Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) Nº 2011-02

À L’ATTENTION DE :

PROPRIÉTAIRES ET SPÉCIALISTES DE LA MAINTENANCE DES AVIONS PIPER DE LA SÉRIE PA-25

PDFformat PDF (155 KB) 
Bureau émetteur : Certification nationale des aéronefs
Document nº : ASAC 2011-02   Édition nº : 01
SGDDI nº : 6561866 Date d'entrée en
vigueur :
2011-05-31

SANDOWS AMORTISSEURS DU TRAIN D’ATTERRISSAGE PRINCIPAL DES AVIONS PIPER PA-25

OBJET :

La présente Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) est publiée pour informer les propriétaires et les spécialistes de la maintenance des aéronefs Piper de la série PA-25 d’une situation potentiellement dangereuse concernant une rupture par fatigue de l’embout retenant les sandows amortisseurs du train d’atterrissage principal des aéronefs Piper PA-25-235.

CONTEXTE :

À la suite d’une enquête sur l’affaissement du train d’atterrissage principal d’un aéronef Piper PA-25, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a envoyé à Transports Canada, Aviation civile (TCAC), l’Avis numéro A10W0092-D1-A1.

On a déterminé qu’au moins six autres aéronefs immatriculés à l’étranger et au Canada avaient subi des incidents semblables.

TCAC croit que les présents renseignements seront utiles à tous les propriétaires et spécialistes de la maintenance des aéronefs Piper de la série PA-25, car ceux-ci pourront contribuer à éviter d’autres incidents.

Les renseignements suivants sont tirés de l’avis du BST.  

Après un atterrissage trois points normal, l’atterrisseur droit du train principal d’un aéronef Piper PA-25-235 s’est affaissé. L’aéronef a exécuté un cheval de bois, et il s’est immobilisé avec l’aile droite touchant le sol. L’hélice a heurté le sol à faible vitesse, et l’aile droite a été légèrement endommagée. Personne n’a été blessé.

Une première vérification a permis de déterminer que le trou de boulon du raccord inférieur du sandow servant d’amortisseur au train d’atterrissage principal droit s’était brisé, ce qui avait causé la séparation de l’embout supérieur en V du train d’atterrissage droit. Par la suite, une inspection par pénétration a permis de déterminer que le raccord inférieur du sandow gauche était également fissuré jusqu’au trou de boulon. Les amortisseurs Hydrasorb, avec l’aide des sandows, absorbent et dissipent les charges à l’atterrissage dans les jambes amortisseuses du train.

Jambe élastique de train.
Jambe élastique de train.

Les deux jambes élastiques du train d’atterrissage principal ont fait l’objet d’un examen métallurgique au laboratoire technique du BST. On a déterminé que le sandow droit s’était brisé à cause de l’allongement en surcharge excessive instantané de la crique de fatigue mégacyclique du trou de boulon de l’embout inférieur (voir la photo 2).

Photo 2. Fissure de fatigue de l’embout.
Photo 2. Fissure de fatigue de l’embout.

Une fissure de fatigue semblable a été relevée dans la partie inférieure de l’embout de du sandow gauche (voir la photo 2). Dans les deux cas, la fissure de fatigue prenait naissance en de nombreux points de l’arête vive du trou de boulon et aux endroits où l’on constatait des restes d’empreintes d’outil sur la surface du trou de boulon, lesquelles avaient servi de points de concentration de contraintes. Un examen a permis de constater que le chanfrein n’étant pas assez prononcé dans les trous de boulons de la partie inférieure et que l’utilisation d’acier non trempé étaient des facteurs contributifs à la rupture par fatigue des raccords inférieurs.

L’amortisseur porte le numéro de référence (réf.) U64052-003. Ces amortisseurs sont posés dans les aéronefs Piper PA-25-235 et PA-25-260. Chaque amortisseur est formé d’un embout supérieur (réf. U64026-006), d’un embout inférieur (réf. U64029-000), d’un sandow (réf. U486-604-1) et de trois boucles de sandow (réf. U31322-005). 

Les sandows amortisseurs avaient été fabriqués par Univair Aircraft Corporation en 2003, en vertu d’une homologation de fabricant de pièces de la Federal Aviation Administration (FAA). L’étiquette d’Univair apposée sur chaque sandow amortisseur confirme l’ordre de fabrication numéro 104040. Les sandows amortisseurs avaient été posés en tant que composants des deux jambes élastiques de train de l’aéronef le 5 avril 2005. Les jambes élastiques de train totalisaient 352,1 heures de vol et on estime que l’appareil a effectué 1400 cycles (décollage et atterrissage) depuis leur pose.

