Sécurité aérienne - Nouvelles 1/2005

Sécurité du système

Le coin de la COPA - Avions ultra-légers et passagers

par Adam Hunt, Canadian Owners and Pilots Association (COPA)

L'année 2003 n'a pas été la meilleure pour les passagers des avions ultra-légers au Canada - plusieurs ont été blessés ou ont péri. Le pire était qu'un grand nombre de ces passagers n'avaient même pas le droit de monter à bord d'un avion ultra-léger. Dans un cas, un passager a été gravement blessé pendant le vol d'un ultra-léger piloté par un titulaire de permis de pilote d'un avion ultra-léger avec la restriction « sans passager ». Dans un autre cas, un pilote et un passager ont péri lorsque leur avion ultra-léger de type évolué s'est écrasé à cause d'une modification faite sans l'autorisation du constructeur qui, en fait, avait rendu illégal le transport de passagers.

Si, à titre de pilotes d'avions ultra-légers, nous voulons continuer à avoir le privilège de transporter une autre personne, nous devons savoir quand il est possible de le faire et respecter le règlement. Sinon, nous risquons un jour de découvrir que les règles ont changé. Donc, quand pouvons-nous transporter une autre personne dans un avion ultra-léger? La réponse dépend de la catégorie de l'avion ultra-léger en question.

Deux personnes seulement peuvent voyager à bord des avions ultra-légers de base, et ce, dans deux cas.

Premièrement, l'un des occupants doit être un instructeur et l'autre, un élève, et le vol doit avoir lieu dans le cadre d'une leçon de pilotage. Deuxièmement, les deux sont des pilotes qui ont les privilèges de piloter un avion ultra-léger. Cela signifie qu'ils sont tous deux titulaires d'un permis de pilote, d'un permis de pilote d'avion ultra-léger, d'un permis de pilote de loisir, d'une licence de pilote professionnel - avion, d'une licence de pilote de ligne - avion. Les titulaires de licences de pilote d'hélicoptères, de ballons, d'autogires, etc., ne sont pas qualifiés! Si le passager que vous voulez transporter ne remplit pas l'une de ces conditions, vous ne pourrez pas le transporter à bord d'un avion ultra-léger de base.

En ce qui concerne les avions ultra-légers de type évolué, il faut répondre à deux critères - l'avion et le pilote doivent avoir l'autorisation de transporter des passagers. Si l'avion est immatriculé comme avion ultra-léger de type évolué, il pourra transporter un passager, mais seulement si les conditions suivantes sont respectées : l'entretien de cet avion est conforme au programme de maintenance du constructeur; le propriétaire de l'avion ultra-léger de type évolué a respecté toutes les directives obligatoires indiquées par le constructeur; l'avion ultra-léger de type évolué n'a pas été modifié sans l'autorisation écrite du constructeur; enfin, une affichette annonçant « Cet appareil est un avion ultra-léger de type évolué et il est utilisé sans certificat de navigabilité » est bien en vue des deux occupants.

Le pilote doit aussi être titulaire d'une licence l'autorisant à transporter des passagers soit, à l'heure actuelle, un permis de pilote de loisir, soit une licence d'une catégorie supérieure. Dans un proche avenir, le projet de qualification permettant aux pilotes titulaires d'un permis de pilote d'avion ultra-léger de transporter des passagers devrait autoriser ledit transport, mais ce n'est pas encore le cas.

Si, en tant que pilotes d'avions ultra-légers, nous voulons continuer à pouvoir transporter des passagers, nous devons nous assurer de le faire seulement lorsque c'est légal. Le transport illégal de passagers risque de porter tort à tous les adeptes du pilotage des avions ultra-légers. Pour de plus amples renseignements sur la COPA, visiter le site Internet http://www.copanational.org/.

Page précédentePage suivante
Date de modification :