Accidents en bref

Remarque : Les résumés d’accidents qui suivent sont des interventions de classe 5 du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Ces événements ont eu lieu entre les mois de mai et juillet 2010. Ils ne satisfont pas aux critères des classes 1 à 4, et se limitent à la consignation des données qui serviront éventuellement à des analyses de sécurité ou à des fins statistiques, ou qui seront simplement archivées. Les résumés peuvent avoir été mis à jour depuis la production de cette rubrique. Pour toute information concernant ces événements, veuillez contacter le BST.

— Le 1er mai 2010, un Cessna 140A privé a décollé de la piste 23 de l’aéroport de Trois-Rivières (Qc) pour effectuer un vol local. Lors de la montée initiale, le pilote a décidé d’interrompre le vol après avoir constaté une baisse du régime moteur. Lors de la course à l’atterrissage sur la piste 23, l’appareil muni d’une roue de queue a effectué un cheval de bois. L’appareil s’est immobilisé sur le nez. Le moteur et l’aile gauche ont subi des dommages importants. Le pilote est sorti indemne de l’accident. Dossier no A10Q0067 du BST.

— Le 1er mai 2010, un élève-pilote seul à bord d’un Diamond DA20 effectuait des exercices d’arrêts-décollés sur terrain court/mou, sur la piste 34 de l’aéroport de Springbank (CYBW) près de Calgary (Alb.). Au quatrième ou cinquième décollage, on a remarqué que l’avion était trop cabré, et qu’il exécutait une manœuvre de type virage renversé vers la gauche. L’avion a heurté le sol à côté de la piste dans un piqué vertical, avant de capoter et de s’immobiliser sur le dos. Le pilote a été grièvement blessé, et il est resté coincé dans l’épave jusqu’à ce que les services d’intervention d’urgence lui portent secours et le transportent à l’hôpital. Dossier no A10W0063 du BST.

— Le 2 mai 2010, un parapente motorisé non immatriculé s’est écrasé près d’Edgewater (C.-B.). Le pilote pilotait sans licence. Il volait à basse altitude (300 à 400 pi) sans moteur. Il a décidé d’atterrir et l’aile a percuté le sol alors qu’il virait pour se mettre face au vent. Le pilote a été grièvement blessé. Dossier no A10P0116 du BST.

— Le 2 mai 2010, un Cessna 152 effectuait un vol de convoyage de Dryden (Ont.) à St. Andrews (Man.) lorsque les conditions météorologiques se sont détériorées. Le pilote a dérouté l’avion vers l’aéroport du Lac du Bonnet (CYAX), mais les conditions météorologiques se sont détériorées davantage. Alors que le pilote exécutait un atterrissage de précaution sur la route provinciale 214, l’avion a heurté un fil électrique. L’avion a été considérablement endommagé, mais le pilote n’a pas été blessé. Dossier no A10C0054 du BST.

— Le 9 mai 2010, un avion de Havilland DHC-6-300 Twin Otter monté sur skis se trouvait à environ 90 NM au nord d’Alert (Nt), lorsqu’un endroit a été repéré pour atterrir à des fins de levés. Le pilote a survolé la zone prévue en laissant glisser les skis sur la neige, puis il a posé l’avion à la deuxième approche. Une fois l’avion immobilisé, le train d’atterrissage droit a défoncé la glace alors que les deux moteurs tournaient toujours. Le moteur droit fonctionnait lorsqu’il a heurté la glace. Les deux moteurs ont été coupés. Le commandant de bord a appelé les secours par radio HF, tandis que le copilote évacuait les passagers, récupérait le matériel de survie et déclenchait la radiobalise de repérage d’urgence (ELT) fonctionnant sur 406 MHz. Tous les occupants se sont éloignés de la glace brisée. Un campement a été aménagé, et la communication a été établie par téléphone satellite. Deux heures se sont écoulées avant qu’un hélicoptère n’arrive pour évacuer tous les occupants vers Alert. Personne n’a été blessé. La dernière fois que l’avion a été vu, son fuselage était submergé jusqu’à la hauteur des ailes, le nez dans l’eau. Dossier no A10Q0061 du BST.

