Chapitre 4 - Mesures préventives et procédures de dégivrage

échange de renseignements essentiels avant l'application du liquide de dégivrage ou d'antigivrage

64.  Avant le début des opérations de dégivrage ou d'antigivrage, le préposé au dégivrage et le CdB doivent s'échanger certains renseignements essentiels, et en accuser réception, afin de s'assurer que l'aéronef est traité correctement, de façon sûre et de manière à assurer la sécurité. Afin de répondre à ces critères de base, les points suivants, qui ont trait à l'échange de renseignements entre le pilote et l'équipe de dégivrage, devraient être accomplis avant le début des opérations :

  • Établissement des communications entre l'équipe de dégivrage et le pilote;

  • confirmation que les freins sont serrés et que l'aéronef est correctement configuré pour le type de dégivrage à exécuter (p. ex. moteurs au ralenti, hélices en drapeau, systèmes de prélèvement d'air correctement réglés, etc.);

  • confirmation de la méthodologie de dégivrage ou d'antigivrage à utiliser;

  • confirmation du ou des types de liquides à appliquer sur l'aéronef;

  • confirmation de la concentration du mélange de liquide, le cas échéant;

  • communication de tout avertissement de dernière minute ou autres avis jugés pertinents aux opérations de dégivrage ou d'antigivrage imminentes;

  • confirmation de la part du préposé au dégivrage au CdB que les opérations de dégivrage ou d'antigivrage sont sur le point de commencer;

  • consignation de l'heure du début de l'application du liquide d'antigivrage. Le CdB doit connaître ce renseignement afin de chronométrer la durée d'efficacité du liquide. Le préposé au dégivrage devrait noter ce temps et en informer le CdB.
Date de modification :