Un instant - Le Vol VFR en montagne

Un instant! pour votre sécurité

Le Vol VFR en montagne

Le vol VFR en montagne exige quelques précautions additionnelles…

Préparez votre vol en prévoyant qu’aux altitudes auxquelles vous volerez en montagne, vous aurez moins de puissance, moins de portance et moins de rendement de l’hélice :

  • L’altitude densité est le secret.
  • Un aéronef peu chargé est l’idéal — prévoyez cependant suffisamment de carburant.

étudiez soigneusement la topographie pour savoir à quoi vous attendre.

  • Utilisez toujours des cartes à jour et le Supplément de vol — Canada (CFS) en vigueur.
  • Empruntez les parcours VFR très fréquentés.
  • Dans une vallée, volez à droite pour respecter l’espacement et donnez-vous assez de champ pour les virages.
  • En route, consultez vos cartes de manière à toujours connaître votre position.
  • Ne vous fiez pas uniquement au GPS pour votre navigation.

Prenez connaissance de la météo.

  • Prévoyez des retards; un pilote pressé est enclin à vouloir décoller à tout prix.
  • N’oubliez pas les PIREP.

établissez vos propres limites de visibilité, bien au-dessus du minimum requis, et soyez toujours prêt à rebrousser chemin si la visibilité passe en-dessous.

Repérez les lieux où risquent de sévir des rabattants et évitez-les :

  • Les turbulences sont un bon signe avant-coureur.
  • La puissance de l’air descendant sur une pente peut être supérieure à la puissance ascensionnelle d’un aéronef.
  • Le réchauffement diurne de la paroi d’une vallée peut créer un rabattant sur la pente à l’ombre.
  • Surveillez constamment votre altimètre.
  • Restez à l’écart des violentes turbulences créées par les ondes orographiques et par la couche sous-ondulatoire — apprenez à reconnaître les genres de nuages suspects.

Attention au piège que peut présenter une vallée :

  • étudiez vos cartes à l’avance.
  • Atteignez une altitude suffisante avant de vous engager dans une vallée.
  • Maintenez une altitude de sécurité et évitez de voler trop bas.
  • Dès que la vallée rétrécit ou que le relief s’élève, rebroussez chemin avant que votre vitesse ne chute.

Attention à l’illusion du faux horizon :

  • Surveillez constamment vos instruments.
  • Pressentez une illusion visuelle dès que vous êtes entouré d’un terrain en pente, c’est-à-dire lorsque l’horizon est caché.

Date de modification :