Annexe 4 - Systèmes de visualisation tête haute (HUD)

La formation des membres de l’équipage de vol doit se faire sur un simulateur de niveau C avec affichage visuel de jour, ou sur un simulateur de niveau « D ». Le CÉO a déterminé que chaque pilote aux commandes d’un avion équipé d’un système HUD doit recevoir un minimum de 4 heures de formation au sol suivi d’un minimum de 4 heures de formation en simulateur en place gauche, sur un simulateur de niveau C, avec affichage visuel de jour, ou sur un simulateur de niveau « D ». On peut également utiliser un avion équipé d’un HUD pour la formation en vol. La formation en vol doit comprendre un minimum de 4 heures de vol en place gauche sur un avion équipé d’un HUD. Une personne qui progresse avec succès au cours de la formation en vol, est recommandée par un instructeur et passe avec succès le contrôle de compétence HUD approprié avec un inspecteur de Transports Canada ou un pilote inspecteur autorisé, n’a pas besoin d’effectuer les 4 heures de formation en vol recommandées.

Le CÉO recommande que la formation mette l’accent sur les aspects suivants :

Formation au sol:

  1. Coordination de l’équipage
  2. Exposés et annonces verbales de l’équipage
  3. Tâches respectives du pilote aux commandes et du pilote qui n’est pas aux commandes

Formation en vol

  1. Utilisation des modes caged (bloqué), uncaged (débloqué) et clear (libre), particulièrement par vent de travers
  2. Utilisation de l’indicateur de limites de tangage (PLI) lors de la sortie d’une zone de cisaillement de vent
  3. Approches sur des aéroports de type « trou noir » en utilisant l’angle de la trajectoire de vol (FPA)
  4. Utilisation de l’index d’accélération comme indication potentielle de l’angle de la trajectoire de vol (FPA)
  5. Relations entre l’angle de planée et la piste symbolique
  6. Utilisation du symbole d’arrondi comme indice (et non comme guidage) et approche en pénétrant dans une couche nuageuse, de jour et de nuit
  7. Récupération à partir d’assiettes inhabituelles
  8. Avis de résolution TCAS
  9. Décollage en utilisant le FPA pour respecter la pente de montée requise.

La vérification nécessite un contrôle de compétence pilote conduit sur un simulateur de niveau « C » avec affichage visuel de jour, ou sur un simulateur de niveau « D », ou encore sur un avion équipé d’un HUD. Le contrôle de compétence pilote doit comprendre, au minimum, une procédure de décollage et une procédure d’atterrissage, plus une approche aux instruments et un atterrissage en utilisant le HUD. Le CCP doit également comprendre au minimum un décollage ou une remise des gaz, et une approche aux instruments sans utiliser le HUD. Ceci est destiné à vérifier la compétence du pilote sans l’utilisation du HUD. Ce CCP peut se faire en même temps qu’un CCP ordinaire, tel que défini dans l’annexe 1 de l’article NRAC 724.108.

Le CÉO considère que les affichages tête haute du GV-SP et du GIV-X sont fonctionnellement équivalents à celui du GV. Toutes les exigences indiquées ci-dessus s’appliquent donc aux HUD du GV-SP et du GIV-X.

Date de modification :