— Le 11 mai 2010, un hélicoptère Robinson R22 Beta effectuait un vol de nuit à basse vitesse (de 12 à 15 kt) et à basse altitude (entre 50 et 75 pi) au-dessus des champs pour empêcher le gel des cultures. Après un virage, le pilote a constaté des vibrations importantes, puis l’appareil a piqué du nez, ce qui a causé un atterrissage brutal. Le pilote a baissé le collectif pour immobiliser l’appareil, a coupé la puissance et fermé les circuits électriques avant d’évacuer l’appareil. Il y a eu des dommages importants aux pales du rotor de queue qui ont été sectionnées. Le pilote qui était seul à bord n’a pas été blessé. L’examen de l’appareil et des systèmes de tension des courroies d’entraînement du rotor a permis de conclure que les courroies s’étaient déplacées des poulies pendant l’embrayage des rotors. Le temps d’embrayage des rotors avait excédé considérablement les normes spécifiées dans le manuel de l’appareil. Le manuel indique que si le temps d’embrayage du rotor excède la limite de 5 secondes (avant que le rotor tourne), ceci peut causer le déplacement des courroies et éventuellement leur rupture en vol. Dossier no A10Q0064 du BST.

— Le 13 mai 2010, un aéronef PA18A-150 privé sur roues, avec un pilote à son bord, a décollé de l’aéroport de St-Mathias (Qc) à destination de l’île Bellegarde selon les règles de vol à vue (VFR). Rendu à destination, l’appareil a atterri sur une plage de sable. Lors de la course à l’atterrissage, l’aéronef a effectué un cheval de bois. L’avion a subi des dommages importants à l’aile gauche et à l’hélice. Dossier no A10Q0066 du BST.

— Le 13 mai 2010, le pilote d’un Cessna C185 monté sur flotteurs amphibies exécutait l’approche finale d’une piste privée sur l’île Galiano (C.-B.), lorsque le train d’atterrissage principal a heurté un talus situé à l’extrémité d’approche de la piste. L’avion a piqué du nez; le train d’atterrissage avant s’est détaché et l’avion a fait une sortie sur le côté de la piste, où il a capoté pour s’immobiliser sur le dos. Le pilote n’a pas été blessé, ce qu’il attribue au port d’une ceinture-baudrier. Dossier no A10P0126 du BST.

— Le 13 mai 2010, un hélicoptère Astar AS350-B2 transportait une équipe de cinq poseurs de ligne qui devait travailler à environ 50 mi au sud de Dawson City (Yn). Tout juste avant de se poser dans un col de montagne, l’hélicoptère est parti en descente accentuée, ce qui a entraîné un atterrissage dur. Personne n’a été blessé, mais le patin droit de l’hélicoptère s’est affaissé, et le rotor ainsi que la poutre de queue ont été endommagés. Dossier no A10W0069 du BST.

— Le 15 mai 2010, un Cessna 172 a atterri à Kingston (Ont.) à l’issue d’un vol en provenance d’Oshawa (Ont.). Alors qu’il circulait au sol sur la piste pour se diriger vers une place de stationnement fourni par un exploitant des services aéronautiques à l'aéroport (FBO), l’aile gauche de l’avion a heurté le poteau d’une clôture. La collision a fait virer l’avion sur sa gauche, et l’hélice a heurté la clôture avant de s’immobiliser. La collision a causé d’importants dommages à l’avion, mais les deux occupants s’en sont tirés indemnes. Dossier no A10O0091 du BST.

