Chapitre 3 - Liquides de dégivrage et d'antigivrage

1.  Les techniques les plus répandues pour l'enlèvement des précipitations gelées des surfaces critiques des aéronefs et pour la protection des aéronefs contre la re contamination font appel à des liquides de dégivrage et d'antigivrage des aéronefs appelés liquides cryoscopiques. Il existe un certain nombre de liquides cryoscopiques que l'on peut utiliser sur les aéronefs commerciaux et, dans une moindre mesure, sur les aéronefs de l'aviation générale. Il faut se servir uniquement des liquides de dégivrage et d'antigivrage que le constructeur de l'aéronef approuve.

2.  Bien que les liquides cryoscopiques soient très hydrosolubles, ils n'absorbent pas la glace et ne parviennent à la faire fondre que lentement. Si du givre, de la glace ou de la neige adhère à une surface de l'aéronef, on peut y remédier au moyen d'applications répétées de quantités appropriées d'un liquide cryoscopique chaud. À mesure que la glace fond, le liquide cryoscopique se mélange à l'eau, ce qui a pour effet de le diluer. Au cours de cette dilution, le mélange qui en résulte peut commencer à s'écouler de l'aéronef. Si toute la glace n'est pas fondue, il est nécessaire d'ajouter du liquide cryoscopique tant qu'il n'aura pas pénétré jusqu'à la surface de l'aéronef. Une fois toute la glace fondue, le résidu du liquide consiste en un mélange de liquide cryoscopique et d'eau à une concentration inconnue. La pellicule restante peut geler (commencer à se cristalliser) rapidement à la moindre baisse de température. Si l'on constate que le point de congélation de la pellicule résiduelle est insuffisant, il faut répéter la procédure de dégivrage jusqu'à ce que le point de congélation de la pellicule résiduelle puisse assurer la sécurité du vol.

3.  La procédure de dégivrage peut être grandement accélérée si l'on utilise l'énergie physique des équipements de pulvérisation à haute pression, comme le veut la pratique courante.

Nota : C'est la chaleur du liquide de dégivrage de type I et la force hydraulique qui enlèvent les contaminants gelés. Le glycol fournit une certaine protection dans des conditions de précipitations jusqu'à ce que le liquide des types II, III ou IV soit pulvérisé.

Date de modification :