Éditorial — Collaboration spéciale

Jennifer TaylorLe système de la navigation aérienne (SNA) est une association complexe d’éléments, tels que les procédures, l’équipement, les critères, les installations, et surtout, les personnes. Quand tout fonctionne comme sur des roulettes, le SNA est invisible, et c’est dans cette optique qu’il a été conçu. Le SNA couvre tout ce dont un pilote a besoin pour se rendre du point A au point B, du refoulement de l’aéronef au départ jusqu’à l’immobilisation de l’aéronef aux portes de débarquement à l’arrivée. Le SNA implique l’élaboration des procédures des règles de vol aux instruments (IFR), l’attribution des voies aériennes, l’emplacement des aides à la navigation (NAVAID), les fréquences, la classification de l’espace aérien, les procédures de contrôle de la circulation aérienne (ATC), les services météorologiques et la distribution de l’information aéronautique.

Bien que la responsabilité de la prestation des services de la navigation aérienne ait été transférée à NAV CANADA en 1996, le ministre des Transports reste responsable de la surveillance de la sécurité du SNA.

La Direction des Opérations nationales de Transports Canada (TC) est responsable de la surveillance de la sécurité auprès de tous les fournisseurs de services de navigation aérienne. Pour cela TC effectue des activités de surveillance, des inspections et des vérifications visant à vérifier la conformité avec les parties VIII, IV et VI du Règlement de l’aviation canadien (RAC). Au début de 2007, la surveillance de la sécurité comprendra également l’évaluation et la validation des systèmes de gestion de la sécurité (SGS) des fournisseurs de services de navigation aérienne.

En plus d’effectuer des inspections réglementaires, la Direction participe également, en collaboration avec NAV CANADA, à un comité sur la surveillance de la sécurité dans la cadre duquel nous faisons la détection rapide de tout problème potentiel en matière de sécurité. Quand NAV CANADA prévoit réduire un niveau de service ou éliminer les services à un emplacement, le comité mène une étude aéronautique qui est ensuite examinée par TC pour vérifier qu’aucune augmentation inacceptable des risques n’est encourue en raison de la mesure. La classification et la structure de l’espace aérien canadien sont réglementées, toutefois, NAV CANADA est responsable de la planification et de la gestion de cet espace aérien. Par conséquent, si NAV CANADA a besoin d’apporter des modifications à la classification ou à la structure d’un segment donné de l’espace aérien, le ministre doit approuver cette mesure.

NAV CANADA est chef de file mondial dans les domaines de la navigation par satellite, de la gestion du cycle de vie des systèmes Communications, Navigation, Surveillance (CNS)/Gestion de la circulation aérienne (ATM), de la reconnaissance des facteurs humains dans l’exécution de l’ATC et du processus non punitif de comptes rendus des événements, aussi dans le domaine de l’ATC.

Le SNA dont jouit le Canada a un dossier de sécurité qui est l’un des meilleurs au monde, ce qui ne se fait pas du jour au lendemain, ni sans travail acharné, ni conscience professionnelle, ni engagement de la part des fournisseurs de services et de l’organisme de réglementation. étant donné que NAV CANADA a célébré récemment son 10e anniversaire, il est de mise de les féliciter et de leur dire que nous entrevoyons avec enthousiasme une collaboration avec eux pendant la prochaine décennie ainsi qu’une amélioration des SGS dans l’exploitation du SNA.

La directrice,
Opérations nationales

Jennifer J. Taylor


Date de modification :