— Le 20 mai 2010, un avion DHC-2 MK 1 monté sur flotteurs amerrissait à Rivers Inlet (C.-B.) à l’issue d’un vol en provenance de Coal Harbour (C.-B.). Lorsque l’avion s’est trouvé à environ 5 pi au-dessus de l’eau, l’extrémité de l’aile droite et le flotteur droit ont touché l’eau à cause d’une rafale de vent, ce qui a fait capoter l’avion. Le pilote, seul occupant à bord, n’a pas été blessé. Il est sorti de l’avion et est resté sur un flotteur jusqu’à ce que les secours arrivent. L’avion, qui était considérablement endommagé, a été remorqué vers le quai de Rivers Inlet, mais il a coulé dans 160 pi d’eau. La radiobalise de repérage d’urgence (ELT) ne s’est pas déclenchée, mais le service de régulation des vols de l’exploitant a été avisé grâce au système de suivi des vols. Le pilote portait une ceinture-baudrier et un gilet de sauvetage. Dossier no A10P0133 du BST.

— Le 24 mai 2010, un Beech 35B effectuait un vol VFR de Creston (C.-B.) à Nelson (C.-B.). Près de Crescent Bay, au dessus du lac Kootenay, le moteur (Continental IO-520) a commencé à fonctionner de façon irrégulière. Le pilote a entendu un bruit d’explosion; de l’huile a recouvert le pare-brise, et le moteur dégageait de la fumée noire. Le pilote a effectué un amerrissage forcé sur le lac, près de la rive. Le pilote et le passager ont évacué l’appareil, et ils s’en sont tirés indemnes. Ils ont été secourus par une embarcation qui se trouvait près de là. La radiobalise de repérage d’urgence (ELT) ne s’est pas déclenchée, et l’avion, qui était considérablement endommagé, a coulé dans des eaux peu profondes. Dossier no A10P0143 du BST.

— Le 29 mai 2010, un aéronef de Havilland DHC6 Twin Otter avec deux pilotes à bord effectuait un vol d’entraînement aux décollages et atterrissages courts (ADAC) dans une zone d’entraînement à 15 NM à l’est-sud-est de l’aéroport de Kuujjuaq (Qc). Lors d'une approche, l’aile droite a percuté un arbre et l’appareil est revenu se poser à Kuujjuaq sans autre difficulté. L’appareil a subi des dommages importants au bord d’attaque de l'aile, à l’aileron et au saumon de l’aile. Les deux pilotes n’ont pas été blessés. Dossier no A10Q0084 du BST.

— Le 30 mai 2010, un hydravion Cessna 182 en exploitation privée avec quatre personnes à bord effectuait un vol VFR depuis le lac Témiscouata (Qc) en conditions météorologiques de vol à vue (VMC). Lors de la course au décollage en présence de vents forts, l’aile droite a percuté la surface du lac; l’appareil a capoté et s’est immobilisé renversé sur la surface du lac. Les occupants ont été immédiatement rescapés par les riverains, mais ont toutefois souffert d’hypothermie modérée. Une personne a été légèrement blessée et l’appareil a subi des dommages importants. Dossier nA10Q0082 du BST.

Vue d’artiste de l’impact lors de la course au décollage
Vue d’artiste de l’impact lors de la course au décollage

— Le 30 mai 2010, un Piper PA16X (Clipper) en exploitation privée avec seul le pilote à son bord effectuait un vol selon les règles de vol à vue (VFR) depuis l’aéroport de St-Hyacinthe (Qc) à destination de l’aéroport de Trois-Rivières (Qc). Lors de l’atterrissage en présence d’un vent traversier, l’appareil a fait un cheval de bois et a quitté la surface de la piste. Le pilote n’a pas été blessé, mais l’appareil a subi des dommages importants au train avant droit, à l’hélice et à la roue de queue. Dossier no A10Q0081 du BST.

