Chapitre 4 - Mesures préventives et procédures de dégivrage

Hangars

1.  La meilleure méthode pour s'assurer qu'un aéronef est exempt de toute contamination est évidemment d'éviter que cette contamination ne s'accumule sur l'appareil en le stationnant, par exemple, à l'intérieur d'un hangar. Toutefois, le manque d'espace, surtout pour les très gros appareils, est un obstacle majeur au recours à cette solution de façon régulière.

2.  En cas de précipitations, il faut prendre soin de refroidir la température du revêtement de l'aéronef sous le point de congélation avant de sortir l'appareil du hangar. Une façon de procéder consiste à ouvrir les portes du hangar avant d'amener l'appareil à l'extérieur. Évidemment, cette solution pourrait incommoder les occupants du hangar. Dans certaines installations, il est possible d'appliquer du liquide d'antigivrage à l'intérieur même du hangar.

3.  Le fait de remiser au hangar un aéronef dont les réservoirs sont pleins ou partiellement pleins demande des précautions particulières. La température du carburant s'élèvera graduellement jusqu'à la température ambiante du hangar. Lorsque le carburant est en contact avec la partie supérieure de l'aile, celle-ci prendra graduellement la température du carburant; ainsi, on pourra moins efficacement refroidir l'extrados de l'aile en ouvrant simplement les portes du hangar. Cette différence de température persistera pendant une période assez longue, le temps que le carburant refroidisse une fois l'avion exposé à la température extérieure. En présence de précipitations, la surface chaude peut réchauffer la neige et les grains de glace qui peuvent alors adhérer à l'aile ou fondre. En pareil cas, la seule solution efficace serait l'application de liquides de dégivrage ou d'antigivrage. Par conséquent, lorsque les réservoirs contiennent une grande quantité de carburant, il est parfois préférable de ne pas stationner l'aéronef à l'intérieur du hangar.

4.  Lorsqu'un aéronef est contaminé, il sera plus facile d'enlever les contaminants gelés à l'intérieur d'un hangar chauffé, où l'appareil sera à l'abri des éléments. Cette démarche est relativement longue, mais on peut alors utiliser une quantité moindre de liquide de dégivrage.

Date de modification :