7.6 Panne / incendie moteur - Pendant le décollage, après V1

[Selon les caractéristiques de votre aéronef, il peut être avantageux de combiner les procédures et vérifications de mémoire ou écrites relatives aux périodes après décollage et en vol en une seule vérification. L'exemple qui suit est basé sur un aéronef fictif. Vous devrez élaborer des procédures qui conviennent à votre propre aéronef.]

Voici la procédure ainsi que les vérifications de mémoire et écrites détaillées à exécuter en cas de panne moteur / incendie - pendant le décollage, après V1. Cette procédure s'applique à toute panne ou incendie qui survient pendant le décollage immédiatement après V1, jusque après le réglage de la mise en drapeau automatique sur OFF dans le cadre des vérifications après décollage ou vent arrière. Noter ce qui suit :

  1. La mise en drapeau automatique et la compensation d'augmentation de puissance sont réputés fonctionner correctement, sauf indication contraire.
  2. Aucun appel n'est fait lorsque les systèmes automatiques fonctionnent correctement.
  3. Aucune mesure autre que la rentrée du train d'atterrissage n'est prise à moins de 400 pi au-dessus de la DER (ou de l'altitude de sécurité - selon la plus élevée) lorsque : la mise en drapeau automatique et la compensation d'augmentation de puissance fonctionnent correctement; ou lors d'un incendie où le moteur en feu produit une puissance suffisante.
Table 7-1 Procédure et coordination des membres d'équipage

PANNE / INCENDIE MOTEUR - PENDANT LE DÉCOLLAGE, APRÈS V1 (PF/PNF)

PF 
PNF
Si le PF détecte le premier une panne, un incendie ou un dommage important d'un moteur, il doit en informer le PNF.
 • Appeler « Panne moteur no x », « Incendie moteur no x », ou « Panne moteur et incendie moteur no x ».
 • Ou répondre en disant « Vu ».
Si le PNF détecte le premier une panne, un incendie ou un dommage important d'un moteur, il doit en informer le PF.
 • Appeler « Panne moteur no x », « Incendie moteur no x », ou « Panne moteur et incendie moteur no x ».
 • Ou répondre en disant « Vu ».
* Commandes — Commande en direction et min V2

Conserver la commande en direction et cabrer l'aéronef à un taux d'environ 2o par seconde jusqu'à ce que l'inclinaison longitudinale approximativement au repère de commande du directeur de vol. Atteindre une vitesse de V2 jusqu'à la rentrée des volets. Tenter d'atteindre l'assiette optimale qui est de ½ largeur de bille de la bille glissade/dérapage en éloignement du moteur en fonctionnement et 5o d'inclinaison vers ce moteur. Si l'effet sur les gouvernes est optimal, le directeur de vol commandera l'inclinaison voulue. Si l'aéronef est sous contrôle, ne faire aucun appel.

* Puissance — Puissance de décollage + compensation d'augmentation de puissance

Confirmer la compensation d'augmentation de puissance. Si la compensation d'augmentation de puissance moteur est en oeuvre, ne faire aucun appel. Si la compensation d'augmentation de puissance ne fonctionne pas, régler le moteur à la puissance de décollage maximale prévue.


 • Appeler «Puissance maximale, couple réglé à xxx ».

Après l'arraché, confirmer que l'aéronef prend de l'altitude en consultant l'altimètre, le VSI et, si possible, visuellement. Si l'aéronef est effectivement en montée :
 • Appeler « Taux de montée positif ».

* Train — Rentré

À l'appel « Taux de montée positif », confirmer la montée sur le VSI et visuellement (si possible). Si l'aéronef est effectivement en montée :


 • Appeler « Rentrée du train » et donner le signal visuel de rentrer le train d'atterrissage.
Sélectionner la rentrée du train d'atterrissage et surveiller cette rentrée. Si la rentrée se déroule normalement, ne rien dire du tout. S'il y a une anomalie appeler « Train non verrouillé ».
>> ATTENTION DANGER <<
En cas de panne de la mise en drapeau automatique, l'équipage peut devoir effectuer la vérification de mémoire PANNE / INCENDIE MOTEUR avant 400 pi ou l'altitude de sécurité, et avant la rentrée des volets. Si la mise en drapeau automatique ne fonctionne pas et que le moteur touché ne produit pas suffisamment de puissance, appeler la vérification de mémoire panne / incendie moteur de la façon suivante :
 • Pour une panne moteur, appeler « Panne moteur vérification moteur no 1 (ou no 2) ».
 • Pour un incendie moteur, Appeler « Vérification incendie moteur no 1 (ou no 2) ».

Si aucun appel n'est fait, ou si le moteur touché produit suffisamment de puissance, appeler la vérification de mémoire après la rentrée des volets.

* Mise en drapeau automatique — Confirmée

Confirmer la mise en drapeau automatique et indiquer l'état de la façon suivante :


 • Mise en drapeau automatique réussie - ne faire aucun appel.
 • Mise en drapeau automatique non réussie 
 • Appeler « Mise en drapeau automatique négative ».
 • Pas de mise en drapeau automatique parce que le moteur touché produit encore de la puissance 
 • Appeler « Couple du moteur touché à xx » (Donner le couple du moteur touché).

Si le PF appelle la vérification panne / incendie moteur à ce point, effectuer la procédure décrite plus loin et retourner ensuite aux « Volets...».