— Le 31 mai 2010, un Cub L-4B sur flotteurs effectuait un vol selon les règles de vol à vue (VFR) depuis le lac Miquet (Qc) à destination de la rivière Petite Décharge, Alma (Qc). Lors de l’amerrissage sur un plan d’eau miroitant, au cours duquel l’appareil s’est posé avec un taux de descente élevé, l’attache avant du flotteur droit s’est brisée et l’hélice a coupé la section avant du flotteur. Un déroutement a été effectué en direction du lac Sébastien, afin de procéder à un amerrissage d’urgence. L’appareil s’est posé sur le flotteur gauche et s’est immobilisé près de la rive avec l’aile droite touchant l’eau, sans autre dommage. Il n’y a eu aucun blessé. Dossier no A10Q0088 du BST.

— Le 4 juin 2010, un hélicoptère Robinson R44 privé atterrissait dans une zone adjacente à un chalet au lac Duval (Qc). L’aire d’atterrissage gazonnée était raboteuse. En posant l’appareil, le pilote a abaissé le collectif énergiquement, et il a senti que l’hélicoptère voulait basculer vers l’arrière. Le pilote a compensé vigoureusement en poussant le manche cyclique et en levant le collectif; l’hélicoptère a levé de terre et basculé vers l’avant, et le rotor principal a heurté le sol. Le pilote et le passager s’en sont tirés indemnes. L’hélicoptère a été considérablement endommagé. Dossier no A10Q0086 du BST.

— Le 5 juin 2010, un Piper PA-28-140 privé effectuait un vol de plaisance local dans la région de l’aéroport de St. John’s, à St. John’s (T.-N.-L.). Pendant l’atterrissage avec pleins volets sur la piste 02, l’avion a fait un atterrissage dur, et il a rebondi sur la piste, ce qui a endommagé le train avant, l’hélice et l’extrémité de l’aile gauche. Le pilote n’a pas été blessé; il a coupé le moteur, et il est sorti de l’avion. Les secours sont intervenus, et l’avion a été remorqué peu après pour dégager la piste. Dossier no A10A0060 du BST.

— Le 8 juin 2010, un avion Midget Mustang MM-1 faisait son premier vol depuis une remise à neuf majeure effectuée par le pilote propriétaire. Pendant la montée initiale effectuée à partir de la piste 30 à Orillia (Ont.) et à la suite du troisième circuit, le moteur a perdu sa puissance, pour ensuite la recouvrer avant de la perdre une deuxième fois. L’avion a viré à gauche et il s’est enfoncé rapidement, percutant des lignes hydroélectriques situées sur le bord d’une route avant de s’immobiliser dans une zone boisée à l’extérieur des limites de l’aéroport. Le pilote a été grièvement blessé, et il a succombé à ses blessures. L’avion a été considérablement endommagé. Il n’y a pas eu d’incendie après l’impact, et la radiobalise de repérage d’urgence (ELT) qui fonctionnait sur 406 MHz s’était déclenchée. Dossier no A10O0112 du BST.

— Le 13 juin 2010, un Piper PA-25-235 venait tout juste de décoller de Nipawin (Sask.) pour effectuer un épandage aérien lorsque le pilote a constaté une perte partielle de puissance moteur. Comme le pilote virait dans le but d’éviter de survoler des zones bâties et de larguer sa charge chimique, le moteur a perdu toute sa puissance. L’avion s’est enfoncé, et il a heurté des arbres sur la rive est de la rivière Saskatchewan. L’avion s’est immobilisé sur le dos, et il a été considérablement endommagé. Le pilote a été grièvement blessé. Dossier no A10C0085 du BST.

— Le 19 juin 2010, un Cessna 172M atterrissait sur une piste privée à Somerset (Man.), à l’issue d’un vol en provenance de Starbuck (Man.). Durant la course à l’atterrissage, le casque d’écoute du pilote est tombé sur le plancher du poste de pilotage, et est resté coincé derrière les pédales du palonnier et du frein. Le pilote a perdu la maîtrise en direction de l’avion, lequel est sorti de piste et tombé dans un fossé adjacent où il a capoté. L’avion a subi des dommages importants aux ailes et à l’empennage; on n’a signalé aucun blessé. Dossier no A10C0091 du BST.

