Désinsectisation d'Air Canada Rouge

Politique de désinsectisation

La désinsectisation d’un aéronef consiste dans la pulvérisation d’un aéronef pour empêcher l’importation d’insectes (p. ex. les moustiques) susceptibles de porter des maladies comme la malaria ou la dengue.

La désinsectisation des aéronefs d’Air Canada rouge répond aux exigences de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation de l’aviation civile internationale. Transports Canada demande aussi à tous les transporteurs aériens canadiens de satisfaire aux exigences en matière de désinsectisation pour tous les pays qu’ils desservent.

Toute omission de désinsectisation peut entraîner le refus du débarquement et le commencement au sol d’un traitement de désinsectisation correctif par les autorités de santé locales.

La pulvérisation est effectuée sur certains itinéraires, selon les exigences requises et les exceptions notées. Elles sont aussi susceptibles d’être changées et peuvent varier selon la saison.

La désinsectisation se fait pendant toute l’année, et les passagers sont informés de l’opération par une annonce à bord avant la pulvérisation de la cabine. Cela donne aux passagers la possibilité de se couvrir les yeux et le nez, s’ils le désirent. La pulvérisation se dissipe dans la cabine et l’aéronef en quelques minutes.

Le contenu de la pulvérisation utilisée par Air Canada rouge et fixée par l’OMS, contient 2% de perméthrine ou 2% de d-phénothrine. Le reste de la formule se compose de tétrafluoroéthane, qui agit comme propulseur. Le solvant et le propulseur actuellement utilisés ont été conçus pour ne pas réduire la couche d’ozone.

Note : Selon un comité d’experts de l’OMS qui s’est penché sur la sécurité de l’utilisation des pesticides, il n’existe aucune preuve que les insecticides présentent un quelconque risque de toxicité pour les passagers ou l’équipage, à condition de suivre les bonnes procédures. Le rapport de Développement des ressources humaines Canada intitulé Comparative Toxicity of Permethrin and d-Phenothrin with Pyrethrum (comparaison de la toxicité de la perméthrine et de la d‑ phénothrine avec le pyrètre) a donné les mêmes résultats.

1. Itinéraires?

  • Barbade, Costa Rica, Cuba, Grenade, Jamaïque, République dominicaine, Mexique, Panama

2. Produit utilisé?

  • Insecticide d'aéronef PSA en aérosol

3. Méthode : a) Traitement résiduel; b) Au début de la descente; c) Après l'enlèvement des cales; d) À l'arrivée

  • Au début de la descente (pour toutes les destinations énumérées ci-dessus)

4. Période de l’année où la désinsectisation est effectuée?

  • Pendant toute l’année
  • Certaines destinations sont saisonnières; la pulvérisation n'est requise que lorsqu'un aéronef d'Air Canada voyage à destination de l'un de ces endroits

5. Comment les plaintes ou questions des passagers sont-elles traitées?

  • À bord par l’équipage de service ou après le vol par le service Relations clientèle

6. Qui gère les questions du public concernant ce sujet?

  • Air Canada - Relations clientèle
    Case postale 64239,
    5512 rue 4eme, nord-ouest
    Calgary, Alberta, Canada
    T2K 6J0
    Télécopieur : 1-866-584-0380
    1-403-569-5333
  • Résidents du Royaume-Uni, de l'Irlande, de la Scandinavie et des Pays-Bas :
    Air Canada - Relations clientèle
    Case postale 447,
    Feltham
    Angleterre
    TW13 9DZ
    Télécopieur: (44) 208 917 2395
  • En ligne : http://www.aircanada.com/fr/customercare/customersolutions.html

7. Quels renseignements sont fournis?

  • Ce qui est exigé par la loi, produit utilisé et la façon il est utilisé

8. Quand les passagers sont-ils informés de la procédure?

  • Annonce à bord avant d’effectuer la pulvérisation dans la cabine
Date de modification :