Introduction

Les approches de précision sans puissance vers un point sélectionné sur une piste sont accomplies en pilotant en vol plané un avion dont le(s) moteur(s) tourne(nt) au ralenti. L'objectif consiste à développer les compétences requises pour exécuter une approche en vol plané de l'altitude du circuit et pour atterrir en toute sécurité, avec une certaine précision, sur un point de toucher spécifié.

La capacité d'estimer précisément la distance de vol plané d'un avion vers un point spécifique à partir d'une altitude donnée détermine l'ampleur des manoeuvres nécessaires. Avec la pratique, des altitudes s'élevant jusqu'à 1 000 pieds au-dessus du sol peuvent être estimées avec assez de précision, si l'on apprend à associer les indications de l'altimètre avec l'aspect général du terrain. Au-dessus de cette altitude, l'estimation des hauteurs devient moins précise car toutes les caractéristiques du sol ont tendance à se fondre ensemble.

Dès le début de la formation au pilotage, durant les exercices de descente et lors de l'exécution de pannes moteur simulées dans le circuit, avant le premier vol en solo, le choix et le maintien de la vitesse et de l'angle de vol plané requis font l'objet de pratique et sont renforcés.

Par la suite, le jugement des hauteurs devient moins important que la capacité d'estimer l'angle de vol plané. Le pilote qui connaît l'angle de vol plané d'un avion peut, avec une certaine précision, estimer le point approximatif où il atterrira le long d'une trajectoire au sol donnée, quelle que soit l'altitude, et ensuite décider des manoeuvres qui sont possibles ou requises lors de la descente en vol plané.

Date de modification :