Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) No 2013-03

À L’ATTENTION DE :
UTILISATEURS DES HÉLICOPTÈRES DE TYPE AS350/EC130

Bureau
émetteur :
Direction des normes Numéro de
document :
ASAC 2013-03
Numéro de
classification
du dossier :
A 5258-37 P/A P/A Numéro
d’édition :
03
Numéro
du SGDDI :
8847976 Date d’entrée
en vigueur :
2013-11-05

RISQUE DE GIVRAGE DE L’ENTRÉE D’AIR (PLÉNUM) DU MOTEUR DE L’AS350/EC130

OBJET :

La présente alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) a pour but d’informer les personnes utilisant les hélicoptères de type AS350/EC130 du risque de givrage de l’entrée d’air (plénum) du moteur et d’une panne moteur subséquente au cours « d’opérations par temps froid ».

CONTEXTE :

L’expérience en service de la famille AS350/EC130 a démontré, qu’il y a possibilité de panne de moteur si le conduit d’admission d’air est contaminé de neige ou de glace avant le démarrage du moteur. Des accidents ont résulté de pannes de moteur soudaine peu de temps après le décollage.  Les pannes de moteur ont été causées par l’accumulation de glace dans le conduit d’admission du moteur, et l’ingestion soudaine de la glace.  Dans certains cas l’hélicoptère était au repos après un vol précédent et les couverts du conduit d’admission d’air n’avaient pas été utilisés.  Dans d’autre cas, la neige accumulée sur la surface supérieure de l’hélicoptère, incluant le du conduit d’admission d’air du moteur, n’était pas enlevé, et le conduit d’admission d’air du moteur n’avait pas été inspecté avant le démarrage du moteur.  Dans un cas, les couverts du conduit d’admission d’air avaient été installés pendant la nuit, la neige avait été enlevé, mais de la glace n’avait pas été détectée dans le conduit d’admission d’air du moteur avant la panne de moteur.

Eurocopter Safety Information Notice (SIN) No. 2645-S-30 mentionne en partie :

« …EUROCOPTER a participé à une enquête concernant un accident consécutif à un arrêt moteur soudain en vol.  Les résultats de l’enquête ont mis en évidence que l’arrêt du moteur en vol s’était produit peu de temps après le décollage et était dû à une accumulation de neige et de glace dans la chambre de tranquillisation de l’entrée d’air et à l’ingestion soudaine du mélange neige/glace par le moteur. L’hélicoptère avait été arrêté suite à un vol précédent et les obturateurs d’entrée d’air n’avaient pas été utilisés. Plusieurs centimètres de neige s’étaient accumulés à la surface supérieure du filtre anti-sable avant le démarrage moteur. La neige n’avait pas été enlevée de la surface supérieure du séparateur de particules et l’entrée d’air moteur n’avait pas été vérifiée avant le démarrage moteur.

Un turbomoteur a une bonne capacité d'absorption d'eau de pluie ou de neige tombante en fonctionnement continu. En revanche, le moteur est sensible à l’absorption d’un volume instantané d'eau, de neige ou de glace, car cette quantité (même limitée) peut dépasser la capacité d'absorption instantanée d’un moteur en fonctionnement.

En utilisation en accord avec le Manuel de Vol, les entrées d’air moteur sont conçues pour éviter, en vol ou au sol moteur tournant (rotor tournant ou non), une accumulation pouvant conduire à ce type d’arrêt moteur.  Lorsqu’une zone proche de l’entrée d’air moteur ou l’entrée d’air elle-même n'a pas été nettoyée au sol, un volume instantané d’eau, de neige ou de glace peut se détacher. Les entrées d'air moteur (y compris celles équipées d’un Filtre Anti Sable) ne sont pas conçues pour assurer un bon fonctionnement du moteur dans ces conditions.

EUROCOPTER souhaite rappeler que la vérification des entrées d’air moteur est demandée dans tous les Manuels de Vol Ecureuil. Pour insister sur l’importance de cette vérification, EUROCOPTER va progressivement introduire dans tous ses Manuels de Vols Ecureuil les modifications ci-dessous.

La condition suivante sera rajoutée dans la section 2 « Limitations » au niveau des conditions interdites : « le démarrage moteur avec des accumulations de neige ou de glace dans ou autour de l’entrée d’air moteur ».

Le « Attention danger » suivant sera rajouté à la section 4 partie « vérification avant vol », au supplément « FiltreAnti Sable » et au supplément « Utilisation par temps froid » :« ATTENTION DANGER : Les accumulations de glace ou de neige qui demeurent dans ou autour de l’entrée d’air moteur peuvent être ingérées et engendrer une panne de moteur soudaine en vol ».

