Sécurité aérienne - Nouvelles 1/2005

Sécurité du système

Rapports d'accident

Cette chronique vise à informer les propriétaires et les pilotes d'avions de loisir des incidents et des accidents qui se sont produits au cours des derniers mois au Canada. L'information est publiée pour permettre aux pilotes de reconnaître des comportements et des types d'exploitation risqués menant trop souvent à une perte de vie humaine.

Estimation de carburant « un peu juste ». Un Piper PA-28 a quitté pour un vol VFR selon une durée prévue en route de 3 h 20 min et une estimation de 5 h de carburant à bord. Après environ deux heures de vol, le pilote s'est rendu compte qu'il avait moins de carburant que prévu, et qu'il n'y avait pas d'aérodromes de dégagement sur sa route. Le moteur s'est éteint à cause d'un épuisement de carburant après environ 3 h 10 min de vol et à peu près à 5 NM de sa destination. L'avion a dû effectuer un amerrissage forcé sur un petit lac. Un conseil : relisez l'article 602.88 du RAC.

Ballon poussé dans des fils par une saute de vent. Un ballon, Lindstrand modèle LBL 310 A, effectuait une approche sur un terrain lorsqu'une saute de vent a fait descendre rapidement le ballon vers des lignes de transport d'électricité. Le pilote a allumé les brûleurs et a tenté de franchir les lignes d'électricité, mais en vain. La voilure du ballon a touché et abattu plusieurs lignes. Le pilote a réussi à dégager le ballon et a poursuivi son vol pour se poser sans encombre deux mi plus loin. Deux passagers ont été légèrement blessés lors de l'impact avec les lignes d'électricité, et le ballon a été légèrement endommagé.

Amerrissage dur sur plan d'eau miroitant.À la fin d'un vol local au lac Churchill, l'avion Aeronca 7AC a amerri durement sur un plan d'eau miroitant. Les haubans de flotteur du côté droit de l'avion se sont rompus, ce qui a permis à l'extrémité de l'aile droite de toucher l'eau. Le pilote et le passager n'ont pas été blessés.

Collision avec des fils. Le pilote d'un avion de construction amateur sur flotteurs effectuait une approche en vue d'un amerrissage sur une rivière près d'Alma (Qc). Il a heurté un des fils de garde se trouvant au-dessus d'un groupe de gros fils tendus entre deux tours. L'avion s'est par la suite abîmé dans la rivière, mais, heureusement, le pilote et ses deux passagers ont pu être secourus. Les fils de la ligne de transport d'électricité à haute capacité étaient marqués, sauf que le fil de garde supérieur se trouvait à environ 15 pi au-dessus du groupe de fils principal. Les fils de garde, aussi appelés câbles parafoudre, sont d'un diamètre plus petit que les fils principaux, et le pilote a eu de la difficulté à les distinguer de l'arrière-plan environnant.

Pas de taille pour un rabattant. Un autogire RAF 2000 de construction amateur avait décollé de la piste 03 à l'aéroport de Medicine Hat (Alb.) pour un vol récréatif local. Après une montée normale à environ 250 pi AGL, l'autogire a commencé à perdre de l'altitude. Le pilote a confirmé que la vitesse, le régime moteur et le régime rotor étaient normaux pour la montée. Toutefois, l'autogire a continué à descendre, et un atterrissage forcé a dû être effectué sur la 10e avenue, dans le sud-ouest de la ville. L'autogire n'a pas été endommagé, et le pilote ainsi que son passager n'ont pas été blessés. Le vent et le relief étaient tels que l'autogire est probablement entré dans le vent rabattant d'une onde d'air circulant au-dessus de la rive sud de la vallée arrosée, lequel a été supérieur à la capacité de montée de l'appareil. La combinaison de la température, de l'altitude-pression, de la masse totale et d'une forte masse d'air se déplaçant vers le bas a probable-ment créé une situation selon laquelle les capacités de l'appareil ont été dépassées.

Le pilote retire les bretelles et la ceinture de sécurité tout juste avant l'impact. L'avion de construction amateur Glastar décollait du lac Six Mile pour un vol VFR à destination du lac Rosseau/Cameron Bay. L'avion a fait face à un cisaillement du vent et il a décroché sur l'aile droite peu après le décollage. L'avion a heurté le plan d'eau en piqué à partir d'une hauteur de 50 pi. Le pilote a été grièvement blessé à la tête lorsqu'il a été projeté à travers le pare-brise au moment de l'impact. Il portait ses bretelles et sa ceinture de sécurité, mais les avait retirées tout juste avant le contact avec le plan d'eau pour pouvoir sortir plus facilement de l'appareil. NDLR : Les bretelles et ceintures de sécurité ne peuvent remplir la fonction pour laquelle ils ont été conçus que si vous les utilisez.

Essai de roulage à haute vitesse qui finit mal. Le pilote propriétaire d'un ultra-léger Nieuport 11 de CIRCA Reproductions faisait un essai de roulage à haute vitesse sur la piste 34 de l'aéroport de Nanaimo lorsque l'ultra-léger a pris l'air et s'est écrasé tout juste à l'est de la piste, sur l'entrepiste. Le pilote a été mortellement blessé. NDLR : Rouler à haute vitesse comprend des risques. Connaissez-les!

Page précédentePage suivante
Date de modification :