Chapitre 4 - Mesures préventives et procédures de dégivrage

Comment un pilote peut-il s'assurer que l'aéronef est propre?

  • Bien connaître les effets néfastes de la rugosité de surface sur les performances et les caractéristiques de vol des aéronefs.

  • Ne pas autoriser le dégivrage ou l'antigivrage de l'aéronef avant de connaître les procédures de dégivrage au sol et les procédures d'assurance de la qualité de l'organisme de la maintenance.

  • Bien connaître la fonction, la capacité, les limites et le mode de fonctionnement des dispositifs de protection contre le givrage avec lesquels l'aéronef est équipé.

  • être conscient du fait que les liquides cryoscopiques utilisés pour le dégivrage et l'antigivrage au sol ne sont pas conçus pour assurer une protection contre le givrage en vol, ce qu'ils ne font d'ailleurs pas.

  • Bien connaître les méthodes et les procédures de dégivrage et d'antigivrage suivies pour l'aéronef quelque soit l'entreprise qui s'en charge : l'entreprise du pilote, un sous-traitant, un exploitant permanent sur la base ou tout autre personnel.

  • Bien connaître les zones critiques de l'aéronef et s'assurer que ces zones ont reçu les traitements de dégivrage et d'antigivrage appropriés.

  • S'assurer que toutes les précautions nécessaires soient prises pendant les procédures de dégivrage pour éviter d'endommager les composants et les surfaces de l'aéronef.

  • S'assurer que le dégivrage et l'antigivrage sont effectués le plus tard possible avant de circuler au sol vers la position de décollage.

  • S'assurer que l'inspection obligatoire des surfaces critiques de l'aéronef est effectuée après la dernière application du liquide cryoscopique.
Date de modification :