Accidents en bref

Remarque : Tous les accidents aériens qui sont rapportés font l’objet d’une évaluation menée par le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Chaque événement se voit attribuer un numéro de 1 à 5 qui fixe le niveau d’enquête à effectuer. Les interventions de classe 5 se limitent à la consignation des données entourant les événements qui ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques ou qui seront simplement archivées. Par conséquent, les accidents suivants qui appartiennent à la classe 5 et qui ont eu lieu entre les mois de mai et juillet 2008, ne feront probablement pas l’objet d’un rapport final du BST.

— Le 1er mai 2008, un Saab SF340-A effectuait un vol régulier de transport de marchandises de Deer lake (T.-N.-L.) à Gander  (T.-N.-L.). Au départ de Deer Lake, alors que le train était sorti, le voyant d’alarme du circuit hydraulique s’est allumé. L’équipage a passé en revue la liste de vérifications du manuel de référence rapide (QRH), a coupé l’alimentation de la pompe hydraulique et s’est dérouté vers St. John’s (T.-N.-L.), où du personnel de maintenance était disponible. Pendant l’approche vers St. John’s, on a déplacé l’interrupteur de la pompe hydraulique jusqu’à la position de priorité en vue de la sortie du train, et ce dernier s’est déployé jusqu’à ce qu’il soit sorti et verrouillé, mais l’indicateur de quantité hydraulique avait alors chuté jusqu’au-dessous de la zone verte. L’avion a atterri sans incident sur la piste 11 et on l’a ralenti jusqu’à une vitesse de roulage de sécurité en inversant la poussée. Comme le dispositif d’orientation du train avant et le circuit de freinage étaient toujours utilisables, on a décidé de rouler jusqu’au hangar. En arrivant à l’aire du hangar, on a placé les hélices en drapeau, mais ce faisant, une poussée a été générée et l’avion a continué d’avancer. Pendant ce temps, le liquide hydraulique s’était vidé, et le circuit de freinage n’était plus utilisable. L’avion a continué de rouler vers l’avant jusqu’à ce qu’il heurte le hangar, ce qui en a endommagé la partie avant de l’appareil et a causé de légers dommages au hangar. L’accident n’a fait aucun blessé parmi les membres d’équipage. Le personnel de maintenance a découvert qu’il y avait eu rupture d’un « raccord banjo » sur le côté retour du vérin de verrouillage train principal droit sorti. Dossier n° A08A0062 du BST.

 — Le 4 mai 2008, un Cessna 210 Centurion privé atterrissait à Springbank (Alb.) lorsque le train avant s’est affaissé et l’hélice a heurté la piste. Le pilote, qui était seul à bord, s’en est tiré indemne. Le personnel de maintenance a découvert que l’embout du vérin du train avant s’était rompu. On déposera un Rapport de difficultés en service (RDS) auprès de Transports Canada. Dossier n° A08W0082 du BST.

 — Le 11 mai 2008, un planeur Let L33 Solo se trouvait en approche finale vers la piste 13 à Pendleton (Ont.) lorsque le pilote s’est aperçu que l’altitude du planeur était insuffisante pour atteindre le seuil de la piste. Des arbres et un marécage précédaient la piste, et le pilote a décidé d’enfoncer le planeur dans ces arbres, afin de réduire les forces d’impact dues à l’atterrissage forcé. Le pilote a pu évacuer le planeur et n’a subi que des blessures légères. Le planeur a subi des dommages importants. Les conditions météorologiques signalées étaient les suivantes : vent du 100º de 15 kt soufflant en rafales à 20 kt et ciel dégagé. Le pilote totalisait quelque 700 heures de vol aux commandes d’un planeur et il avait de l’expérience sur le type de planeur en question. Dossier n° A08O0119 du BST.

 — Le 15 mai 2008, un Cessna 172N roulait au sol vers le nord, sur l’aire de trafic n° 1, afin d’effectuer un décollage de la piste 07 à Windsor (Ont.). Pendant le roulage au sol, l’aile gauche de l’avion a heurté un camion d’incendie qui était stationné à la caserne des pompiers. L’aile de l’avion a subi des dommages importants; l’accident n’a fait aucun blessé. Dossier n° A08O0130 du BST.

 — Le 16 mai 2008, un DHC-3 Otter monté sur flotteurs venait d’amerrir à l’hydrobase du Lac du Bonnet (CJS9) au Manitoba, lorsqu’une rafale a soulevé l’aile droite. L’aile gauche est entrée en contact avec la surface des eaux, et l’hydravion a capoté. Le pilote et le passager s’en sont tirés indemnes. Ils ont évacué l’avion, et un bateau qui se trouvait à proximité les a pris à son bord. Dossier n° A08C0104 du BST.