* Volets — Rentrés (à alt. séc. - min 400 pi)

Grimper à la vitesse de V2. À une altitude de sécurité d'au moins 400 pi. au-dessus de la piste de départ, accélérer jusqu'à Vfri et ensuite :


 • Appeler « Rentrer les volets », et donner le signal visuel de rentrer les volets.
Confirmer que la vitesse de l'aéronef est à au moins Vfri et sélectionner ensuite la rentrée des volets. Sélectionner IAS comme mode vertical sur le directeur de vol et utiliser la molette pour régler Vclimb :
 • Appeler « IAS xxx sélectionnée » où xxx est Vclimb.
* Vérification panne / incendie moteur - moteur touché

Accélérer jusqu'à Vclimb et appeler la vérification de mémoire de la façon suivante :


 • Pour une panne moteur, appeler « Vérification panne moteur no 1 (ou no 2) ».
 • Pour un incendie moteur, appeler « Vérification incendie moteur no 1 (ou no 2) ».
Accuser réception en nommant la vérification de mémoire à effectuer de la façon suivante :
 • dire « Vérification panne moteur no 1 (ou no 2) », ou
 • dire « Vérification incendie moteur no 1 (ou no 2) ».
Confirmer que la main du PNF est sur la manette des gaz du bon moteur.
 • Si oui, appeler « FLIGHT IDLE ».
(C) Manette des gaz — FLT IDLE

Placer la main sur la manette des gaz du moteur touché.


 • Appeler « Manette des gaz no 1 (ou no 2) » Avec la confirmation du PF, ramener la manette des gaz à FLIGHT IDLE.
Confirmer que la main du PNF est sur la manette de commande du bon moteur.
 • Si oui, appeler « Couper le carburant ».
(C) Manette de commande — FUEL OFF

Placer la main sur la manette de commande du moteur touché.


 • Appeler « Manette de commande no 1 (ou no 2) ».
 • Avec la confirmation du PF, ramener la manette de commande sur FUEL OFF.
Continuer de grimper à Vclimb et surveiller le PNF sans pour autant détourner l'attention du pilotage de l'aéronef.
* Mise en drapeau confirmée — Au besoin - ALTERNATE FEATHER

Confirmer que la mise en drapeau s'est produite.


 • Si c'est le cas, appeler « Mise en drapeau confirmée ».
 • Si ce n'est pas le cas, régler le sélecteur approprié ALTERNATE FEATHER sur ALT, et appeler « Sélection de ALTERNATE FEATHER  ». Reconfirmer la mise en drapeau et appeler « Mise en drapeau confirmée ».
* AUX PUMP — OFF

Sélectionner la commande AUX PUMP sur OFF pour le moteur / réservoir approprié.- Appeler « AUX PUMP no 1 (ou no 2) OFF ».

Confirmer que la main du PNF est sur la poignée en té du bon moteur.
 • Si oui, appeler « Tirer ».
(C) Poignée en té Tirer Placer la main sur la poignée en té du moteur touché.
 • Appeler « Poignée en té no 1 (ou no 2) ».
 • Avec la confirmation du PF, saisir la poignée en té et la tirer.
Accuser réception de l'appel de vérification de mémoire Panne moteur :
 • en répondant « Vu ».

 • S'il n'y a pas d'incendie moteur, appeler « Vérification panne moteur terminée  », et passer à la cellule sur le train d'atterrissage et les volets plus loin dans le présent tableau. S'il y a un incendie moteur, passer aux cellules suivantes.
Incendie moteur

* Sélecteur d'extincteur — FWD BTL

Sélectionner le sélecteur d'extincteur sur FWD BTL, et partir la minuterie.


 • Appeler « FWD BTL ».
Si l'alarme incendie persiste après 30 secondes :

Sélecteur d'extincteur — AFT BTL

Si l'alarme incendie persiste après 30 sec., sélectionner le sélecteur d'extincteur sur AFT BTL.


 • Appeler « AFT BTL ».
Accuser réception de l'appel « Vérification incendie moteur » :
 • en répondant « Vu ».

Si l'alarme incendie persiste, demander au FO de suivre les consignes du commandant de bord, ou le commandant de bord donne des consignes pour la prochaine mesure à prendre.

Si l'alarme incendie cesse :

- Appeler « Vérification incendie moteur terminée » et passer aux cellules Train d'atterrissage et Volets plus loin dans ce tableau. Si l'alarme incendie persiste aviser le PF. Si le commandant de bord est le PNF, diriger également la prochaine mesure.

Continuer la montée à Vclimb et surveiller le PNF sans pour autant détourner l'attention du pilotage de l'aéronef.
Lorsque les volets sont complètement rentrés, reconfirmer la rentrée du train :
 • Appeler « Train rentré, volets rentrés ».
Lorsque le PNF fait l'appel « Train rentré, volets rentrés », si la puissance maximale de décollage n'est plus requise ou si la durée maximale à cette puissance est atteinte :
 • Appeler « Régler puissance maximale continue » et donner le signal visuel de réduire la puissance.
 • Si on désire laisser le prélèvement d'air coupé, ajouter la consigne « Prélèvement d'air coupé ».
Sélectionner le prélèvement d'air du moteur en marche sur ON et MAX. Passer ensuite à la puissance maximale continue.
Grimper à au moins 1 000 pi au-dessus de l'altitude de l'aérodrome.
 • Demander au PNF d'effectuer la vérification « Panne / incendie moteur no 1 (ou no 2) ».
Revérifier en silence les éléments de la liste de vérifications panne / incendie moteur, dont le dernier élément est :

Vérification arrêt moteur — Ph. 2 (Page xx)

Terminée Effectuer verbalement la vérification arrêt moteur.


 • Une fois terminée, annoncer « Vérification arrêt moteur terminée ».
Au moment propice :
 • Appeler la « Vérification après décollage », ou la « Vérification vent arrière », le cas échéant.
Effectuer soit la « Vérification après décollage » soit la « Vérification vent arrière » telles que décrites dans les chapitres Procédures de vol normales.
Date de modification :