Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) No 2013-05

À L’ATTENTION DE :

EXPLOITANTS D’AÉROPORT AVEC DES INSTALLATIONS DE DÉGIVRAGE

ACCUMULATION DE LIQUIDE D’ANTIGIVRAGE D’AÉRONEF (SAE DE TYPE IV) SUR LES PISTES

format PDF (70 KB)

Les documents internes ainsi que les documents désignés par un hyperlien et conservés sur l'intranet de Transports Canada qui sont mentionnés dans le présent document sont disponibles sur demande. Veuillez communiquer avec le bureau responsable ci-dessous.

Direction des normes : Certification nationale
des aéronefs
Numéro de
document :
ASAC-2013-05
Numéro de
classification
du dossier :
Z 5000-35 Numéro
d’édition :
01
Numéro
du SGDDI :
8277446 Date d’entrée
en vigueur :
2013-09-20

OBJET :

La présente Alerte à la sécurité de l’Aviation civile (ASAC) vise à signaler un risque possible d’accumulation accrue de liquide d’antigivrage d’aéronef (SAE de type IV) sur les seuils de piste provenant des opérations d’antigivrage des aéronefs au sol.

CONTEXTE :

Transports Canada a reçu un rapport d’un exploitant d’aéroport canadien aux prises avec une accumulation accrue de liquide d’antigivrage (SAE de type IV) dans la zone du seuil de piste.

Ce problème a été remarqué par l’exploitant d’aéroport depuis l’introduction d’un nouveau liquide SAE de type IV il y a environ 4 ans. Les liquides SAE de type IV sont visqueux et sont conçus de manière à se cisailler et s’écouler au moment où l’aéronef accélère pendant la course au décollage. Avant, le personnel de maintenance remarquait certains dépôts de liquide d’antigivrage sur les voies de circulation, mais il y en avait moins sur la piste. Toutefois, la teinture utilisée dans le nouveau fluide le rend plus visible qu’avant même lorsque les mêmes quantités sont présentes.

Le liquide SAE de type IV accumulé sur la piste peut entraîner la fonte de la neige et changer l’état de la surface de piste qui a été rapporté. La poudrerie peut adhérer au liquide d’antigivrage et augmenter l’accumulation de neige sur la piste. Cet effet peut par la suite créer des conditions de neige fondante et de glace, ce qui peut se traduire par des conditions de frottement plus faible dans le premier tiers de la piste. Cet effet dépend des conditions météorologiques et du trafic.

Si la piste est utilisée pour des opérations mixtes (décollages et atterrissages), le risque encouru par les aéronefs à l’atterrissage peut augmenter.

Afin de résoudre le problème de réduction du frottement dans le premier tiers de la piste, la fréquence de balayage de la piste a dû être augmentée.

MESURE RECOMMANDÉE :

Les exploitants d’aéroport devraient être conscients de ce problème possible ainsi que de l’entretien additionnel qui pourrait être nécessaire dans les aires de manœuvre. En plus d’un balayage plus fréquent des pistes, l’application d’agents chimiques de déglaçage des pistes à base d’acétate ou de formiate sur la zone où le liquide d’antigivrage s’est déposé peut éliminer ou réduire l’accumulation de liquide d’antigivrage.

Afin de déterminer si ce problème a lieu dans d’autres aéroports, Transports Canada encourage les exploitants d’aéroport à signaler au bureau responsable indiqué ci-dessous, les problèmes semblables d’accumulation de liquide d’antigivrage (SAE de type IV) dans la zone du seuil de piste, ainsi que les problèmes de conditions de neige fondante et de glace causés par de la poudrerie qui adhère au liquide.

BUREAU RESPONSABLE :

Pour obtenir davantage de renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec M. Guy Héneault, gestionnaire de programme, Normes relatives aux aérodromes, Normes de vol, à Ottawa, par téléphone au 613-991-9939 ou par courriel à guy.heneault@tc.gc.ca.

original signé par Arlo Speer pour

Aaron McCrorie
Directeur
DIRECTION DES NORMES

L’ALERTE À LA SÉCURITÉ DE L’AVIATION CIVILE (ASAC) DE TRANSPORTS CANADA SERT À COMMUNIQUER DES RENSEIGNEMENTS DE SÉCURITÉ IMPORTANTS ET CONTIENT DES MESURES DE SUIVI RECOMMANDÉES. UNE ASAC VISE À AIDER LE MILIEU AÉRONAUTIQUE DANS SES EFFORTS VISANT À OFFRIR UN SERVICE AYANT UN NIVEAU DE SÉCURITÉ AUSSI ÉLEVÉ QUE POSSIBLE. LES RENSEIGNEMENTS QU’ELLE CONTIENT SONT SOUVENT CRITIQUES ET DOIVENT ÊTRE TRANSMIS RAPIDEMENT PAR LE BUREAU APPROPRIÉ. L’ASAC POURRA ÊTRE MODIFIÉE OU MISE À JOUR SI DE NOUVEAUX RENSEIGNEMENTS DEVIENNENT DISPONIBLES.

Date de modification :