Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) No 2012-01

À L’ATTENTION DE :
PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET SPÉCIALISTES DE LA MAINTENANCE D'AÉRONEFS DOTÉS D'UN CIRCUIT DE RÉCHAUFFAGE PARE BRISE ÉLECTRIQUE

Bureau
émetteur :
Certification nationale
des aéronefs
Numéro de
document :
ASAC 2012-01
Numéro de
classification
du dossier :
Z 5000-35 Numéro
d’édition :
01
Numéro
du SGDDI :
5317873 Date d’entrée
en vigueur :
2012-06-07

FISSURATION DU PARE BRISE ET ARC ÉLECTRIQUE CAUSÉS PAR LE DESSERRAGE DES BORNES ÉLECTRIQUES DU CIRCUIT DE RÉCHAUFFAGE PARE BRISE

OBJET :

Le présent document vise à informer les propriétaires et les spécialistes de la maintenance des risques pour la sécurité liés à la perte de serrage ou au serrage inadéquat des connecteurs du bornier du circuit de réchauffage pare brise et de leur faire part d'incidents où la surchauffe des connecteurs du circuit de réchauffage pare brise a provoqué l'apparition de fumée dans le poste de pilotage.

CONTEXTE :

Selon la base de données des rapports de difficultés en service (RDS) et les programmes de rapports quotidiens d'incidents, les défaillances de pare brise causées par la surchauffe des bornes du circuit de réchauffage pare brise sont courantes. Selon Transports Canada, Aviation civile (TCAC), la surchauffe est souvent provoquée par la perte de serrage ou le serrage inadéquat des pièces de fixation des bornes du circuit de réchauffage pare brise. De nombreux programmes de maintenance en vigueur exigent que ces connecteurs soient inspectés au moment des inspections de zone, qui sont effectuées à des intervalles relativement éloignés. Plusieurs de ces défaillances ont entraîné de la fumée, des étincelles ou des flammes dans le post de pilotage et des atterrissages imprévus.

MESURE RECOMMANDÉE :

TCAC recommande que les propriétaires et les spécialistes de la maintenance vérifient l'acheminement des fils des connecteurs du bornier du circuit de réchauffage pare brise et vérifient si ces connecteurs sont bien fixés ou ont surchauffé en effectuant une inspection détaillée des bornes et des goujons de mise à la masse pour s'assurer que ces pièces ne sont pas desserrées et qu'elles ne portent aucune trace visible de surchauffe ou de décoloration. Il est aussi recommandé de serrer de nouveau les pièces de fixation des bornes en respectant les valeurs prescrites par le cellulier.

De nombreux programmes de maintenance d'aéronefs utilisent les tâches de maintenance du MSG-3. Selon ces programmes, une inspection détaillée consisterait entre autres à vérifier au toucher si les connecteurs du bornier du circuit de réchauffage pare brise sont desserrés. Pour les aéronefs qui n'ont pas de document d'orientation, les pratiques courantes doivent être suivies.

Les exploitants peuvent se servir des résultats obtenus au moment de l'inspection pour modifier les exigences de leur programme d'inspection afin d'éviter que de telles défaillances se produisent.

Les défectuosités, les mauvais fonctionnements et les pannes de produits aéronautiques devraient être signalés au Maintien de la navigabilité aérienne de Transports Canada, conformément aux exigences du RAC 521 qui obligent à transmettre des rapports de difficultés en service.

BUREAU RESPONSABLE :

Pour obtenir davantage de renseignements communiquer avec un Centre de Transports Canada ou avec Paul Jones, Maintien de la navigabilité aérienne, à Ottawa, téléphone 613-952-4357 télécopieur 613-996-9178 ou courrier électronique CAWWEBFeedback@tc.gc.ca.

Nota :
La version électronique de ce document se trouve à l'adresse Web suivante : www.tc.gc.ca/aviation-civile-alerte-securite

Pour le directeur, certification nationale des aéronefs

Derek Ferguson
Chef, Maintien de la navigabilité aérienne

L’alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) de Transports Canada sert à communiquer des renseignements de sécurité importants et contient des mesures de suivi recommandées. Une ASAC vise à aider le milieu aéronautique dans ses efforts visant à offrir un service ayant un niveau de sécurité aussi élevé que possible. Les renseignements qu’elle contient sont souvent critiques et doivent être transmis rapidement par le bureau approprié. L’ASAC pourra être modifiée ou mise à jour si de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Date de modification :