1.11 Coordination des membres d'équipage

  1. Généralités — Dans le cas d'un aéronef multipilote, une bonne coordination des membres d'équipage est un élément essentiel au déroulement sûr et efficace de tous les vols. Le commandant de bord a la responsabilité globale d'assurer la sécurité et la réussite des opérations. Cela étant dit, les autres membres d'équipage ont également la responsabilité de faire tout ce qui est raisonnablement possible pour améliorer la sécurité et le déroulement des opérations. La responsabilité individuelle d'un membre d'équipage ne se limite pas aux termes de la description d'emploi du poste qu'il occupe. Cette responsabilité s'applique à tous les aspects de l'exploitation avec lesquels le membre d'équipage entre en contact. Il ne fait aucun doute que l'exploitation d'un aéronef multipilote est un travail d'équipe. Aucun membre d'équipage est plus ou moins important ou utile qu'un autre. Dans les situations où la charge de travail ou le stress sont élevés, il est parfois difficile de s'assurer que tous les renseignements critiques sont bien compris et mis à exécution. Il relève donc de la responsabilité collective et individuelle de l'équipage de faire en sorte que les renseignements critiques soient transmis, compris et mis à exécution de la façon qui convient le mieux à la situation.
  2. Aucun membre d'équipage ne doit craindre aucune forme de réprimande pour une intervention faite dans le but d'améliorer les opérations.
  3. Aucun harcèlement sous aucune forme ne doit être toléré à l'encontre d'un membre d'équipage qui tente d'améliorer les opérations.
  4. La coordination des membres d'équipage est un thème qui est traité tout au long des présentes SOP. Presque chaque partie contient des directives ou des conseils concernant la coordination des membres d'équipage. Les renseignements à ce sujet qui sont fournis dans la présente partie ne conviennent pas aux autres parties ou sont d'une nature suffisamment générale pour se trouver dans ce chapitre consacré aux généralités.
  5. Description des procédures — Les procédures et les mesures de coordination des membres d'équipage connexes sont décrites en détail dans les tableaux répartis tout au long des SOP. Ces tableaux comprennent deux colonnes verticales ou plus, selon le nombre de membres d'équipage de conduite qui participent à la procédure. Chaque action est présentée dans une seule rangée latérale qui contient toutes les mesures et les énoncés verbaux des membres d'équipage concernés. Les descriptions des situations sont alignées avec la marge gauche. Les actions à prendre sont indiquées à l'aide d'un tiret « - » et elles sont en retrait d'un arrêt du tabulateur. Tous les énoncés verbaux sont traités comme des actions et on les identifie en les plaçant entre parenthèses.
  6. Procédures anormales et d'urgence — Les mesures de coordination des membres d'équipage pour les situations anormales et d'urgence sont traitées dans le chapitre consacré à ces procédures.
  7. Procédures communes à tous les membres d'équipage — Dans la mesure où leurs propres tâches leur permettent, tous les membres d'équipage de conduite doivent surveiller la façon dont les autres membres d'équipage s'acquittent de leurs tâches. Chaque personne est tenue de signaler le plus rapidement possible à la personne concernée tout écart ou omission qu'elle aurait pu commettre. Dans l'intérêt de la sécurité et de l'efficacité des opérations, chaque membre d'équipage de conduite doit avoir la meilleure conscience possible de la situation. Par conséquent, chaque mesure prise par un membre d'équipage qui peut avoir un intérêt pour les autres membres d'équipage doit être portée à leur attention dans les meilleurs délais. Il faut noter que certaines activités qui en surface ne semblent concerner qu'un seul membre d'équipage ont souvent en fait une influence au moins indirecte, ou parfois différée, sur les autres membres d'équipage.
  8. Absences du poste de pilotage — Un membre d'équipage de conduite qui doit quitter le poste de pilotage au cours d'un vol doit informer le ou les membres restants de l'équipage de conduite de la durée prévue de son absence. Lorsqu'il revient dans le poste de pilotage, on doit l'informer de tous les changements survenus pendant son absence dont notamment, mais non exclusivement :
    1. i) l'organisme ATC en service et sa fréquence;
    2. ii) les changements à l'autorisation ATC;
    3. iii) les changements de vitesse, d'altitude, de cap, d'aide à la navigation ou de situation de contrôle;
    4. iv) les changements de calage altimétrique;
    5. v) les changements de réglage de puissance moteur;
    6. vi) les changements dans les commandes de vol ou dans le pilotage automatique.
  9. Relève en vol [Si vous n'avez pas recours à la relève en vol dans vos opérations, supprimer cette rubrique. Dans le cas contraire, inscrire les détails pertinents concernant la coordination des membres d'équipage pour la prise en charge, le transfert et l'abandon des tâches d'équipage de conduite pour chacun des postes d'équipage de conduite.]

 
Date de modification :