Chapitre 5 - Supplément à l'intention du personnel de piste

Couverture appropriée

95.  Une couverture adéquate du liquide cryogénique est absolument essentielle pour assurer son plein rendement. Il est impératif que le personnel qui applique le liquide ait été correctement formé et qu'il utilise toujours la technique d'application recommandée. Il faut appliquer des quantités suffisantes de liquide pour bien accomplir les tâches de dégivrage et antigivrage. Une formation adéquate permettra de s'assurer que les tâches de dégivrage et d'antigivrage sont accomplies de manière à utiliser les liquides de la façon la plus efficace possible afin d'assurer la sécurité du vol.

96.  Le processus de dégivrage à l'aide de liquides n'est pas terminé avant que toutes les surfaces critiques de l'aéronef ne soient débarrassées de toute contamination gelée. La seule façon d'atteindre cet objectif est d'utiliser une quantité suffisante de liquide de dégivrage pour terminer la tâche.

97.  Pour les besoins du dégivrage, on applique généralement du liquide de type I chaud directement sur toute la surface de l'aéronef à dégivrer. Lorsque l'on applique du liquide uniquement sur la partie avant de l'aile, en laissant le liquide s'écouler sur la partie arrière, le liquide se refroidit considérablement à mesure qu'il se déplace sur la surface de l'aile, ce qui le rend moins efficace, voire totalement inefficace, pour faire fondre la contamination gelée qui se trouve sur la partie arrière de l'aile.

98.  On considère qu'il est impératif que les bords d'attaque des ailes et les gouvernes soient parfaitement nettoyés de tout contaminant. Aucune précipitation ou contamination gelée ne peut demeurer sous le liquide de dégivrage. Il faut appliquer une quantité suffisante de liquide de dégivrage chaud afin que le point de congélation du liquide qui demeure sur les surfaces à protéger soit d'au moins 10°C inférieure à la température extérieure (OAT). Au moment de son application, le liquide est dilué par la glace, la neige ou autre type d'accumulation gelée qui fond, ce qui a pour effet d'élever son point de congélation.

99.  Il faut appliquer suffisamment de liquide de dégivrage chaud pour faire en sorte de rincer tout le liquide de dégivrage dilué par le givre, la neige ou la glace fondus. On obtient plus facilement ce résultat lorsque l'on applique le liquide en procédant du point le plus élevé de l'aile vers le point le plus bas, ce qui est généralement de l'extrémité de l'aile vers l'emplanture.

100.  Le processus d'antigivrage à l'aide de liquides ne peut se faire correctement lorsque l'on n'utilise pas une quantité suffisante de liquide et que la couverture des surfaces à traiter est incomplète ou inadéquate.

101.  Dans le cas de la deuxième étape d'une procédure à deux étapes, il faut appliquer une quantité suffisante de liquide d'antigivrage sur l'aéronef afin de couvrir complètement les surfaces à traiter et de laisser une couche adéquate. Les tableaux des valeurs des durées d'efficacité sont basés sur l'application d'une quantité suffisante de liquide. Une couverture insuffisante laisse une couche trop mince sur l'aéronef et la durée de la protection offerte devient incertaine.

102.  Le processus d'application devrait se faire de façon continue et le plus rapidement possible. De plus, l'antigivrage devrait avoir lieu aussi prêt que possible du moment du départ afin d'utiliser au maximum la durée d'efficacité disponible. Même si l'épaisseur peut varier avec le temps selon les parties du profil de l'aile, le liquide d'antigivrage devrait être distribué uniformément. Afin de contrôler l'uniformité, on devrait vérifier visuellement toutes les surfaces horizontales de l'avion pendant l'application du liquide. On pourra déterminer visuellement la quantité de liquide requise en observant le moment où le liquide commence à s'écouler des bords d'attaque et de fuite des surfaces traitées.

103.  Pour un liquide de type IV typique à base d'éthylène, il faut une couche d'une épaisseur comprise entre 1 mm et 3 mm. Il faut 2 litres de liquide pour couvrir 1 mètre carré d'une couche d'une épaisseur de 2 mm. Comme l'application n'est jamais parfaite, il faudra utiliser plus de 2 litres par mètre carré pour obtenir cette couche d'une épaisseur de 2 mm. (Dans les unités non métriques, il faut au moins 2 gallons U.S. par 40 pi2 pour obtenir une couche d'une épaisseur de 0,08 pouce). Les facteurs de conversion sont les suivants :

  • litre = 0,5284 gallon U.S.;
  • mm = environ 0,08 pouce;
  • 1 mètre carré = 10,76 pieds carrés.

Nota : Pour de plus amples renseignements sur les caractéristiques propres à certains liquides spécifiques, contacter le fabricant des liquides de dégivrage et d'antigivrage en question.

Date de modification :