— Le 18 mai 2008, un Elem de construction amateur atterrissait sur une piste privée à Grassy Lake (Ont.). Pendant l’atterrissage, l’avion a rebondi et le pilote a tenté une remise des gaz, au cours de laquelle l’avion a heurté des fils situés à l’extrémité de la piste, avant de heurter le sol. Le pilote, qui était seul à bord, a subi des blessures légères. Dossier n° A08O0129 du BST.

 — Le 22 mai 2008, un ultra-léger de type évolué Rans S-7S Courier décollait d’une piste privée à Berwick  (N.-é.) dans le cadre de son vol inaugural. Pendant la montée initiale, à une altitude de quelque 500 pi, le moteur (un Rotax 912ULS) s’est arrêté brusquement. Le pilote a tenté de descendre en vol plané jusqu’à un champ qui se trouvait à proximité, mais l’avion a heurté la cime d’arbres feuillus et il s’est immobilisé dans ces derniers, à quelque 30 pi au-dessus du sol. Le pilote, seul occupant, s’en est tiré indemne. L’avion a subi des dommages importants. Dossier n° A08A0071 du BST.

 — Le 24 mai 2008, un Cessna 180B a décollé de Stonecliffe (Ont.) et a été porté disparu le 26 mai 2008. Le matin du 27 mai 2008, l’appareil a été retrouvé inversé dans le lac Paul Joncas (Qc). Les deux occupants ont subi des blessures mortelles. Les dommages à l’appareil sont importants. Dossier n° A08Q0095 du BST.

 — Le 25 mai 2008, un Cessna 185E avec à son bord le pilote et un passager venait de décoller de Trois-Rivières (Qc)lorsque le moteur (Teledyne Continental IO-520-D) s’est arrêté. Le pilote a tenté de revenir se poser sur la piste mais l’altitude était insuffisante, et il a été forcé de poser l’appareil dans les arbres. Personne n’a été blessé. Les deux occupants ont évacué l’appareil et ont marché jusqu’à l’aéroport. L’appareil a subi des dommages importants. Dossier n° A08Q0094 du BST.

 — Le 25 mai 2008, un hélicoptère Bell 206B effectuait un vol de démonstration près de Timmins (Ont.). Pendant la démonstration d’une autorotation avec remise des gaz, l’hélicoptère a heurté le sol dans une assiette en cabré. Les pales du rotor principal ont heurté et sectionné l’arbre d’entraînement du rotor de queue. L’accident n’a fait aucun blessé. Dossier n° A08O0137 du BST.

— Le 30 mai 2008, un Cessna 172L était en approche en direction nord vers le Lac Polen avec le pilote et un passager à son bord. En finale, le pilote a réalisé que le vent soufflait du sud. Le pilote a effectué une remise des gaz puis un virage lors de la remontée. L’appareil est descendu et s’est écrasé dans les arbres. L’hydravion a subi des dommages importants. Les occupants ont subi des blessures légères. Dossier n° A08Q0098 du BST.

 — Le 30 mai 2008, un hydravion Cessna U206G amerrissait sur le lac Sparrowhawk (Man.), dans le cadre d’un vol en provenance de Willow Point (Man.), dans des conditions de vent calme/plan d’eau miroitant. L’hydravion a touché la surface des eaux à plusieurs reprises et, lors du dernier posé, a effectué un amerrissage dur. Les montants du flotteur droit de l’hydravion se sont affaissés, et l’appareil a capoté avant de chavirer et de s’enfoncer dans les eaux du lac. Les occupants ont évacué l’hydravion sans subir de blessures; ils ont nagé jusqu’au rivage et ils ont demandé de l’aide au moyen d’un téléphone satellite. Dossier n° A08C0114 du BST.

 — Le 30 mai 2008, un ultra-léger Texas Chuckbird X2 effectuait un vol local à partir de la bande d’atterrissage d’une ferme sise près de Charlie Lake (C.-B.). On a vu l’ultra-léger amorcer un virage à droite à basse altitude et descendre presque à la verticale dans des arbres. Le pilote a subi des blessures mortelles, et l’ultra-léger a été détruit. On a rapporté qu’un vent de surface fort soufflait alors en rafales. Le pilote n’était titulaire d’aucune licence, et l’ultra-léger avait, paraît-il, été modifié par rapport à sa conception d’origine. On n’a pas demandé au BST de se rendre sur les lieux de l’accident, et le coroner du district a examiné l’épave sur place en utilisant les ressources aéronautiques locales. L’examen de l’épave qui a été effectué n’a permis de déceler aucun signe de défaillance structurale en vol de la cellule. Dossier n° A08W0100 du BST.

