Chapitre 4 - Mesures préventives et procédures de dégivrage

Systèmes de dégivrage à air forcé

95.  Les compagnies aériennes se montrent de plus en plus intéressées par le recours à l'air forcé pour chasser les contaminants gelés de la surface des avions. Cet intérêt coÏncide d'ailleurs avec la mise au point, par plusieurs fabricants, de systèmes à air forcé montés sur les véhicules de dégivrage classiques.

96.  Certains systèmes de dégivrage à air forcé soufflent de l'air ou un mélange d'air et de liquide à haute pression, tandis que d'autres soufflent de grands volumes d'air à faible pression. Certaines buses éjectent l'air à une très grande vitesse. Il en résulte un jet d'air élancé, ce qui en allonge la portée efficace. D'autres systèmes sont conçus de façon à ce que la vitesse de l'air diminue radicalement à la sortie de la buse. Dans certains cas, le jet d'air est plus chaud que l'air ambiant, en raison de la chaleur engendrée par la compression.

97.  Comme l'utilisation des systèmes de dégivrage à air forcé est relativement nouvelle, on ne peut pour le moment formuler de recommandations précises sur l'utilisation opérationnelle des systèmes mis à l'essai. Certains exploitants ont été autorisés à utiliser des systèmes de dégivrage à air forcé pour enlever la neige sèche.

98.  L'utilisation de systèmes à air forcé pour enlever les contaminants, surtout la neige, est une technologie qui n'est pas encore arrivée à maturité. Ces dernières années, les préoccupations environnementales reliées aux effets du déversement de grandes quantités de liquide de dégivrage ont relancé les efforts de recherche dans ce domaine.

99.  Les résultats des recherches sont prometteurs, mais comme pour toute technologie, l'utilisation des systèmes à air forcé demande de faire des compromis. Néanmoins, les recherches en cours indiquent que ces systèmes présentent un potentiel intéressant tant au niveau des économies réalisables qu'à celui de la protection de l'environnement. L'utilisation des systèmes à air forcé est soumise à l'approbation du constructeur de l'aéronef en cause.

Nota : Après l'utilisation d'un système à air forcé, il faut procéder à l'inspection des surfaces critiques de l'aéronef.

Date de modification :