Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) Nº 2013-04

À L’ATTENTION DE :

PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS, SPÉCIALISTES DE LA MAINTENANCE ET CONSTRUCTEURS D’AÉRONEF

format PDF (321 KB)

Bureau
émetteur :
Certification nationale
des aéronefs
Numéro de
document :
ASAC 2013-04
Numéro de
classification
du dossier :
Z 5000-35 Numéro
d’édition :
02
Numéro
du SGDDI :
9713897  
Date d’entrée
en vigueur :
2015-05-25

ÉDITION 02 - QUINCAILLERIE D’AÉRONEF STANDARD DÉFECTUEUX – ÉCROUS AUTOFREINÉS - MS21042 et NAS1291

OBJET :  

La présente Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) vise à indiquer à l’industrie de l’aviation le risque potentiel découlant de la rupture possible d’écrous des séries MS21042 et NAS1291.

La présente ASAC est révisée pour corriger une erreur d’identification du lot 18261, qui avait été mal identifié en tant que lot 18621, et pour  identifier un lot affecté additionnel, fabriqué par les industries Airfasco (Canton (Ohio), É.-U.)

La présente révision traite également d’un événement récent faisant l’objet d’un rapport de difficulté en service (RDS) au sujet d’un écrou NAS1291-7 rompu et introduit une vérification de couple au banc d’essai s’appliquant à la quincaillerie reçue et en dépôt.

CONTEXTE :

Transports Canada, Aviation civile (TCAC) a été avisé au moyen de rapports provenant du Système Web de rapports en difficultés en service (SWRDS) de plusieurs cas d’écrous autofreinés MS21042-06, -4 et NAS1291-7 fissurés et défectueux.

Une analyse des écrous MS21042-4 fissurés montrés à la figure 1 a établi que dans ce cas précis, ils s’étaient fissurés en raison d’une fragilisation par hydrogène probablement lié au processus de fabrication.

Lors d’un autre événement, une fissure dont l’origine est la marque du fabricant et le sertissage, utilisé pour créer la caractéristique autofreinée, a été constaté sur un écrou MS21042-4 neuf, tel que montré à la figure 2.

Les écrous MS21042-4 défectueux provenaient des lots 17147, 17559 et 19988 d’Airfasco. Des défectuosités semblables ont été constatées dans le lot 18261 pour les écrous MS21042-06.

>Figure 1;    Constatation typique d’un écrou MS21042-4 fissuré à cause d’une fragilisation    par hydrogène.

Figure 1; Constatation typique d’un écrou MS21042-4 fissuré à cause d’une fragilisation par hydrogène.

Figure 2;    Vue de haut d’un écrou MS21042-4 non utilisé provenant du stock d’un OMA dont    la fissure a été provoquée par le sertissage effectué pour assurer l’autofreinage.

Figure 2; Vue de haut d’un écrou MS21042-4 non utilisé provenant du stock d’un OMA dont la fissure a été provoquée par le sertissage effectué pour assurer l’autofreinage.

Un RDS récemment envoyé par un exploitant d’hélicoptères canadien montrait la rupture complète d’un écrou NAS1291-7, montré à la figure 3, à la fixation arrière de la jambe de train d’atterrissage d’un hélicoptère R66 durant sa première inspection aux 100 heures depuis sa mise en service initiale.

Une analyse de l’écrou a révélé que la rupture est la conséquence d’une fracture différée due à la fragilisation par hydrogène. Robinson Helicopter Company a publié les bulletins de service R66 SB-12 et SB-88 R44 pour remédier à ce scénario de défaillance.

Également publiée est la lettre de service R66 SL-09 dans laquelle l’entreprise recommande le remplacement des écrous des séries MS21042L et NAS1291 par un écrou de la série D210. Des lettres de service semblables ont également été publiées pour les modèles R22 et R44.

Figure 3; écrou NAS1291-7 fissuré trouvé par un    exploitant d’hélicoptère.

Figure 3; écrou NAS1291-7 fissuré trouvé par un exploitant d’hélicoptère.

Airfasco Industries a publié le « Technical Quality Notice Bulletin MS21042/NAS1291 450 F Steel » relativement aux écrous hexagonaux pour parois minces et aux écrous hexagonaux légers à embase.

Le bulletin spécial d’information de la navigabilité (SAIB) HQ-14-16 de la FAA et le bulletin d’information spéciale (SIB) 2012-06R2 de l’AESA contiennent des renseignements additionnels sur cette question de quincaillerie défectueuse.

TCAC est en accord avec la FAA et l’AESA qui avertissent de la possibilité que des écrous de conception similaire de calibre, de lots ou provenant de fabricants différents pourraient êtres affectés.

La rupture des écrous autofreinés dans certaines applications pourrait conduire à une situation catastrophique. 