 — Le 1er juin 2008, à l’occasion d’un déjeuner annuel auquel participaient les convives invités, plusieurs aéronefs légers se sont rassemblés à l’aéroport non contrôlé de Lacombe (Alb.). Deux ultra-légers en rapprochement étaient engagés dans le circuit de la piste 16, l’un en courte finale et l’autre en virage sur l’étape de base vers l’étape finale sur la même piste, à quelque 400 pi au-dessus du sol. Les deux ultra-légers avaient traversé la moitié du terrain et ils avaient rejoint le circuit par le travers du milieu de la piste, dans le cadre de l’étape vent arrière. Lorsque l’ultra-léger en tête s’est trouvé à quelques centaines de pieds avant le toucher des roues, un Hirondelle PGK 1 de construction amateur a rejoint le circuit de l’aérodrome directement du nord, en direction sud, à quelque 200 pi au-dessus du sol, dans le cadre de l’approche vers la piste 16, derrière l’ultra-léger en courte finale et au-dessous de l’ultra-léger en virage sur l’étape de base vers l’étape finale. La distance entre l’ultra-léger en tête et l’Hirondelle a vite diminué. L’Hirondelle s’est soudainement fortement incliné à droite et, après un virage de quelque 90º, il a piqué du nez et il est descendu presque à la verticale jusque dans un champ d’orge cultivé. Il s’est immobilisé à quelque 500 m au nord-ouest du seuil de la piste. L’aéronef a été détruit, et le pilote a subi des blessures graves. Au moment de l’accident, la fréquence de trafic d’aérodrome (122,8 MHz) était utilisée et surveillée. L’aéronef était équipé d’un dispositif VHF, mais l’Hirondelle n’a pas effectué de communication radio avant l’accident. Dossier n° A08W0101 du BST.

 — Le 9 juin 2008, à l’aéroport de Springbank (Alb.), un Comp Air Comp 4 de construction amateur effectuait son premier vol depuis la fin de sa construction. Pendant le décollage, sur la piste 34, à quelque 150 pi au-dessus du sol (AGL), le moteur (un Subaru/Eggenfellner E6T/220) a subi une perte de puissance totale. Le pilote a déclaré une situation d’urgence, et l’avion a amorcé un virage serré à droite avant de s’écraser dans l’entrepiste, à l’est de la piste. Le pilote, qui était le seul occupant, a subi des blessures mortelles. Dossier n° A08W0106 du BST.

— Le 9 juin 2008, un hélicoptère Aerospatiale AS350-B2 effectuait des vols d’exercice à l’aéroport de Villeneuve (Alb.). Pendant un exercice de simulation de panne du circuit hydraulique, l’équipage a perdu la maîtrise de l’hélicoptère, ce dernier a heurté le sol et a roulé sur le côté gauche. L’hélicoptère a subi des dommages importants, mais les deux membres de l’équipage de conduite s’en sont tirés indemnes. Dossier n° A08W0107 du BST.

— Le 13 juin 2008, un Cessna 182P sur flotteurs a décollé de
St-Mathias (Qc) à destination du réservoir Gouin (Qc) avec le pilote et un passager à son bord. Rendu à destination, l’amerrissage devait s’effectuer sur un plan d’eau miroitant. Le pilote a effectué une approche à un taux de descente faible, puis a remis les gaz. L’appareil n’est pas monté assez rapidement et a heurté des arbres. L’hydravion s’est immobilisé sur le dos. L’appareil a subi des dommages importants. Les deux occupants ont subi des blessures graves. Dossier n° A08Q0107 du BST.

 — Le 13 juin 2008, le ballon Cameron Z-105 a décollé d’Iberville (Qc) à destination de Carignan/St-Hubert (Qc) avec le pilote et cinq passagers à son bord. Afin d’éviter de survoler la ville de St-Hubert au crépuscule, le ballon a effectué un atterrissage de précaution dans le parc industriel aux limites de la ville de St-Hubert. Le ballon a effectué un atterrissage brutal dans un stationnement asphalté puis s’est renversé sur le côté. Le ballon n’a pas été endommagé. Un passager a subi une blessure grave. Dossier n° A08Q0108 du BST.

