Chapitre 5 - Supplément à l'intention du personnel de piste

Marge de température du liquide cryoscopique

31.  La marge de température est la différence de température entre le point de congélation du liquide lorsqu'il est appliqué, et la température ambiante. Nous avons vu dans la première partie du document que cette marge de température est pour tenir compte de l'absorption des précipitations.

32.  De façon générale, la durée d'efficacité augmente d'autant plus que la marge par rapport au point de congélation du liquide cryoscopique est grande. Par conséquent, lorsqu'on peut le faire, il est recommandé d'utiliser la plus grande marge possible par rapport au point de congélation. Toutefois, pour augmenter cette marge, il faut utiliser davantage de glycol, ce qui représente des coûts supplémentaires et ce qui complique la tâche de récupération et de traitement des déversements et des écoulements de liquides cryoscopiques. La concentration des mélanges de liquides cryoscopiques et les marges par rapport au point de congélation qui en découlent doivent être déterminées en fonction des facteurs suivants, par ordre d'importance :

  • la sécurité;
  • les répercussions environnementales;
  • les coûts.

33.  Dans le cas des liquides de type I de la SAE, la marge par rapport au point de congélation du liquide antigivrant doit être aussi grande que possible, mais sans être inférieure à 10°C (18°F).

34.  Dans le cas des liquides des types I, II, III et IV de la SAE, la marge par rapport au point de congélation ne doit pas être inférieure à 7°C (13°F).

Date de modification :