1.12 Communication

  1. Généralités — Afin d'assurer la coordination des membres d'équipage et pour éviter les erreurs d'identification et d'interprétation avec les organismes extérieurs (comme l'ATC), l'équipage doit communiquer efficacement. Afin d'accroître la probabilité que les renseignements soient transmis correctement ou que toute erreur soit détectée, la plupart des renseignements essentiels sont transmis selon un contenu et une phraséologie normalisée. Des consignes spécifiques concernant le libellé exact à utiliser et les mesures connexes à suivre sont présentées tout au long des SOP. Les renseignements sur les communications fournis dans la présente partie ne conviennent pas aux autres parties ou sont d'une nature suffisamment générale pour se trouver dans ce chapitre consacré aux généralités.
  2. Utilisation de l'interphone de bord [Spécifier à quel moment l'équipage doit se servir de l'interphone de bord pour le type d'aéronef et d'exploitation en cause. Sur certains aéronefs, les communications par l'interphone de bord sont réservées à certaines procédures anormales. Dans d'autres cas, le niveau du bruit ambiant est si élevé que les pilotes ne peuvent communiquer entre eux qu'à l'aide de l'interphone. Afin d'éviter toute confusion, préciser l'usage recommandé.]
  3. Circuit d'annonces passagers [Si votre aéronef est équipé d'un circuit d'annonces passagers, préciser en quelles occasions l'équipage de conduite et les autres membres d'équipage doivent s'en servir. De toute évidence, il est impossible de prévoir toutes les situations. Cependant, vous devez indiquer certaines exigences minimales de communications.]
  4. Procédures radio - tâches de l'équipage — Dans le cours normal des opérations, tous les membres d'équipage de conduite doivent surveiller les deux radios VHF. Pendant les opérations normales, c'est le PNF qui doit effectuer toutes les communications radio. Dans les situations anormales, en l'absence du PNF, lorsque le PNF doit effectuer d'autres tâches, ou lorsque le commandant de bord le juge à propos, le PF peut se charger des communications radio nécessaires. Chaque membre d'équipage de conduite doit savoir clairement quel organisme communique avec chaque radio. Par exemple, si la radio VHF no 1 servait auparavant à communiquer avec le contrôle sol et que le PNF utilise maintenant la radio VHF no 2 pour communiquer avec la tour, ce changement doit être porté à l'attention des autres membres d'équipage de conduite.
  5. Procédures radio - indicatif d'appel — Dans toutes les communications radio avec l'ATC ou une station ne relevant pas de la compagnie, l'équipage de conduite doit utiliser l'indicatif d'appel complet de la compagnie ainsi que le numéro de vol. Voici un exemple de transmission acceptable :
    1. « Centre Winnipeg, Transport un cinq neuf [inscrire l'indicatif d'appel de la compagnie et le numéro de vol], en palier à 3 000 pieds. »
    2. Lorsqu'on utilise le numéro d'immatriculation de l'aéronef comme indicatif d'appel, on doit suivre les procédures décrites dans l'AIP.
  6. Communications internes de l'aéronef — Le récepteur de toute communication opérationnelle, reçue par interphone ou par voix normale, doit accuser réception du message. Même s'il est impossible de fournir toutes les réponses appropriées, la liste suivante couvre la plupart des situations :
    1. « Vu » est utilisé pour accuser réception d'un renseignement situationnel. Par exemple, si le PNF annonce que l'aéronef est descendu à moins de 100 pi de la MDA de l'IAP. La réponse appropriée du PF serait un simple « vu » à titre d'accusé de réception. En fait, le terme « vu » devrait être la forme la plus courante d'accusé de réception.
    2. « Compris » est utilisé lorsqu'il est utile d'insister sur la compréhension dans le cadre de l'accusé de réception.
  7. Phraséologie normalisée — La phraséologie normalisée suivante devrait être utilisée pour les communications pendant les opérations aériennes.
    1. Calage altimétrique — Lorsqu'on donne verbalement le calage altimétrique, on omet la virgule décimale, mais on mentionne tous les chiffres et l'unité de mesure, p. ex. 29,89 po Hg se lit « deux neuf huit neuf pouces ».
    2. Poste de service de vol — Lorsqu'on fait référence à un élément qui s'applique spécifiquement au membre d'équipage de conduite qui occupe un siège donné, les termes utilisés doivent être ceux décrits à la rubrique « Définitions » du présent chapitre, p. ex. « Réglage deux neuf huit neuf pouces pilote ».
    3. Commandement — Lorsqu'on fait référence à un élément qui s'applique spécifiquement au commandement de l'aéronef, les termes utilisés doivent être ceux décrits à la rubrique « Définitions » du présent chapitre sans égard au siège qu'occupe la personne concernée. Il faut en particulier utiliser les termes « commandant de bord » ou « premier officier ».

      [Dans la sous-section suivante « Conversation dans le poste de pilotage  » inscrire les éléments spécifiques à la politique de votre compagnie ou modifier ce qui suit en fonction de votre type d'aéronef.]

  8. Conversation dans le poste de pilotage et transmissions radio de nature non opérationnelle — Au cours des périodes suivantes, aucune conversation n'est autorisée dans le poste de pilotage en dehors de ce qui est requis pour l'exécution de la tâche assignée ou pour l'exploitation de l'aéronef. Au cours de ces mêmes périodes, aucune transmission radio de nature non opérationnelle n'est permise.
    1. Entre le démarrage moteur et la fin de la montée ou 10 000 pi ASL/FL100, suivant la première éventualité;
    2. Pendant la descente, à partir de 10 000 pi ASL/FL100, ou du début de la descente, suivant la dernière éventualité; jusqu'à l'arrêt de l'aéronef à la fin du vol;
    3. Pendant le déroulement d'une situation anormale.

      [Dans la sous-section suivante « Transmissions radio aux organismes de la compagnie » inscrire les éléments spécifiques à la politique de votre compagnie ou modifier ce qui suit en fonction de votre type d'aéronef.]

  9. Transmissions radio aux organismes de votre compagnie — Aucune transmission radio à l'intention des organismes de la compagnie n'est autorisée au cours des périodes suivantes :
    1. Entre le début du roulage vers une piste en service ou vers la zone de décollage/atterrissage jusqu'à ce que la vérification après décollage soit terminée;
    2. Entre le début de la vérification avant atterrissage et le moment où l'aéronef a quitté la piste en service ou la zone de décollage/atterrissage;
    3. Au cours d'une situation anormale ou d'urgence sauf lorsque c'est nécessaire pour faire face à la situation.
  10. Les transmissions à l'intention des organismes de la compagnie doivent se faire de la façon suivante :
    1. [Inscrire les communications radio qui doivent être faites avec les organismes de la compagnie].

 
Date de modification :