4.05 Contrôle d'exploitation

Le contrôle d'exploitation est défini comme l'exercice du droit de formuler, d'exécuter et de modifier le plan de vol d'exploitation d'un vol, tel qu'expliqué en détail dans le Règlement de l'aviation canadien. Seuls le commandant de bord et le régulateur de vol en poste se partagent l'autorité du contrôle d'exploitation. Aux fins de l'exploitation, le contrôle d'exploitation commence (nombre d'heures avant le départ du vol) et se termine sur confirmation de l'arrivée du vol à destination.

Le régulateur de vol effectue deux tâches clés associées au contrôle d'exploitation : la préparation avant le départ et la surveillance des vols. L'entreprise s'attend à ce que chaque régulateur de vol définisse ses priorités de façon que la surveillance des vols ait toujours priorité sur les activités de préparation avant le départ et de planification de vols.

Les équipages de conduite et les régulateurs de vol qui planifient des vols en plusieurs étapes doivent s'assurer que les plans de vol demeurent valides. Lorsqu'ils arrivent à une escale, les équipages de conduite vérifient si le plan de vol initial a été modifié. Les régulateurs transmettent les plans de vol modifiés aux escales, lesquelles doivent confirmer qu'elles les ont reçus et que le commandant de bord les a acceptés.

Si le nombre d'activités liées au contrôle d'exploitation augmente à un point tel que les activités de préparation avant le départ commencent à nuire à la surveillance efficace des vols exercée par un régulateur de vol, ce dernier doit suivre la procédure suivante :

  • réduire les activités de préparation avant le départ afin de continuer à exercer une surveillance sure des vols;
  • replanifier les activités normales de préparation avant le départ en allant même jusqu'à retarder et/ou annuler les vols n'ayant pas encore débuté dont il a le contrôle de l'exploitation.
Date de modification :