3.02 Comportement du personnel

(nom de l'exploitant aérien) s'attend à ce que tous ses employés acceptent certaines responsabilités afin d'adhérer à ses principes en matière de comportement du personnel et d'offrir un degré élevé d'intégrité personnelle. Non seulement un comportement acceptable implique le respect total des droits et sentiments d'autrui, mais il exclut tout comportement, tant au niveau professionnel que personnel, qui pourrait : nuire à l'employé lui-même, nuire aux autres employés, nuire à l'entreprise ou provoquer toute réaction défavorable de la part d'un client interne ou externe, actuel ou potentiel.

Lorsqu'il n'a pas été autorisé à accorder une entrevue ou à faire des déclarations publiques, le personnel de régulation des vols doit, dans ses relations avec le public et les médias, faire preuve de discrétion en ce qui concerne l'entreprise. Il doit également obtenir l'autorisation de (nom de la personne) avant de représenter (nom de l'exploitant aérien) dans tout forum public (par exemple, les allocutions, les journées d'orientation scolaire, etc.)

Le personnel de régulation des vols contacté directement ou indirectement par le Bureau de la sécurité des transports du Canada doit éviter de commenter toute situation régulière ou toute irrégularité. Le représentant du Bureau de la sécurité des transports du Canada qui appelle doit être aiguillé vers la direction de la sécurité des vols de (nom de l'exploitant aérien) (numéro de téléphone et nom du responsable de la sécurité de l'exploitant aérien) afin qu'il s'identifie officiellement et qu'il puisse obtenir tous les renseignements qu'il désire sur certains événements passés ou futurs.

Personne ne doit être sous l'effet de l'alcool et/ou de drogues psychodysleptiques lorsqu'il est en service. Il est strictement interdit de dormir lorsque l'on travaille comme régulateur de vol en poste.

Date de modification :