5.19 Procédures d'atterrissage

[Les renseignements minimaux à inscrire dans la présente rubrique sont ceux qui permettront aux membres d'équipage de coordonner leurs actions tout au long de la procédure d'atterrissage. En fonction de votre type d'exploitation, vous pouvez choisir de décrire plus en détail les techniques d'atterrissage en plus des mesures de coordination des membres d'équipage. Si votre aéronef/exploitation fait appel à plus d'une procédure d'atterrissage qui présentent des différences importantes, utiliser les tableaux d'instructions de coordination supplémentaires requis. Par contre, s'il n'y a que des différences mineures relatives aux divers configurations des volets ou aux conditions de vent de travers, par exemple, il peut être plus simple de décrire ces différences dans une narration. En ce qui concerne les atterrissages sans volet ou les atterrissages qui demandent un réglage des volets particulier pour une procédure anormale ou d'urgence, il est préférable d'en traiter dans le chapitre sur les procédures anormales et d'urgence.]

[La présente rubrique fournit un exemple de lignes directrices relatives à la technique d'atterrissage d'un aéronef fictif qui peut être piloté à l'atterrissage à partir d'un siège ou de l'autre et qui a une capacité limitée d'orientation du train avant à partir des deux sièges. L'orientation au sol n'est disponible qu'à partir du siège du pilote.]

La présente rubrique sur les procédures d'atterrissage fournit des lignes directrices pour la partie du vol comprise entre la fin de la vérification d'atterrissage finale et la fin de l'atterrissage jusqu'au moment où l'aéronef a ralenti jusqu'à la vitesse de roulage. Le tableau suivant contient les lignes directrices relatives à la procédure d'atterrissage et à la coordination des membres d'équipage pour un atterrissage normal.

[La liste de vérifications suivante est fournie à titre indicatif seulement et ne s'applique pas à tous les aéronefs. Vous devez insérer ici la liste de vérifications spécifique à l'aéronef en cause.]

Table 5-4 Atterrissage normal - Procédure et coordination des membres d'équipage
PF 
PNF
Régler la trajectoire de descente d'approche finale aussi près que possible de 3o selon les conditions. À une hauteur comprise entre 200 et 100 pi au-dessus du point de toucher des roues réduire la vitesse de Vapp de manière à atteindre la Vref à 50 pi au-dessus du seuil.
Modifier la correction pour le vent de travers du vol en crabe au vol aile basse / gouverne de direction opposée à 50 pi au-dessus du seuil. Surveiller la trajectoire de vol et utiliser les appels normalisés au besoin pour informer le PF d'une vitesse inférieure à la Vref ou d'un taux de descente anormal.

Au moment du premier contact du premier atterrisseur, régler les hélices sur MAX.

Dès que les deux atterrisseurs principaux sont sur la piste, abaisser rapidement, mais en douceur, le train avant sur la piste. Maintenir une légère pression avant sur le manche et augmenter la compensation de roulis face au vent jusqu'à ce que les commandes soient verrouillées.



 
Dès que le train avant a touché la piste, sélectionner les manettes de puissance au disque. Vérifier si les deux voyants de distance sol sont allumés. Si c'est le cas, on peut utiliser l'inversion de poussée jusqu'à ce que l'aéronef soit presque immobilisé ou jusqu'à ce que de la poussière ou de la neige soit aspirée vers le bord d'attaque de l'aile, suivant la première éventualité. On devrait utiliser les freins au besoin.

Dans le cas d'un atterrissage effectué à partir du siège du copilote, placer la main gauche sur la barre de direction en préparation du roulage ou s'il faut l'utiliser pendant la course à l'atterrissage.

Dans le cas d'un atterrissage effectué à partir du siège du pilote, à une vitesse maximale de ___ KIAS :
  • Annoncer « Votre volant » et commencer le roulage en orientant l'aéronef à l'aide de la barre de direction. Dans le cas d'un atterrissage effectué à partir du siège du copilote, à une vitesse maximale de ___ KIAS, mais pas plus tard qu'à la vitesse de roulage, verrouiller les commandes :
  • Annoncer « Vous avez les commandes ».
Dans le cas d'un atterrissage effectué à partir du siège du pilote :
  • Répondre « Mon volant » et verrouiller les commandes. Dans le cas d'un atterrissage effectué à partir du siège du copilote, en entendant l'appel « Vous avez les commandes » :
  • Répondre « J'ai les commandes » et prendre charge du roulage en orientant l'aéronef à l'aide de la barre de direction.


 
Date de modification :