A93P0003-Recommandations en matière de sécurité concernant les circuits carburant résistants à l'impact sur les hélicoptères Bell 212

Recommandations en matière de sécurité concernant les circuits carburant résistants à l'impact sur les hélicoptères Bell 212

Le 3 janvier 1993, à Kirkup Creek (Colombie-britannique), une hélicoptère Bell 212, immatriculé C-GALH, qui transportait des skieurs aurait, semble-t-il, rencontré du brouillard givrant localisé engendré par l'air soufflé par le rotor principal. Dans la visibilité réduite, l'appareil a percuté le sol et a basculé avant de s'immobiliser sur le côte droit (A93P0003). Les 13 occupants ont pu sortir de l'hélicoptère indemnes.

L'enquête sur cet accident se poursuit; toutefois, elle a déjà mis en évidence de nombreuses ressemblances avec l'accident mettant en cause un Bell 212 qui transportait des skieurs près de Blue River (Colombie-britannique) en avril 1990 (A90P0121). Dans l'accident de Blue River, un violent incendie s'est déclaré après le renversement d l'hélicoptère; trois des 14 occupants n'ont pas réussi à sortir de l'appareil et ont perdu la vie dans l'incendie. à la suite de cet accident, en avril 1991, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a formulé les recommandations BST A91-04 à A91-12 portant sur l'évacuation d'urgence des hélicoptères gros porteurs. Transports Canada a répondu favorablement à ces recommandations et a pris des mesures correctives.

Il est possible que le succès de l’évacuation des occupants de l’hélicoptère de Kirkup Creek soit partiellement attribuable aux modifications apportées à l’appareil par l’exploitant à la suite de ces initiatives. Le Bell 212 en cause était équipé de fenêtres ouvrables vers l’extérieur (comme le recommandait l’avis de difficultés en service AV-92-08 de Transports Canada), les pieds de banquette avaient été peints d’une couleur voyante(comme le recommandait l’avis de difficultés en service AV-92-05 de Transports Canada), il y avait des poignées au plafond, et les appuis-tête des sièges avant étaient plus courts. De plus, les passagers avaient reçu des exposés avant vol au cours desquels on leur avait expliqué la façon d’utiliser ces dispositifs pour évacuer l’hélicoptère en cas d’urgence.

Le Bell 212 immatriculé C-GALH n’a pas pris feu; toutefois, on a constaté qu’une conduite de carburant était rompue; il s’agit de la pièce jumelle symétrique de celle que l’on considère comme étant à l’origine de la source probable d’alimentation en carburant de l’incendie de Blue River. L’enquête a révélé que la conduite de carburant Aeroquip (réf. 70-009K090W317) du groupe propulseur droit était rompue au niveau du raccord coudé à 90 degrés en aluminium qui est fixé au réchauffeur carburant/huile.

Date de modification :