Alerte à la sécurité de l'Aviation civile (ASAC) N° 2017-02

À L'ATTENTION DES :

Propriétaires, exploitants et spécialistes de la maintenance des modèles 206A, 206B, 206B-3, 206 L-1, 206 L-3 et 206 L-4 de Bell Helicopter

Bureau émetteur : Maintien de la navigabilité aérienne
Numéro de classification du dossier : Z 5000-35
Numéro du SGDDI :

12066419

Numéro de document : ASAC 2017-02
Numéro d'édition : 01
Date d'entrée en vigueur : 2017-03-29

Perte de fixations - Accouplements de l’arbre d’entraînement du rotor de queue

Objet :

La présente Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) vise à signaler plusieurs cas de fixations critiques manquantes au niveau des accouplements flexibles de l’arbre d’entraînement du rotor de queue, et à recommander de se conformer de manière stricte aux pratiques d’entretien qui permettront de réduire la probabilité de ce type de défaillance.

Contexte :

On a rapporté un certain nombre d’accidents de modèles 206 et 206L de Bell Helicopter qui étaient liés à la défaillance du système d’entraînement du rotor de queue. Dans plusieurs cas, une enquête a permis de déterminer qu’il manquait des éléments de fixation (boulons, rondelles ou écrous) servant à assembler l’accouplement flexible de l’arbre d’entraînement du rotor de queue. L’accouplement flexible est également connu sous le nom d’accouplement Thomas. Dans certains cas, il a été déterminé que les fixations manquantes avaient causé l’accident, tandis que, dans d’autres cas, cette relation de cause à effet n’a pas été établie.

Le manuel d’entretien de Bell Helicopter stipule que le couple de serrage appliqué à l’écrou pendant la pose doit être de 50 à 70 livres-pouces, en plus du couple d’autofreinage de l’écrou. Le couple d’autofreinage correspond à la force de rotation requise pour serrer un écrou sur un boulon et vaincre la résistance de freinage.

Le manuel d’entretien prescrit de vérifier le couple de serrage des fixations en question après leur pose suite à 10 à 25 heures d’utilisation. La pose est jugée acceptable si l’écrou ne tourne pas avec l’application du couple minimum (p. ex. 50 livres-pouces).

Le manuel d’entretien exige aussi une vérification du couple de serrage aux 100 heures.

Le tableau 1 présente un sommaire des événements pour lesquels le National Transportation Safety Board (NTSB) des États-Unis a mené une enquête et constaté qu’il manquait des fixations au niveau de l’assemblage de l’arbre d’entraînement du rotor de queue.

Tableau 1 – Accidents des modèles 206 ou 206L liés à des fixations manquantes sur l’arbre d’entraînement du rotor de queue
Date de l’événement Numéro d’accident du NTSB Sommaire
3 octobre 1984 NYC85FA001 Perte de maîtrise du rotor de queue en vol, atterrissage forcé
17 juillet 1995 FTW95LA303 Perte de maîtrise du rotor de queue en vol, atterrissage forcé
7 juin 1998 FTW98LA260 Perte de maîtrise du rotor de queue en vol, atterrissage forcé
23 mars 2001 NYC01LA088 Perte de maîtrise du rotor de queue en vol, atterrissage forcé
10 octobre 2001 NYC01LA168 Perte de maîtrise du rotor de queue en vol, atterrissage forcé
6 juin 2013 CEN13LA321 Perte de maîtrise du rotor de queue en vol, atterrissage forcé

Les enquêtes du NTSB n’ont pas permis de clairement identifier la raison expliquant les fixations manquantes. Les facteurs causaux décrits dans les rapports comprennent le manque de serrage (couple de serrage insuffisant) pour des raisons inconnues des fixations auto-freinées de l’accouplement Thomas et le manquement du personnel d’entretien de vérifier le serrage adéquat d’un boulon de l’accouplement au niveau de l’arbre de transmission du rotor de queue.

Mesure recommandée :

  • Utiliser une clé dynamométrique étalonnée lors de la pose de ces fixations.
  • Éviter de réutiliser ces fixations.
  • S’assurer que le couple de serrage d’autofreinage est conforme aux spécifications. Avant de poser ces écrous, consulter le chapitre 2 du manuel des pratiques courantes de Bell Helicopter, qui traite du couple de serrage.
  • Effectuer une vérification du couple de serrage après 10 à 25 heures d’utilisation, et consulter la section des inspections spéciales du chapitre 5 du manuel d‘entretien pertinent de Bell Helicopter.
  • Répéter la vérification du couple de serrage aux 100 heures, consulter le programme d’entretien spécifié au chapitre 5 du manuel d’entretien de Bell Helicopter.
  • Une fois la vérification de couple de serrage effectuée, marquer les fixations posées à l’aide de peinture témoin conforme au produit consommable C-049 de Bell Helicopter. Ce marquage permet d’identifier visuellement les écrous qui se sont desserrés, avant que ceux-ci ne tombent.

Bureau responsable :

Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec un Centre de Transports Canada ou avec M. Ross McGowan, Maintien de la navigabilité aérienne à Ottawa, par téléphone au 888-663-3639, par télécopieur au 613-996-9178 ou par courriel à CAWWEBFeedback@tc.gc.ca.

Original signé par

Rémy Knoerr

Chef
Maintien de la navigabilité aérienne

L'Alerte à la sécurité de l'Aviation civile (ASAC) de Transports Canada sert à communiquer des renseignements de sécurité importants et contient des mesures de suivi recommandées. Une ASAC vise à aider le milieu aéronautique dans ses efforts visant à offrir un service ayant un niveau de sécurité aussi élevé que possible. Les renseignements qu'elle contient sont souvent critiques et doivent être transmis rapidement par le bureau approprié. L'ASAC pourra être modifiée ou mise à jour si de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Date de modification :