5.18 Approche interrompue

[Dans la présente rubrique on a utilisé « Remise des gaz » comme appel normalisé pour amorcer une approche interrompue. Le terme « Remise des gaz » (en anglais Go Around) a été choisi parce qu'il s'applique au mode d'affichage et de fonctionnement de plusieurs systèmes de guidage de vol reliés aux procédures d'approche interrompue. L'utilisation d'autres termes comme « Atterrissage trop long » ou « Approche interrompue » est acceptable, mais il est préférable d'utiliser la terminologie qui correspond le mieux à l'équipement de votre aéronef.]

[Dans la mesure du possible, préciser les procédures d'approche interrompue qui sont communes à la plupart sinon à tous les types d'approches interrompues. En outre, chercher à rendre la plupart des éléments de l'approche interrompue semblables à ceux du décollage.]

  1. Généralités — Au cours de certaines approches, il devient préférable de ne pas poursuivre jusqu'à l'atterrissage. En pareil cas, il faut amorcer une procédure d'approche interrompue. Les lignes directrices relatives aux conditions particulières où il est recommandé d'interrompre une approche sont fournies tout au long des présentes SOP. Toutefois, il est impossible de décrire toutes ces circonstances. Par conséquent, l'un ou l'autre pilote devrait amorcer une procédure d'approche interrompue lorsqu'il juge que l'atterrissage ne pourrait se faire en toute sécurité.
  2. Procédures communes — Les procédures pour interrompre une approche dans la plupart des situations comprennent des éléments communs. Même si certaines exigences peuvent différer, comme pour la navigation, la procédure de base est standard pour toutes les approches interrompues. Dans tous les cas, une approche interrompue est amorcée par l'un des pilotes à l'aide de l'appel normalisé « Remise des gaz » auquel l'autre pilote répond immédiatement en disant « Vu ». Si les pleins volets avaient été sélectionnés, l'appel normalisé est modifié en conséquence et se dit « Remise des gaz, volets d'approche ». Le PNF devrait alors répondre de la même façon en disant « Vu » et en sélectionnant les volets de la position pleins volets à la position d'approche. Le tableau suivant décrit les autres procédures et mesures de coordination des membres d'équipage pour une approche interrompue.

[La liste de vérifications suivante est fournie à titre indicatif seulement et ne s'applique pas à tous les aéronefs. Vous devez insérer ici la liste de vérifications spécifique à l'aéronef en cause.]

Table 5-3 Approche interrompue - Procédure et coordination des membres d'équipage
PF 
PNF
Sélectionner le mode de remise des gaz sur le directeur de vol.
  • Appeler « Remise des gaz », ou le cas échéant « Remise des gaz, volets d'approche ».
  • Accuser réception en disant « Vu » et, le cas échéant, confirmer que la vitesse minimale est Vfri et sélectionner les volets d'approche.
Faire virer l'aéronef à un taux d'environ 2o par seconde jusqu'à ce que l'inclinaison longitudinale corresponde approximativement à l'indication du directeur de vol. Pousser simultanément les manettes de puissance vers le réglage de puissance convenu pour l'approche interrompue. Si un réglage de puissance autre que celui convenu s'applique, faire l'appel pour la puissance requise.
Taper la main du PF par en dessous, et pousser simultanément les manettes de puissance et les hélices au réglage convenu pour l'approche interrompue ou au réglage de puissance demandé par le PF.
Lorsque le PNF tape la main du PF par en dessous, le PF devrait placer les deux mains sur le manche pour indiquer qu'il comprend que le PNF se chargera de régler la puissance moteur.
Confirmer que l'aéronef est en montée en consultant l'altimètre et le VSI et, si possible, visuellement. Si l'aéronef prend effectivement de l'altitude :
  • Appeler « Vitesse ascensionnelle franche ».
En entendant l'appel « Vitesse ascensionnelle franche  », confirmer la montée sur le VSI et visuellement (si possible). Si l'aéronef prend effectivement de l'altitude :
  • Appeler « Rentrée du train » et donner le signal visuel de la rentrée du train d'atterrissage. Sélectionner la rentrée du train d'atterrissage.
Sélectionner le cap comme mode latéral sur le directeur de vol et sélectionner ALTITUDE SELECT pour armer le mode d'interception d'altitude du directeur de vol. Confirmer les sélections du directeur de vol sur l'affichage d'indication et, si tout est correct, ne rien dire. S'il y a un problème, indiquer brièvement l'anomalie. Surveiller la rentrée du train. Si le train est rentré et verrouillé, ne rien dire. S'il y a une anomalie, appeler « Train non rentré et verrouillé ».
Si le PNF annonce qu'il y a une panne du train d'atterrissage, ne pas dépasser la vitesse de ____ KIAS. Rentrer les volets au moment prévu, monter à au moins 1 000 pi AGL et appliquer la procédure de vérification de situation anormale.
Monter à une vitesse d'au moins V2 + 10 KIAS (si tous les moteurs fonctionnent normalement). À une altitude sûre (au moins 400 pi au-dessus de la piste de départ) accélérer à Vfri puis :
  • Appeler « Rentrée des volets », et donner le signal visuel de rentrée des volets.
Confirmer que la vitesse de l'aéronef est au moins Vfri puis sélectionner la rentrée des volets, sélectionner IAS comme mode vertical sur le directeur de vol :
  • Appeler « IAS sélectionné ».
Faire l'appel pertinent pour tout changement de réglage aux systèmes NAVAID. 
Exécuter tout changement de réglage aux systèmes NAVAID.
Régler l'IAS à l'aide du TCS ou demander au PNF de faire le réglage à une vitesse donnée à l'aide de la molette. Ne pas dépasser ____ KIAS avant l'appel « Train rentré, volets rentrés ».
Lorsque les volets sont complètement rentrés, reconfirmer la rentrée du train :
  • Appeler «Train rentré, volets rentrés ».
Lorsque le PNF fait l'appel «Train rentré, volets rentrés », si la puissance de décollage n'est plus requise :
  • Appeler « Réglage puissance de montée » et donner le signal visuel de passer à la puissance de montée.

(Si une puissance autre que la puissance standard est requise à ce point, demander la puissance spécifique requise, p. ex. « Réglage puissance maximale continue »)

Sélectionner le prélèvement d'air sur ON et MAX. Passer ensuite à la puissance de montée ou à la puissance demandée et sélectionner le synchrophaseur sur ON.
Suivre la procédure d'approche interrompue publiée / autorisée / du circuit. Monter à l'altitude d'approche interrompue ou à l'altitude du circuit / autorisée :
  • Appeler « Vérification après décollage » ou « Vérification vent arrière  » le cas échéant.
Effectuer soit la « Vérification après décollage  » telle que décrite au chapitre Procédures de vol normales - Départ, soit la « Vérification vent arrière » telle que décrite au chapitre Procédures de vol normales - Arrivée.

[Si votre aéronef ou votre exploitation peut se servir utilement de lignes directrices supplémentaires pour les approches interrompues dans des circonstances particulières (p. ex. ILS catégorie II) décrire en détail ces lignes directrices sous la forme de procédures / tableaux distincts ou sous la forme d'une descriptions des différences par rapport aux procédures communes.]

 
Date de modification :