7.28 incapacité du pilote

  1. Généralités — Si l'un des pilotes ressent un malaise physique qui pourrait compromettre le pilotage de l'aéronef, ce pilote doit en informer l'autre pilote.
  2. Incapacité du pilote - Définition — Un pilote est considéré comme étant frappé d'incapacité lorsque l'une ou les deux situations suivantes surviennent :
    1. le pilote ne répond pas intelligemment à deux communications radio, par le système d'intercommunication, ou verbales; et (ou)
    2. le pilote ne répond pas à une seule interrogation verbale et un écart significatif par rapport au profil de vol standard s'est produit.
  3. Procédure — Lorsqu'un pilote avise qu'il est frappé d'incapacité ou que sont comportement correspond à celui de la définition d'incapacité susmentionnée, les procédures et les considérations suivantes s'appliquent.
    1. L'autre pilote doit prendre les commandes et s'assurer qu'un profil de vol sûr est suivi.
    2. Le pilote automatique devrait être embrayé.
    3. S'il est disponible, un autre membre d'équipage devrait être appelé dans le poste de pilotage.
    4. Avec l'aide de l'autre membre d'équipage (s'il est disponible), la ceinture-baudrier du pilote frappé d'incapacité devrait être bouclée et son siège devrait être reculé le plus possible. Toutes autres mesures nécessaires devraient être prises pour réduire le risque que le pilote frappé d'incapacité compromette la maîtrise de l'aéronef.
    5. Le pilote frappé d'incapacité peut agir de façon imprévisible et incontrôlable. Par conséquent, dans la mesure du possible, on devrait retirer le pilote frappé d'incapacité de son siège et le remplacer par un autre membre d'équipage. De même, un pilote inconscient ou semi-conscient risque de s'affaisser vers l'avant sur les commandes et de mettre l'aéronef en péril.
    6. Lorsqu'il a été nécessaire de retirer un pilote frappé d'incapacité du poste de pilotage, on ne doit pas autorisé ce pilote en reprendre son service - même s'il semble avoir récupéré.
    7. L'aéronef devrait se poser à l'aérodrome le plus proche où le pilote frappé d'incapacité pourra recevoir les soins médicaux appropriés.
    8. Aucune limite ou procédure spéciale d'atterrissage ne s'applique.
  4. Commandement — Sans égard à quel pilote avait été attribué le commandement de l'aéronef au début du vol, après un incident d'incapacitation, le pilote restant devient le commandant de bord pour le reste du vol.

 
Date de modification :