5.8 Procédures attente/navette - Arrivée

  1. Généralités — La présente rubrique traite des procédures d'attente et de navette à l'arrivée. On traitera plus loin dans le présent chapitre de la question des approches aux instruments. Cependant, la plus grande partie des renseignements sur les procédures d'attente et de navette qui s'appliquent aux arrivées en général, s'appliquent également aux approches aux instruments.
  2. Configuration de l'aéronef [Indiquer la procédure qui s'applique à votre type d'aéronef pour les procédures d'attente ou de navette à l'arrivée. Inclure des renseignements comme : la vitesse, le réglage des volets, la puissance moteur et les mesures relatives au givrage. Un exemple suit.] — Pendant la procédure d'attente ou de navette à l'arrivée, utiliser une vitesse d'attente cible de _____ KIAS et des réglage des volets de ___%. Un réglage de puissance d'environ ____% sera nécessaire. Afin de minimiser la consommation de carburant, on devrait conserver un réglage de puissance constant et laisser fluctuer légèrement la vitesse pendant les virages. Si l'aéronef rencontre des conditions givrantes, on devrait suivre les procédures normales de protection contre le givrage et maintenir une vitesse de ____ KIAS avec les volets entièrement rentrés. Si la vitesse recommandée pour les conditions de givrage en vol est supérieure à la vitesse maximale publiée pour la procédure d'attente ou de navette à l'arrivée, maintenir la vitesse maximale d'attente ou de navette et sortir des conditions givrantes le plus rapidement possible ou, si possible, obtenir l'autorisation de l'ATC de voler à plus grande vitesse. Planifier le vol de manière à amorcer la procédure d'attente ou de navette à l'arrivée à une vitesse non supérieure à la vitesse maximale autorisée.
  3. Considérations opérationnelles — Si le but de la procédure d'attente est d'attendre avant de commencer l'approche, il faut s'assurer que la réserve de carburant à bord est suffisante et que les conditions météorologiques sont propices à la procédure prévue. Si l'un de ces facteurs est défavorables, il faut se rendre à la destination de dégagement. Si la réserve de carburant et les conditions météorologiques sont acceptables, envisager la possibilité de réduire la vitesse avant d'entrer dans le circuit d'attente si cela peut permettre d'économiser du carburant. Noter qu'il est peut-être nécessaire d'obtenir l'autorisation de l'ATC avant de réduire la vitesse à l'intérieur d'un espace aérien contrôlé. L'AIP stipule les limites de changements de vitesse.
  4. Coordination des membres d'équipage — Avant d'amorcer une procédure d'attente ou de navette à l'arrivée, le PF devrait informer le PNF de la procédure à suivre. L'exposé devrait contenir au moins les renseignements suivants :
    1. les dimensions du circuit d'attente ou de navette, c.-à-d. le chronométrage ou les distances;
    2. la procédure d'entrée;
    3. la configuration de l'aéronef (vitesse, réglage des volets, etc.).
    4. Le PNF devrait s'assurer que ces renseignements sont correctes et aviser le PF s'il y a des changements à apporter.
  5. Navigation [Dans cette rubrique préciser les réglages des aides à la navigation (en particulier les systèmes RNAV), et les mesures de coordination des membres d'équipage (indiquer notamment le membre d'équipage de conduite qui est responsable du chronométrage pendant la procédure d'attente ou de navette à l'arrivée)].

 
Date de modification :