Chapitre 4 - Mesures préventives et procédures de dégivrage

Communication des problèmes au pilote

67.  Le préposé au dégivrage doit tenir le CdB continuellement informé en lui fournissant notamment les renseignements suivants : l'heure du début de la dernière application de liquide d'antigivrage, le type de liquide utilisé, et l'information sur l'état de contamination des surfaces critiques (c.-à-d. propres ou contaminées).

68.  Voici également ci-après des exemples de circonstances où de l'information de nature critique doit être transmise au pilote. Le programme de formation sur le givrage au sol doit traiter de ce type de circonstances et il doit décrire la façon correcte d'y répondre :

  • dommages ou dommages potentiels à l'aéronef;

  • pulvérisation accidentelle de liquide sur des parties délicates de l'aéronef;

  • avis de risque de blessure ou de blessure d'un préposé au dégivrage.

Nota : Il est important que le préposé au dégivrage soit en mesure de transmettre des instructions au CdB de l'aéronef le plus rapidement et le plus clairement possible.

Date de modification :