2.8 Initialisation et programmation des FMS/GPS/INS/RNAV

[Si le type d'aéronef auquel fait référence les présentes SOP n'est pas équipé d'un système de RNAV, omettre la présente rubrique.]

[Les exigences relatives à l'utilisation du système RNAV (qui comprend l'utilisation des FMS, GPS et INS) sont stipulées dans des parties des normes du RAC autres que celles relatives aux SOP. Toutefois, l'utilisation sûre et efficace des systèmes de navigation de surface nécessite toujours la coordination des membres d'équipage. Par conséquent, le système RNAV sera traité dans diverses parties des présentes SOP.]

[S'il est nécessaire de procéder à l'initialisation et à la programmation des FMS/GPS/INS/RNAV après le démarrage moteur, inclure les renseignements dans le chapitre « Procédures de vol normales - Départ » plutôt que dans la présente rubrique.]

[Selon le type d'équipement RNAV et les procédures de la compagnie, l'étendue des consignes présentées dans la présente rubrique variera considérablement. Certaines pratiques recommandées sont présentées dans les documents relatifs à l'équipement en question. Votre bureau régional peut également vous fournir des lignes directrices générales supplémentaires. La présente rubrique contient des indications très générales sur certains types de mesures de coordination des membres d'équipage qui peuvent s'appliquer à un système RNAV jumelé.]

  1. Désignation des RNAV — Le RNAV numéro 1 est situé près du siège pilote. Le RNAV numéro 2 est situé près du siège copilote. [Ou, inscrire les désignations utilisées pour votre aéronef.]
  2. Initialisation — Le pilote devrait initialiser le RNAV no 1 et le copilote devrait initialiser le RNAV no 2. Au cours de l'initialisation, il est important d'entrer les coordonnées de la position de départ avec la plus grande précision possible. Chaque pilote doit inscrire les coordonnées de départ individuellement et en silence. La route et la distance jusqu'au premier point de cheminement seront utilisées ultérieurement pour vérifier l'exactitude de l'initialisation. Cette procédure est conçue de manière à réduire le risque que les deux pilotes s'entendent sur une position initiale erronée et l'insèrent dans le système de navigation. Lorsqu'un seul système RNAV est opérationnel, l'un des pilotes obtiendra les coordonnées de départ du document pertinent et les introduira dans le RNAV. Avant d'accepter ces données, l'autre pilote consultera les coordonnées affichées sur le CDU et les comparera à celles du document. L'application de cette technique de contre-vérification devrait permettre de réduire le risque d'introduction de données incorrectes.
  3. Programmation de la route — La procédure de contre-vérification décrite dans le présent paragraphe est semblable à celle utilisée pour l'initialisation d'un seul RNAV. Elle a également pour but de réduire le risque d'introduction de données erronées dans un système RNAV. L'un des pilotes doit obtenir les données de route/point de cheminement à partir du document pertinent et il doit les entrer en silence dans l'un des deux systèmes RNAV. Lorsqu'il a terminé, l'autre pilote doit lire les données de route/point de cheminement sur le CDU du système récemment programmé et il doit les contre-vérifier par rapport au document pertinent. Si le deuxième pilote constate une erreur, il doit inscrire les données correctes. L'autre pilote vérifiera ses données en observant le CDU et en les comparant avec celles du document. Une fois la correction confirmée, le deuxième pilote poursuivra le processus de vérification jusqu'à la fin. Pour l'utilisation de points de cheminement en provenance d'une base de données intégrée au système RNAV, la précision de chaque donnée de point de cheminement doit être vérifiée à l'aide d'un document externe. La vérification des données est requise à chaque fois qu'il est impossible de s'assurer que le point de cheminement a été vérifié depuis la dernière mise à jour de la base de données. Malheureusement, on signale parfois des erreurs dans les renseignements fournis par les bases de données.
  4. Routes préprogrammées — Les routes préprogrammées peuvent être vérifiées par un seul pilote, à moins qu'on découvre une erreur. Les erreurs doivent être corrigées de la manière décrite dans le paragraphe précédent. Il est nécessaire de vérifier les routes préprogrammées uniquement après une mise à jour de la base de données.
  5. Transfert de données — Afin de réduire encore plus les erreurs de frappe, les données du plan de vol entrées ou sélectionnées sur le premier RNAV devraient être transférées électroniquement sur l'autre système à l'aide de la liaison de données. Les données ne doivent être entrées au clavier dans le deuxième système qu'en cas de panne seulement.
  6. Comparaison des systèmes RNAV — Il faut comparer les données de gisement et distance du premier point de cheminement qui sont affichées sur les deux systèmes RNAV. Ces données devraient être identiques. Tout écart entre ces données doit être corrigé. Si on constate que l'un des systèmes est défectueux, on ne doit pas s'en servir. S'il est impossible d'expliquer la cause de l'écart entre les données, on ne doit utiliser aucun des deux systèmes.

 
Date de modification :