12. Contrôle du processus de maintenance - 573.10(1)l)


« ... le manuel de politiques de maintenance (MPM) d'un titulaire canadien de certificat OMA doit contenir au moins les éléments suivants ...

l)  Une description détaillée du système qui permet de s'assurer que toutes les tâches de maintenance, applicables au travail exigé de l'OMA, ont été effectuées conformément aux exigences du paragraphe 573.08(4) du RAC; »

Le RAC 573.08(4) exige que l'OMA ait un système qui lui permette de s'assurer que toutes les tâches et sous-tâches soient achevées et consignées avant la signature d'une certification après maintenance.

Lorsqu'un OMA entreprend un travail, toutes les activités reliées à ce dernier sont consignées et font l'objet d'un suivi.

Le système de contrôle du processus de maintenance dépend de la taille et de la complexité de l'OMA et du type de travail effectué.

Voici deux scénarios :

  1. Un petit OMA change un atterrisseur principal d'un Cessna 150.

  2. Un gros OMA effectue une vérification « C » sur un CL215, ce qui nécessite des milliers d'heures-personnes pendant plusieurs mois, et possiblement l'attribution de contrats à des organismes spécialisés.

Les étapes élémentaires des deux scénarios sont identiques, mais d'envergure différente. Le changement de pneu d'un C-150 peut être consigné sur une seule feuille de papier tandis que la vérification « C » d'un CL-215 peut se traduire par une pile de papier de plusieurs pouces d'épaisseur.

Le processus peut être décrit de plusieurs manières et peut inclure n'importe laquelle des méthodes suivantes :

  1. Un diagramme.
  2. Un style télégraphique (par points).
  3. Dans un OMA plus complexe, on peut se référer à un manuel de procédures.

Exemple :

La personne responsable de la maintenance utilise une fiche de vérification agrafée au bon de travail pour s'assurer que les étapes suivantes soient suivies :

  • Examen du livret technique, du bon d'achat et des documents connexes en fonction des travaux de maintenance demandés.
  • Installations convenables, outillage approprié, renseignements réglementaires et données techniques disponibles.
  • Un bon de travail est rempli et comporte des fiches de vérification et des fiches de travail supplémentaires.
  • Les tâches sont assignées au personnel de la maintenance formé à cette fin.
  • L'inspection, le dépannage, les réparations, les révisions ou le remplacement de pièces sont effectués conformément à la section qui porte sur les pièces et le matériel du présent manuel.
  • Les éléments de maintenance additionnels décelés sont consignés sur l'une des fiches de travail, et le client en est avisé.
  • Tous les éléments consignés sur les fiches de travail supplémentaires ont été traités.
  • L'inspection a été effectuée par une personne détenant un pouvoir de certification.
  • Les inspections doubles ont été effectuées telles que demandées.
  • Les essais de fonctionnement ont été exécutés tels que demandés.
  • L'examen de la documentation pour vérifier si elle est complète a été effectué.
  • Une certification après maintenance informatisée détaillant tous les travaux de maintenance effectués et toutes défectuosités à corriger est produite à l'intention du client et consignée.
  • Dans le cas d'éléments certifiés sous réserve d'un essai en vol réussi, se référer aux procédures d'essais en vol du client.
  • Des copies de la documentation ont été acheminées pour distribution et conservation, conformément à la section sur les dossiers techniques du présent manuel.

(Les formulaires pertinents se trouvent dans une annexe du présent manuel.)

Date de modification :