Après l’arrêt complet

Système de signalement des questions de l’Aviation civile — L’Aviation civile de Transports Canada veut connaître votre opinion!

Le gouvernement du Canada vise à fournir des services de la plus haute qualité au public, et a décidé de moderniser la gestion au sein du gouvernement pour y arriver. Pour ce faire, Des résultats pour les Canadiens et les Canadiennes — Un cadre de gestion pour le gouvernement du Canada qui a été publié en mars 2000, explique que notre philosophie de la gestion gouvernementale devrait se fonder sur quatre engagements : accent sur les citoyens, valeurs, résultats et dépenses judicieuses. Pour tenir ces engagements, il est indispensable que tous les employés et organismes de la fonction publique accordent la priorité aux intérêts des Canadiens et des Canadiennes et prêtent une attention soutenue aux valeurs et aux résultats.

Afin de satisfaire à ces engagements, l’Aviation civile de Transports Canada (TCAC) est en train de mettre en oeuvre un Système de gestion intégrée (SGI) afin de promouvoir le bon fonctionnement du secteur public au service des Canadiens et des Canadiennes. Il est important de mentionner que les principes du SGI sont identiques à ceux du système de gestion de la sécurité (SGS); par exemple, une culture de communication de l’information efficace constitue un élément nécessaire du SGI ainsi que du SGS. Par l’intermédiaire du SGI, TCAC se préoccupera de sa priorité de longue date consistant à améliorer l’accès aux services et la satisfaction des intervenants.

Consciente des bienfaits de la rétroaction des intervenants, TCAC avait déjà mis en vigueur le document Politique et procédures de traitement des plaintes en 1997, visant à améliorer les relations des intervenants en tenant compte des problèmes déterminés et en les résolvant. Toutefois, cette politique avait ses limites, y compris l’absence de méthodes de suivi pour surveiller les possibilités d’amélioration et la communication avec les correspondants. C’est donc pour remédier à ces limites et assumer ses engagements en vertu Des résultats pour les Canadiens et les Canadiennes que l’Aviation civile a remplacé le document Politique et procédures de traitement des plaintes par le Système de signalement des questions de l’Aviation civile (SSQAC).

Le SSQAC, qui a été lancé le 3 mai 2005, permet aux intervenants internes de TCAC et aux intervenants externes de soulever un plus grand éventail de questions (préoccupations, plaintes, compliments ou suggestions d’amélioration) auprès de la direction. Les principes clés du SSQAC consistent à favoriser la création d’un milieu de travail respectueux grâce à la prévention, à la gestion efficace et à la résolution rapide des problèmes au niveau hiérarchique le plus bas possible dans l’organisation, ainsi que de fournir une base pour une culture de communication de l’information dans le milieu de l’aviation. Un tel système de signalement crée un milieu de travail où les problèmes sont perçus comme des occasions d’améliorer continuellement la façon dont TCAC mène ses activités.

Le SSQAC cherche à résoudre les questions au niveau hiérarchique le plus bas possible avant d’enclencher des mécanismes de recours officiels ou établis. Néanmoins, ce système n’est pas destiné à signaler des dangers immédiats relatifs à la sécurité ni à remplacer les consultations formelles, comme le processus du Conseil consultatif de la réglementation aérienne canadienne (CCRAC). En outre, les questions relatives au milieu de l’aviation devraient être signalées et traitées par l’entremise du SGS des compagnies aériennes, avant d’être soumises au SSQAC. Ce système permettra également à TCAC de répondre à d’autres formes d’exigences législatives.

Le SSQAC permet de faire le suivi des questions et de faire en sorte que chaque question sans exception soit étudiée. Toutes les questions devraient être traitées en temps utile. Des normes de service pour traiter les questions soumises par l’intermédiaire du SSQAC ont été établies et fournissent une approche structurée et cohérente pour le traitement de toutes les questions.

Recevoir de la rétroaction sur les façons d’améliorer des services est beaucoup plus important que l’attribution du blâme. Il est recommandé aux personnes d’utiliser le SSQAC puisque celui-ci permet à TCAC de s’améliorer continuellement tout en répondant aux intervenants et à leurs besoins.

Il est recommandé que toute personne désirant faire part d’une préoccupation, d’une plainte, d’un compliment ou d’une suggestion remplisse le formulaire de demande d’examen, disponible en ligne à : http://www.tc.gc.ca/fra/aviationcivile/opssvs/secretariat-ssqac-menu-209.htm.

De plus amples renseignements sont disponibles auprès de TCAC en téléphonant au 1-800-305-2059 ou en envoyant un courriel à : services@tc.gc.ca.


Date de modification :