La vérification avant vol sera harmonisée de la manière suivante : « Entrée d’air moteur………………Propre, pas de corps étranger ou d’accumulations de glace ou de neige dans ou autour de l’entrée d’air moteur et pas d’eau stagnante au niveau du trou de drainage ».« Obturateur d'échappement…………………Déposé ».

Les informations complémentaires suivantes seront ajoutées dans le supplément « Utilisation par temps froid » :
- Général : Ce supplément détaille les procédures à suivre si l’hélicoptère est utilisé par temps froid (OAT ≤ 0°C) et/ou si l’hélicoptère est ou pourrait être exposé à la neige tombante ou soufflée.
- NOTA : Dans des conditions de neige tombante ou soufflée, l’entrée d’air moteur doit être vérifiée à la fin des vérifications extérieures. Les autres vérifications avant démarrage du moteur devront être effectuées sans délai supplémentaire.

EUROCOPTER vous rappelle également qu’après atterrissage sur une aire de stationnement par temps froid sous condition neigeuse ou pluie tombante, il est recommandé de monter rapidement l'obturateur d'entrée d'air moteur après l'arrêt du moteur… »

Pour permettre l’inspection et le nettoyage du conduit d’admission d’air (plénum) du moteur, on doit soulever et soutenir le capotage du moteur ou, lorsqu’ils sont installés, on doit enlever et réinstaller la grille qui couvre le filtre , ce qui prend beaucoup de temps et n’est pas considéré comme des travaux élémentaires qu’un pilote peux effectuer.

Lors de l’inspection du conduit d’admission d’air du moteur, il faut accorder une très grande importance à la sécurité pour ne pas se blesser, endommager la cellule ni causer de dommage par corps étrangers (FOD) dans du conduit d’admission d’air (plénum) du moteur.

MESURE RECOMMANDÉE :

Les personnes utilisant les hélicoptères de type AS350/EC130 devraient se référer au Eurocopter Safety Information Notice (SIN) No. 2645-S-30 OBJET : PROTECTION CONTRE LE GIVRE ET LA PLUIE,
« Recommandations en cas de présence de neige/glace autour et dans les entrées »  Ce document est disponible sur internet: www.eurocopter.com/techpub (anglais seulement)

Lorsque les conditions météorologiques qui prévalent favorisent la formation de givre du conduit d’admission d’air du moteur, on doit se conformer entièrement aux directives du constructeur relativement à l’inspection du conduit d’admission d’air (plénum) du moteur de l’hélicoptère de type AS350/EC130 avant le démarrage. 

Il peut y avoir une extinction du moteur si l'aéronef n'était pas à l'abri et qu'il était exposé à des conditions qui permettent à l'humidité de s'accumuler dans les composants du filtre de l'entrée d'air du moteur et pourrait ne pas être détectée par le pilote lors de l'inspection.  Éviter d’effectuer des décollages verticaux ou tout vol stationnaire élevé durant le décollage initial qui pourrait placer l'hélicoptère dans la partie ombrée du diagramme hauteur-vitesse. L'extinction du moteur résultant de l'ingestion de givre ou d'eau se produit soudainement et sans avertissement. Elle entraînera une diminution rapide du régime rotor principal ainsi qu'un décrochage si des mesures ne sont pas prises immédiatement pour abaisser le collectif et amorcer l'autorotation. Dans la plupart des cas, il n’y aura pas assez de temps pour effectuer un redémarrage.

Après l’atterrissage sur une aire de stationnement par temps froid sous condition neigeuse ou pluie tombante, il est recommandé de monter rapidement l'obturateur d'entrée d'air moteur après l'arrêt du moteur.

REMARQUE :

Eurocopter a convoqué un groupe de travail chargé d'améliorer les procédures du fabriquant concernant l’inspection du conduit d’admission d’air (plénum) du moteur.

BUREAU RESPONSABLE :

Pour davantage de renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec un Centre de Transports Canada ou avec Alex Roberts, Normes de l’aviation commerciale, à Ottawa, par téléphone au 613-990-1090 ou par courriel à alex.roberts@tc.gc.ca.

Original signé par Matthew Weeks pour

Aaron McCrorie
le directeur
Direction des Normes

L’alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) de Transports Canada sert à communiquer des renseignements de sécurité importants et contient des mesures de suivi recommandées. Une ASAC vise à aider le milieu aéronautique dans ses efforts visant à offrir un service ayant un niveau de sécurité aussi élevé que possible. Les renseignements qu’elle contient sont souvent critiques et doivent être transmis rapidement par le bureau approprié. L’ASAC pourra être modifiée ou mise à jour si de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Date de modification :