Univair Aircraft Corporation a reçu l’homologation de fabricant de pièces de la FAA pour les sandows amortisseurs U486-604-1, le 15 septembre 2003. En tout, 45 amortisseurs ont été fabriqués par Univair dans le cadre de l’ordre de fabrication numéro 104040. Les amortisseurs en question ont été vendus séparément ou comme composant de l’ensemble portant la réf. U64052-003. Ni les spécifications du fabricant d’origine de Piper Aircraft Corporation ni les spécifications d’Univair ne prescrivaient le chanfreinage du trou de boulon des embouts supérieur ou inférieur, ou le traitement thermique de l’acier utilisé pour fabriquer les embouts.

La révision A d’Univair visant les spécifications du fabricant d’origine, en date du 30 septembre 2003, prescrivait le chanfreinage des arêtes vives des trous de boulon des embouts supérieur et inférieur. La révision B d’Univair visant les spécifications du fabricant d’origine, en date du 14 octobre 2009, prescrivait le traitement thermique des embouts supérieur et inférieur. On s’attend à ce que les embouts supérieurs et inférieurs des sandows amortisseurs fabriqués conformément aux spécifications prescrites dans les révisions A et B d’Univair, visant les spécifications du fabricant d’origine, résistent davantage à la rupture par fatigue.

Les sandows amortisseurs du train d’atterrissage principal des aéronefs Piper PA-25-235 et PA-25-260 fabriqués conformément aux spécifications du fabricant d’origine dans l’ordre de production numéro 104040 d’Univair Aircraft Corporation, donc sans le chanfreinage des trous de boulon et le traitement thermique des embouts supérieur et inférieur, risquent de développer des fissures de fatigue dans les trous de boulon des embouts. Les sandows amortisseurs des trains d’atterrissage principaux des aéronefs Piper de la série PA-25 qui ont été fabriqués par d’autres fournisseurs, donc sans le chanfreinage des trous de boulon et sans le traitement thermique des embouts, peuvent avoir les mêmes propriétés métallurgiques et, par conséquent, la même vulnérabilité à la rupture par fatigue, tout comme les sandows amortisseurs fabriqués par Univair avant que ce dernier ne procède aux révisions des spécifications A et B.

La naissance et la croissance des fissures de fatigue dans les embouts des sandows amortisseurs peuvent mener à la défaillance des embouts et à l’affaissement du train d’atterrissage principal.

Commentaires de TCAC :
Environ 92 aéronefs Piper de la série PA25 sont actuellement immatriculés au Canada.

Le titulaire de l’approbation de conception, Laviasa (Argentine), est au courant des défaillances des embouts d’amortisseurs, et l’entreprise a élaboré le bulletin de service numéro (BS) 25-32-04 qui prescrit l’ajout d’un câble de sécurité pour éviter l’ouverture ou le déplacement latéral du train d’atterrissage principal et, par conséquent, éviter que tout dommage à la voilure à cause de l’affaissement du train d’atterrissage.

MESURE RECOMMANDÉE :

TCAC recommande fortement à tous les propriétaires et exploitants visés de porter une attention particulière aux amortisseurs du train d’atterrissage principal dans le cadre de travaux de maintenance périodiques comme des inspections avant et après le vol. Pour éviter tout dommage inutile découlant de la défaillance d’un sandow amortisseur, on recommande de suivre les directives du bulletin de service 25-32-04 de Laviasa ou, à tout le moins, de poser un câble conformément au bulletin de service.

Les défectuosités, les mauvais fonctionnements et les pannes de produits aéronautiques devraient être signalés au Maintien de la navigabilité aérienne de Transports Canada, conformément aux exigences du RAC 521 qui obligent à transmettre des rapports de difficultés en service.

BUREAU RESPONSABLE :

Pour obtenir plus de renseignements sur le service, communiquer avec
LAVIA ARGENTINA S.A. (LAVIASA),
Avenida Colón 412, P.B. Dpto B, C.P. 5500,
Mendoza (République argentine).

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec un Centre de Transports Canada ou avec Paul Jones, Maintien de la navigabilité aérienne, à Ottawa, téléphone 613-952-4357, télécopieur 613-996-9178 ou courriel CAWWEBFeedback@tc.gc.ca

Nota :
La version électronique de ce document se trouve à l'adresse Web suivante :
www.tc.gc.ca/aviationcivile/certification/menu.htm

Pour le directeur, certification nationale des aéronefs

Derek Ferguson
Chef, Maintien de la navigabilité aérienne

L’alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) de Transports Canada sert à communiquer des renseignements de sécurité importants et contient des mesures de suivi recommandées. Une ASAC vise à aider le milieu aéronautique dans ses efforts visant à offrir un service ayant un niveau de sécurité aussi élevé que possible. Les renseignements qu’elle contient sont souvent critiques et doivent être transmis rapidement par le bureau approprié. L’ASAC pourra être modifiée ou mise à jour si de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Date de modification :