Sécurité aérienne - Nouvelles 1/2002

Sécurité du système

Le coin de la COPA - Avez-vous besoin d'un calendrier de maintenance?

par Adam Hunt, Canadian Owners & Pilots Association

Canadian Owners and Pilots Association

Du moment que vous êtes propriétaire d'un aéronef, peu importe le type, la réponse est : oui! Un calendrier de maintenance est l'outil qui vous sert à ne pas oublier les travaux qui doivent être effectués sur votre appareil. En fait, à moins que vous ne possédiez un ultra-léger de base, un ultra-léger de type évolué, un parapente ou une aile libre, vous êtes tenu par la loi d'avoir un calendrier de maintenance.

Examinons la réglementation

Lorsque le RAC est entré en vigueur en 1996, il renfermait une exigence voulant que tous les aéronefs possèdent un calendrier de maintenance, à l'exception des ailes libres et des ultra-légers. Le libellé du RAC 605.86 est bien clair - un calendrier de maintenance est obligatoire pour tous les aéronefs certifiés et de construction amateur, ce qui comprend les avions, les ballons, les hélicoptères, les planeurs, les dirigeables et les gyrocoptères. La norme 625 qui accompagne le RAC vous explique comment procéder. La norme contient même un calendrier de maintenance pré-approuvé par Transports Canada que les propriétaires d'aéronefs privés peuvent utiliser. Tout est dans la norme 625 du RAC : « Les propriétaires de petits aéronefs et de ballons n'étant pas exploités commercialement qui décident de se conformer aux parties I ou II de l'appendice B, selon le cas, et à l'appendice C n'ont pas à soumettre de documents au ministre pour faire approuver officiellement leur calendrier de maintenance, car il l'est automatiquement. Les propriétaires n'ont qu'à préciser dans les dossiers techniques de l'aéronef que la maintenance sera effectuée en vertu des dispositions dudit calendrier de maintenance. »

Bon, après avoir lu ça, vous avez l'impression que tout ce que vous avez à faire, c'est d'effectuer une inscription dans votre carnet technique pour préciser que vous allez recourir aux appendices B et C de la norme 625 du RAC et que, ainsi, vous n'avez plus à vous soucier des calendriers de maintenance tant et aussi longtemps que vous allez posséder votre avion, n'est-ce pas?

Et que répond le technicien d'entretien d'aéronefs (TEA)? Du point de vue juridique, faire une inscription dans le carnet technique ne rend pas nécessairement l'avion apte à voler, car cela ne donne pas l'assurance que la maintenance a été effectuée conformément aux exigences. Le simple fait d'effectuer l'inscription requise dans le carnet technique ne dira pas à votre TEA à quel moment l'extincteur de l'avion doit être remplacé ou si des consignes de navigabilité (CN) pertinentes sont en attente d'exécution. Ce qu'il faut à votre TEA et à vous-même, c'est un calendrier de maintenance qui comporte les dates prévues de maintenance et/ou de remplacement de tous les composants à durée de vie limitée. Les appendices B et C de la norme 625 du RAC sont une excellente base de départ, puisqu'ils énumèrent les articles qui doivent être traités au cours de l'inspection annuelle (appendice B) et ceux qui sont « déphasés » par rapport à cette inspection annuelle (appendice C).

Quels articles faut-il inclure? De nombreux propriétaires ont recours à un système à plusieurs colonnes dans lesquelles on retrouve l'article concerné, la date ou le nombre d'heures cellule correspondant aux derniers travaux accomplis, la périodicité ou le nombre d'heures entre inspection ou remplacement et, enfin, la date ou le nombre d'heures des prochains travaux à accomplir. Pour certains articles, c'est une date qui sera précisée, tandis que pour d'autres il s'agira d'un nombre d'heures cellule ou moteur. Pour certains article, il pourra y avoir tant une date qu'un nombre d'heures cellule, alors il faudra que votre système soit suffisamment flexible.

Que doit-on trouver dans votre calendrier de maintenance? Un des articles incontournables du calendrier, c'est bien sûr la date de votre inspection annuelle. La norme 625 du RAC précise qu'elle ne doit pas avoir lieu plus de 12 mois après la date de la dernière inspection. Autrement dit, si la dernière a eu lieu le 1er  mai 2002, la prochaine devra avoir été consignée au plus tard le 1er  mai 2003 si vous avez l'intention de voler le 2 mai.

Les vidanges d'huile aux 25 ou aux 50 heures, selon le cas, sont une bonne chose à inclure, tout comme les CN à mesures récurrentes ou les bulletins de service qui mentionnent des durées calendaires ou des nombres d'heures cellule, ou les deux, dans leurs mesures d'exécution. Un bon exemple en est la CN canadienne bien connue CF 90-03R2, laquelle exige une inspection du silencieux de tous les aéronefs canadiens dont le système de chauffage fonctionne à l'aide de la chaleur récupérée à partir du silencieux. Cette CN exige une inspection toutes les 150 heures ou une fois par an, selon la première de ces deux éventualités. Pour des inspections de ce type, il vous faudra donc avoir un système capable de suivre et les limites calendaires et les limites d'heures de vol cellule. Une façon de procéder consiste à utiliser deux lignes dans votre tableau.

Le certificat de type supplémentaire (CTS) est un autre domaine à ne pas oublier. Est-ce que certaines modifications inhérentes aux CTS de votre appareil requièrent des inspections ou des opérations de maintenance spéciales? Les « Instructions relatives au maintien de la navigabilité » (ICA) des CTS sont importantes pour que votre aéronef reste en état de navigabilité et, conséquence d'une modification au RAC qui va être publiée d'ici peu, elles devront être obligatoirement inscrites dans votre dossier technique.

Le reste des articles découlera d'une lecture rapide de l'appendice C de la norme 625 du RAC - la liste des « articles déphasés ». Avez-vous une hélice à pas fixe? Si oui, il faut la déposer et l'inspecter une fois tous les cinq ans. En général, les hélices à pas variable doivent être envoyées à la révision une fois tous les dix ans. Après avoir intégré la date d'inspection annuelle, les CN et les bulletins de service récurrents, les ICA des CTS ainsi que les « articles déphasés » de l'appendice C de la norme 625 du RAC, vous devriez probablement avoir un calendrier de maintenance complet. Un tel calendrier vous permettra de toujours conserver votre aéronef bien entretenu et garantira à votre TEA et à vous-même que rien n'a été oublié! Si vous voulez en savoir plus sur la COPA, allez jeter un coup d'oil à l'adresse http://www.copanational.org/.

Page précédentePage suivante
Date de modification :