la raison et des objectifs des initiatives, des méthodes envisagées pour atteindre les objectifs et de l'échéancier des projets. Les mises à jour ou rapports spéciaux (p. ex. ceux présentés au Comité canadien sur le péril aviaire) subséquents présenteront les résultats des recherches.

Les priorités actuelles en matière de recherche au présent aéroport sont les suivantes :

[Insérer ici toute priorité; un exemple est fourni ci-dessous.]

  1. Déplacements et comportements des goélands fréquentant la décharge et d'autres éléments des environs qui les attirent.
Date de modification :