Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) No 2014-04

À L’ATTENTION DE :

TOUS LES PROPRIÉTAIRES, LES EXPLOITANTS ET LES SPÉCIALISTES DE LA MAINTENANCE DES MOTEURS HONEYWELL DE LA SÉRIE TPE331

PDF format (332 Ko)
Direction des normes : Certification nationale des aéronefs Numéro de document : ASAC 2014-04
Numéro de classification du dossier : Z 5000 35 Numéro d’édition : 02
Numéro du SGDDI : 9445668 Date d’entrée en vigueur : 2014-10-22

ÉDITION 02 – DISPOSITIF DE DÉTECTION DE COUPLE NÉGATIF

OBJET :

Souligner aux propriétaires, exploitants et spécialistes de la maintenance des moteurs Honeywell de la série TPE331 que :

Le dispositif de détection de couple négatif (NTS) installé dans le moteur TPE331 de Honeywell n’est pas un dispositif de mise en drapeau automatique. Il fonctionne seulement lorsque certains paramètres et conditions préétablis sont respectés, donc il n’est pas toujours disponible.

Dans certaines conditions et certains contextes, comme le réglage des manettes des gaz, des défaillances mécaniques, des mauvais montages ou réglages du dispositif NTS, du dispositif de mise en drapeau ou du robinet d’arrêt carburant, le dispositif NTS peut mal fonctionner ou ne pas fonctionner du tout.

L’objectif premier du dispositif NTS consiste à réduire la traînée sur l’hélice en orientant le pas de la pale d’hélice vers la mise en drapeau au taux optimal en cas de panne ou d’arrêt moteur, et son second objectif est d’aider au démarrage en vol.

Le dispositif NTS peut donner une fausse impression de mise en drapeau à l’équipage de conduite, et ce dernier doit se méfier de cette impression et garder à l’esprit que la mise en drapeau complète peut seulement être réalisée en mettant l’hélice en drapeau manuellement.

Dans certaines conditions et configurations, une traînée asymétrique pourrait entraîner une perte de la maîtrise de l’aéronef à une vitesse supérieure à Vmca, notamment dans une configuration d’atterrissage alors que l’hélice du moteur défaillant n’a pas été mise en drapeau.

CONTEXTE :

La description du dispositif NTS dans le manuel de vol de l’aéronef (AFM) et le manuel d’utilisation de l’avion (POH) peut donner la fausse impression à l’équipage de conduite qu’il s’agit d’un dispositif de mise en drapeau automatique qui est toujours disponible et qui se déclenche toujours en cas de défaillance ou d’arrêt moteur. Cette fausse idée n’a pas été tirée au clair durant les séances de formation des pilotes.

Le système de protection contre la traînée du dispositif NTS est conçu pour réduire l’urgence à laquelle le pilote doit mettre en drapeau l’hélice du moteur déraillant et lui permettre de se concentrer sur la maîtrise de l’aéronef. La fausse idée sur le dispositif NTS a distrait les équipages de conduite d’effectuer la procédure d’urgence qui convient. Les équipages de conduite doivent toujours garder à l’esprit que lorsque l’hélice doit être mise en drapeau, seule la méthode manuelle fonctionne et ils ne peuvent pas s’attendre à ce que le dispositif NTS le fasse.

MESURE RECOMMANDÉE :

Les propriétaires, les exploitants et les spécialistes de la maintenance des moteurs Honeywell de la série TPE331 doivent s’assurer que :

  1. l’AFM, le POH, les procédures d’utilisation normalisées (SOP) et les documents supplémentaires, le cas échéant, doivent clairement indiquer que le dispositif NTS n’est pas conçu pour effectuer la mise en drapeau automatique de l’hélice, il est conçu pour assurer une protection contre la traînée. Lorsque l’hélice doit être mise en drapeau, il faut le faire manuellement.
  2. L’AFM, le POH et les SOP doivent être évalués conjointement avec la révision 1 des « Pilot Tips for Honeywell TPE331 » (conseils aux pilotes 0 Honeywell TPE331), en date d’octobre 2009; la « Operating Information Letter » (lettre d’information sur le fonctionnement) OI331-20R1, en date du 10 mars 2009; ou la « Operating Information Letter » OI331-21R1, en date du 10 mars 20009 (selon le cas). Même si l’AFM et le POH ont préséance sur les conseils aux pilotes et les lettres d’information sur le fonctionnement, il faut veiller à ce que ces documents soient uniformes et que tout écart apparent soit expliqué par le motoriste. Par la suite, toute SOP touchée doit être modifiée pour respecter les instructions du motoriste.
  3. Le programme de formation technique initiale et annuelle au sol et en vol des équipages de conduite qui utilisent ces moteurs devrait contenir un plan de cours détaillé sur le dispositif NTS, notamment sur son fonctionnement en situation normale, anormale et d’urgence. Toute idée fausse concernant le fonctionnement du dispositif NTS doit être éclaircie durant ces séances de formation.

RECOMMANDATION SECONDAIRE

Il convient de souligner que dans toute situation de défaillance du moteur, la maîtrise de l’avion est l’action la plus importante, ensuite viennent les éléments à vérifier de mémoire, puis les éléments de la liste de vérifications.

Le pilote doit éviter de tourner en moulinet dans la plage de couple critique de l’arbre puisque le moteur pourrait être endommagé.

Il faut éviter de tourner en moulinet dans la mauvaise direction (rotation de l’hélice dans le sens inverse) en raison d’un dérapage latéral excessif puisque les balais de carbone de la génératrice-démarreur pourraient être endommagés. Un dérapage latéral peut être entraîné par un braquage excessif du gouvernail ou une compensation dans la mauvaise direction.

DATE D’ENTRÉE EN VIGUEUR

La présente alerte à la sécurité de l’aviation civile entre en en vigueur dès sa publication.

BUREAU RESPONSABLE :

Pour davantage de renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec un Centre de Transports Canada ou avec

Sudhir Kidyur
Inspecteur de l'aviation civile
Normes de vol commerciaux - AARTFS
NCR, Ottawa, ON K1A 0N5
Téléphone: 613-990-1495
Fax: 613-990-6215
Courriel :  sudhir.kidyur@tc.gc.ca

ORIGINAL SIGNÉ PAR

Aaron McCrorie

Directeur

Direction des Normes

L’alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) de Transports Canada sert à communiquer des renseignements de sécurité importants et contient des mesures de suivi recommandées. Une ASAC vise à aider le milieu aéronautique dans ses efforts visant à offrir un service ayant un niveau de sécurité aussi élevé que possible. Les renseignements qu’elle contient sont souvent critiques et doivent être transmis rapidement par le bureau approprié. L’ASAC pourra être modifiée ou mise à jour si de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Date de modification :