Ex. 9 – Virage serré

Objectifs

Apprendre à l’élève à exécuter un virage serré avec un avion plus lourd.

Justification

Garder la maîtrise d’un avion plus lourd et maintenir son altitude et sa vitesse dans un virage serré peut s’avérer plus difficile, sans compter qu’il faut exercer une force plus importante sur les commandes. Il est impératif que l’élève soit préparé à maîtriser l’avion au cas où une panne moteur surviendrait pendant un virage.

Connaissances de base essentielles

Expliquer :

  • l’assiette en tangage requise
  • la puissance additionnelle requise
  • les tendances au roulis et les doutes à lever, selon le moteur qui est tombé en panne dans le virage

Conseils à l'intention de l’instructeur

Le présent exercice porte sur la maîtrise de l'avion durant un virage serré. Il est important que l'élève sache exécuter avec précision un virage serré avant d’être en mesure de maîtriser l'avion avec un moteur en panne si la panne en question survient dans un virage.

L'exercice doit être exécuté aux diverses vitesses de la plage des vitesses de croisière de l'avion.

Simuler les pannes moteur en réglant la manette des gaz à la position de ralenti, tout en annonçant à haute voix « simulation ». Lorsque l’élève exécute l’exercice, il faut l’empêcher de voir les manettes des gaz avant d'avoir identifié le moteur en panne.

Instruction et mise en pratique

S'assurer que les vérifications de sécurité pertinentes ont été effectuées avant de commencer l'exercice.

Faire la démonstration d'un virage serré avec une inclinaison de 45° et demander à l’élève de s’entraîner à exécuter la même manœuvre pour se familiariser avec la force qu’il faut exercer sur les commandes. Lorsque l’élève commence à bien maîtriser le virage serré, simuler une panne du moteur du côté extérieur au virage (aile la plus haute). Souligner que l'avion a alors tendance à rouler vers l'horizontale.

Ramener l'avion en palier et exécuter la manœuvre en cas de panne moteur selon l'Exercice 6, Panne de moteur (en vol de croisière). Remettre en marche le moteur « en panne » et reprendre le vol en croisière.

Laisser l'élève s’entraîner à exécuter cette phase de l'exercice.

Amorcer un autre virage serré, puis simuler une panne du moteur du côté intérieur du virage (aile la plus basse). Souligner que l'avion a alors tendance à rouler dans le sens de l'inclinaison. Une action considérable des commandes s'impose pour ramener l'avion en palier.

Ramener l'avion en palier et exécuter la routine en cas de panne moteur selon l'Exercice 6, Panne de moteur (en vol de croisière). Réactiver le moteur en panne et reprendre le vol en croisière. Répondre aux questions de l'élève.

Redonner les commandes à l'élève et le laisser s’entraîner à exécuter cette phase de l'exercice.

Inviter l'élève à procéder aux vérifications en cas de panne moteur par petits groupes de vérification à la fois (après avoir exécuté les vérifications, qu'il faut connaître par cœur) et à surveiller le comportement de l'avion entre chaque groupe de vérifications. Une telle méthode permet de pallier la tendance naturelle à porter surtout attention aux vérifications, négligeant alors la surveillance extérieure et la maîtrise de l'avion

Répéter l'exercice au besoin, à diverses vitesses, lors des vols subséquents.