À ce jour, TCAC a publié la CN CF-2014-38 pour corriger une condition dangereuse, directement lié au problème de la quincaillerie standard défectueuse qui touche tous les aéronefs DHC-2 (Beaver). TCAC continuera de surveiller les rapports de difficultés en service afin de déterminer s'il existe une condition dangereuse dans un produit aéronautique sujet à une certification de type.

Des mesures correctives additionnelles pourraient être considérées par TCAC en raison de la fissuration des écrous précités.

MESURE RECOMMANDÉE :

Les écrous d’Airfasco des lots 17147 (date de fabrication : 12 juin 2009), 17559 (date de fabrication : 12 juin 2009), 18261 (date de fabrication : 23 oct. 2009) et 19988 (date de fabrication : 19 oct. 2010) devraient être mis hors service lorsque leur identification est possible.

Une étroite surveillance et une inspection de tous les écrous MS21042 et NAS1291 en dépôt ou reçus doivent être effectuées avant leur installation, sans égard à leur origine.

En raison de la rupture d’écrou sur un aéronef à voilure tournante précité, TCAC recommande que tous les exploitants d’hélicoptère R22, R44 et R66 incorporent les lettres de service SL-64 pour le R22, SL-50 pour le R44 et SL-09 pour le R66 selon le cas et bulletin de service R66 SB-12 et R44 SB-88.

De plus, TCAC recommande d’effectuer un essai de couple de serrage sur un échantillon de chaque lot d’écrous autofreiné à parois minces reçues ou en dépôt tel que décrit ci-dessous :

Les écrous doivent être installés sur un boulon approprié et serrés à la valeur requise pour une période d’une semaine. Une quantité de 1 % des écrous ou 20 écrous d’un même lot, selon la plus petite éventualité,  doit être mis à l’essai et inspecté pour des fissures avant que des écrous de ce lot ne puissent êtres utilisés.

Référez au tableau 1 pour les valeurs couples de serrages et jeter les écrous qui sont utilisés pour les essais.

No de code d'ident. Filetage Valeur d'essai de couple de serrage
(po-lb)
Valeur d'essai de couple de serrage
(N.m)
Valeur d'essai de couple de serrage pour l'acier (NAS1291C)
(po-lb)
Valeur d'essai de couple de serrage pour l'acier (NAS1291C)
(N.m)
-02 .0860-56 UNJC-3B 5 0.6 3 0.4
-04 .1120-40 UNJC-3B 10 1.1 7 0.8
-06 .1380-32 UNJC-3B 20 2.3 15 1.6
-08 .1640-32 UNJC-3B 30 3.4 20 2.4
-3 .1900-32 UNJF-3B 60 6.8 40 4.7
-4 .2500-28 UNJF-3B 150 17 105 12
-5 .3125-24 UNJF-3B 330 37 230 26
-6 .3750-24 UNJF-3B 530 60 370 42
-7 .4375-20 UNJF-3B 825 95 575 65
-8 .5000-20 UNJF-3B 1125 125 780 85
-9 .5625-18 UNJF-3B 1550 175 1075 120
-10 .6250-18 UNJF-3B 2000 225 1390 155

Tableau 1; Couples de serrage devant être utilisés pour la vérification de couple (réf. NASM21042):

Si l’inspection des écrous testés révèle un ou plusieurs écrous fissurés, tout ce lot doit être rejeté.

TCAC recommande également que tous les propriétaires, exploitants, techniciens de la maintenance et constructeurs d’aéronefs soient vigilants lorsqu’ils procèdent à des inspections dans des zones où peuvent être installés ce type d’écrous autofreiné.

La quincaillerie défectueuse doit être mise en quarantaine et toute défectuosité doit être signalée à TCAC, conformément aux exigences de la section IX du RAC 521 sur les rapports de difficultés en service.

BUREAU RESPONSABLE :

Pour davantage de renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec un Centre de Transports Canada ou avec Gary Voght, Maintien de la navigabilité aérienne, à Ottawa, téléphone  613-952-4357 télécopieur 613-996-9178 ou courrier électronique CAWWEBFeedback@tc.gc.ca.

Nota :
La version électronique de ce document se trouve à l'adresse Web suivante :

Pour le directeur, certification nationale des aéronefs

ORIGINAL SIGNÉ PAR

Derek Ferguson
Chef, Maintien de la navigabilité aérienne

L’alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) de Transports Canada sert à communiquer des renseignements de sécurité importants et contient des mesures de suivi recommandées. Une ASAC vise à aider le milieu aéronautique dans ses efforts visant à offrir un service ayant un niveau de sécurité aussi élevé que possible. Les renseignements qu’elle contient sont souvent critiques et doivent être transmis rapidement par le bureau approprié. L’ASAC pourra être modifiée ou mise à jour si de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Date de modification :