Comment garder ses compétences à jour


UN INSTANT! pour votre sécurité

Le Règlement de l’aviation canadien (RAC) stipule que, en plus de détenir une licence ou un permis valides et un certificat médical valide, les pilotes doivent se soumettre à certaines exigences tous les cinq ans, deux ans et six mois, s’ils veulent exercer les avantages de leur licence ou permis.

Tous les cinq ans, les pilotes doivent effectuer un vol à titre de commandant de bord ou de copilote au moins une fois à bord d’un aéronef pour lequel ils détiennent une licence. Les pilotes qui ne satisfont pas à cette exigence doivent subir une révision en vol dispensé par un instructeur et réussir l’examen Réglementation aérienne pour le permis d’élève-pilote ou pour les postulants étrangers et militaires à la licence de pilote privé (examen PSTAR).

Tous les deux ans, les pilotes doivent réussir un programme de formation périodique. Afin de satisfaire à cette exigence, les pilotes peuvent choisir l’une des activités suivantes :

  • subir une révision en vol dispensé par un instructeur;
  • participer à un séminaire sur la sécurité dirigé par Transports Canada;
  • participer à un programme de formation périodique approuvé par Transports Canada;
  • suivre le programme d’autoformation présenté chaque année dans la publication Sécurité aérienne — Nouvelles de Transports Canada;
  • suivre un programme de formation ou subir un contrôle de la compétence du pilote (CCP) conformément aux exigences de la partie IV, VI ou VII du RAC;
  • satisfaire aux exigences de délivrance ou de renouvellement d’une licence, d’un permis ou d’une qualification;
  • subir l’examen écrit en vue d’obtenir une licence, un permis ou une qualification.

Tous les six mois, les pilotes qui veulent effectuer des vols de transport de passagers doivent avoir exécuté au moins cinq décollages et cinq atterrissages à bord d’aéronefs de la même catégorie et de la même classe. La « catégorie » indique si un aéronef est un planeur, un avion, un hélicoptère, un ballon, un autogire, etc. La « classe » indique s’il s’agit d’un aéronef conçu pour effectuer des atterrissages ou des amerrissages, d’un monomoteur ou d’un multimoteur, etc.

Les pilotes qui veulent transporter des passagers la nuit doivent effectuer cinq décollages et cinq atterrissages de nuit tous les six mois. Les pilotes de planeurs ont le choix d’effectuer deux décollages et deux atterrissages en compagnie d’un instructeur. Bien que les pilotes de ballons ne soient pas autorisés à se poser la nuit, si une partie d’un vol à bord duquel se trouve des passagers doit s’effectuer de nuit (autrement dit, si le pilote de ballon décolle juste avant l’aube avec l’intention d’atterrir de jour), le pilote doit avoir effectué au moins cinq décollages de jour et cinq décollages de nuit au cours des six derniers mois.

Pour plus de renseignements au sujet de ces exigences, veuillez consulter le lien suivant : http://www.tc.gc.ca/fra/aviationcivile/servreg/rac/partie4-normes-421-1086.htm#421_05

En plus de satisfaire aux exigences en matière de mise à jour des connaissances et de maintien de la compétence professionnelle, un pilote doit s’assurer que son carnet de documents d’aviation n’est pas expiré. La date d’expiration du carnet est indiquée à la page des renseignements personnels. Les pilotes qui n’ont pas déjà un carnet de documents d’aviation devraient penser à en demander un en communiquant avec le personnel de la Division de la délivrance des licences des membres d’équipage de conduite.

Date de modification :