— Le 22 juin 2008, un planeur Pezetel SZD-55-1 effectuait une approche finale aérofreins complètement sortis, à Rockton (Ont.). Comme le planeur descendait, le pilote l’a mis en cabré pour monter au-dessus des arbres qui se trouvaient sur la trajectoire d’approche, mais il n’a pas rentré les aérofreins. Ce cabré et la vitesse réduite du planeur ont provoqué le décrochage de l’appareil qui a heurté les arbres dans une assiette de piqué prononcé. Des témoins ont extirpé le pilote du planeur. Le pilote s’en est tiré indemne. Le planeur a subi des dommages importants lors de l’impact avec les arbres. Dossier n° A08O0157 du BST.

 — Le 22 juin 2008, un Thorp T-18, qui avait à son bord le pilote et un passager, effectuait un vol local à quelque 3 NM au nord-ouest de Windsor (Ont.) lorsque, à une altitude de 2 000 pi au-dessus du niveau de la mer (ASL), un bruit violent s’est fait entendre et le moteur (Avco Lycoming
IO-320-B1A) s’est arrêté. Le pilote a cherché une aire d’atterrissage, pendant que le passager, également pilote, a communiqué avec le contrôle de la circulation aérienne (ATC) pour lui signaler la panne moteur et l’aviser qu’il allait y avoir un atterrissage forcé. Pour atterrir, le pilote a choisi une voie de service sans revêtement sise entre une gare de triage et une rue résidentielle. En descendant, l’avion a heurté des fils de transport d’électricité qui traversaient la route et, immédiatement après, l’aile droite a heurté un poteau de transport d’électricité qui se trouvait sur le côté de la route. L’avion a heurté le sol et un incendie s’est déclaré. Le passager a éprouvé de la difficulté à évacuer l’avion et il a subi des brûlures graves. Le pilote est demeuré à l’intérieur de l’avion et il a été gravement brûlé. En raison de la gravité de ses blessures, le pilote est mort le lendemain. Dossier n° A08O0158 du BST.

 — Le 23 juin 2008, un Cessna 208 roulait au sol, sur l’aire de trafic, à Saskatoon (Sask.). Le pilote a contourné un ATR42 qui était stationné. La dérive du C208 a heurté l’aile de l’ATR42. Ce dernier a subi de légers dommages. On a remplacé le longeron et la coiffe avant de la dérive du C208. Dossier n° A08C0135 du BST.

— Le 26 juin 2008, un hélicoptère Bell 205B, exploité près du
lac Babin (C.-B.), effectuait une approche pour prendre une charge à l’élingue, lorsque la turbine du moteur (GE T-53-17B portant le n° de série LE-07727C) a subi une panne non confinée et catastrophique. Le pilote a effectué un atterrissage dur, mais il s’en est tiré indemne. Les patins et la poutre de queue ont subi des dommages à l’atterrissage, et les pales du rotor ont subi des dommages dus à des éclats provenant du moteur. Dossier n° A08P0195 du BST.

 — Le 29 juin 2008, à George River (Qc), le pilote d’un hélicoptère AS350B2 voulait faciliter l’embarquement d’un passager, et a choisi d’atterrir avec un vent venant de sa gauche. Lors du toucher du sol, alors que l’appareil était encore léger sur le train d’atterrissage, le pilote a senti le patin droit s’accrocher dans la végétation. L’appareil s’est soudainement libéré et a commencé à basculer vers la gauche. Le pilote l’a rapidement ramené au sol. L’hélicoptère s’est posé lourdement. Seuls les patins ont touché le sol mais l’impact a été suffisamment important pour froisser le revêtement de la poutre de queue. Dossier n° A08Q0121 du BST.

— Le 30 juin 2008, un hélicoptère Astar 350B était utilisé par des archéologues pour un vol d’exploration au-dessus de la rivière Steen. Lors d’un virage par la gauche en direction de vent arrière, le pilote a perdu le contrôle de l’hélicoptère qui a effectué plusieurs virages de 360° vers la gauche avant de s’écraser dans 5 pi d’eau à environ 30 pi du rivage. L’hélicoptère a été lourdement endommagé mais le pilote et les trois passagers sont sortis indemnes. Ils ont dû marcher un mille vers un abri pour demander du secours. Au moment de l’amorce du virage, l’hélicoptère était à 200 pi d’altitude avec une vitesse de 40 à 50 mi/h. La masse de l’appareil était à 97 % de son poids maximal autorisé. Le vent soufflait à 16 kt avec des rafales à 21 kt. Une perte d’efficacité du rotor de queue peut survenir dans ces conditions s’il y a une perte de vitesse. Une réduction du pas collectif combiné à une action du cyclique vers l’avant permet normalement de rétablir le contrôle de l’appareil. L’examen de l’appareil n’a révélé aucune anomalie avant l’accident. Dossier n° A08Q0118 du BST.

 — Le 2 juillet 2008, un instructeur avait planifié démontrer à l’élève-pilote les décollages et atterrissages mous à l’aéroport du Lac-Etchemin (Qc). L’instructeur a atterri le Cessna 172, vent de dos sur le premier tiers de la piste 06. L’application des freins à la suite de l’atterrissage n’a pas permis de décélérer l’appareil suffisamment pour éviter une sortie de piste. En voyant qu’une sortie de piste était imminente, l’instructeur a appliqué pédale à gauche et a fermé le mélange. L’appareil a terminé sa course en heurtant le terrain gazonné et la forêt en bordure des hangars. Les deux occupants n’ont pas été blessés. L’appareil a été lourdement endommagé. Dossier n° A08Q0119 du BST.

— Le 3 juillet 2008, le Super Cyclone venait de décoller de la
Marina Venise (Qc) pour un vol local avec le pilote et un passager. Lors de la montée initiale alors que l’appareil se trouvait à environ 800 pi au-dessus du niveau de la mer (ASL), le moteur (Teledyne Continental IO-520D) s’est arrêté. Le pilote a tenté de redémarrer le moteur en sélectionnant l’autre réservoir d’essence, sans succès. L’appareil est descendu en piqué vers la rivière des Mille- Îles. Le pilote a mis plein volet afin de ralentir la vitesse de l’appareil. Comme l’espace pour poser l’appareil était restreint, l’amerrissage a été très dur, les flotteurs se sont repliés vers le haut, l’appareil a capoté et terminé sa course en position inversée. Les deux occupants ont évacué l’appareil et ils ont été secourus par des plaisanciers. Ils ont été conduits à l’hôpital pour des blessures mineures. Dossier n° A08Q0124 du BST.

 — Le 6 juillet 2008, à l’aéroport Smith-Falls/Montague (Ont.), on a démarré un Piper PA-17 par lancement manuel de l’hélice. Après le démarrage, l’avion s’est mis en mouvement, et le pilote n’a pas été en mesure d’atteindre la manette des gaz ni la commande des magnétos pour l’arrêter. L’avion a roulé sur quelque 100 pi en traversant l’aire de trafic et en traînant le pilote, avant de heurter un Cessna 182 stationné dont le moteur tournait. Les deux avions ont subi des dommages importants. Les occupants du Cessna 182 s’en sont tirés indemnes; le pilote du PA-17 a subi des blessures légères. Dossier n° A08O0169 du BST.

Vue d’artiste du PA-17 hors de contrôle après le lancement manuel de l’hélice

Vue d’artiste du PA-17 hors de contrôle après
le lancement manuel de l’hélice

— Le 11 juillet 2008, un Grumman G-164A Ag Cat épandait un produit sur un champ situé à 8 NM à l’est de Miniota (Man.) lorsque le moteur (P&W R1340) a soudain subi une perte de puissance. L’avion a atterri droit devant, dans un champ, et il a capoté pendant l’atterrissage forcé. Le pilote s’en est tiré indemne, mais l’avion a subi des dommages importants. Le taux d’humidité atmosphérique était très élevé, et l’exploitant considère le givrage du carburateur comme cause probable de la perte de puissance moteur. Le pilote avait vérifié le réchauffage carburateur avant le décollage mais, au moment de la perte de puissance, il volait sans réchauffage carburateur. Dossier n° A08C0159 du BST.

 — Le 13 juillet 2008, un Cessna A188B commençait à survoler un champ situé à 2 NM au sud-est d’Outlook (Sask.), dans le but de faire de l’épandage sur une bande de terre, lorsqu’il est entré en collision avec une ligne de transport d’énergie. Le pilote a subi des blessures graves et l’avion a subi des dommages importants. Dossier n° A08C0148 du BST.

 — Le 16 juillet 2008, un hélicoptère Aerospatiale AS350BA venait juste d’arriver à un site de forage situé à quelque 38 NM à l’ouest du lac Baker (Nt). Quatre passagers avaient débarqué, et le moteur de l’hélicoptère tournait au ralenti. L’un des passagers déchargeait plusieurs sections de billettes creuses à noyau d’acier longues de 8 à 10 pi Ces billettes ont par mégarde percuté le rotor principal, lequel a été déséquilibré, et l’hélicoptère a subi des dommages importants en raison du mouvement et de la vibration du rotor. Le passager et le pilote ont subi des blessures légères. Dossier n° A08C0151 du BST.



Date de modification :