— Le 25 juin 2010, un hélicoptère Hughes 369HS (500C) effectuait des travaux d’épandage aérien à 1,6 NM d’Aldergrove (C.-B.), lorsque l’appareil a heurté une serre. Les patins de l’appareil ont été arrachés, et le moteur a été soumis à un effort excessif lorsque le pilote a tenté de redresser l’hélicoptère. Le pilote n’a pas perdu le contrôle de l’hélicoptère, et il est resté en vol pendant que son équipe au sol aménageait à la hâte une plate-forme d’atterrissage en bois. Le pilote a posé l’hélicoptère sans autre incident. Il n’a pas été blessé, mais l’hélicoptère a subi des dommages importants. Dossier no A10P0185 du BST.

— Le 26 juin 2010, un ultra-léger de base Beaver SS a décollé d’un champ près de Deep Creek (C.-B.) afin de faire un vol de démonstration de l’appareil en vue de sa vente. L’aéronef a décollé et amorcé un virage à droite, puis il s’est mis en cabré prononcé. L’appareil a décroché et s’est écrasé au sol. L’aéronef a été détruit, et le pilote a subi des blessures mortelles. Dossier no A10P0186 du BST.

— Le 3 juillet 2010, le pilote d’un hydravion amphibie Found Brothers FBA-2C1 a quitté la piste de l’aéroport régional de Pitt Meadows (C.-B.) pour effectuer des circuits au-dessus du lac Pitt (C.-B.). Après avoir choisi un endroit pour amerrir près de plusieurs embarcations, le pilote a exécuté les vérifications précédant l’amerrissage, remarqué que les voyants de position du train d’atterrissage étaient allumés, entendu un avertissement sonore indiquant que le train d’atterrissage était sorti en vue d’un atterrissage au sol et poursuivi ses manœuvres pour amerrir. En se posant sur l’eau, l’avion a piqué du nez. Initialement, la porte du pilote semblait coincée, mais elle a pu être ouverte une fois manipulée dans la direction opposée. Le pilote est sorti du poste de pilotage submergé, et il s’est agrippé à un des flotteurs de l’hydravion qui avait capoté. Le pilote a défait sa ceinture-baudrier tout juste avant de sortir de l’appareil. Il portait également un vêtement de flottaison individuel (VFI) qui n’a pas entravé sa sortie. Comme l’hydravion flottait près de la surface, le pilote a décidé de ne pas gonfler le VFI. Des plaisanciers lui ont porté secours peu après l’accident. Dossier no A10P0195 du BST.

— Le 3 juillet 2010, un PA-18 NG de construction amateur effectuait un vol local à l’aéroport de St-Jean (CYJN) avec seul le pilote à son bord. Lors d’un atterrissage sur la piste 29, l’appareil a rebondi deux fois, puis est sorti de piste. L’avion a subi des dommages importants au train d’atterrissage droit. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier no A10Q0103 du BST.

— Le 3 juillet 2010, on procédait à la préparation d’un avion amphibie de construction amateur Klein KL 1 en partance de l’aéroport de Langley (C.-B.). Le pilote a démarré le moteur, exécuté un point fixe et fait les vérifications dans le poste de pilotage. Il a alors remarqué que la tension de la batterie était inférieure à 12 V (la normale est de 13,9 V). Il a mis la pompe carburant auxiliaire en marche, et le moteur (Hirth Motoren KG, F30) s’est arrêté. Le pilote a vu des flammes s’échappant de l’entrée d’air du côté gauche du capotage moteur. Il a saisi l’extincteur d’incendie qui se trouvait dans l’avion, et il a vidé son contenu en tentant d’éteindre l’incendie. Il a abandonné l’avion pour aller chercher des secours. Le service des incendies est arrivé, et il a éteint l’incendie, mais l’avion a été détruit. Le pilote n’a pas été blessé. Dossier no A10P0197 du BST.

— Le 5 juillet 2010, un hélicoptère Bell 206B servait à l’épandage de fongicide près d’Esterhazy (Sask.), lorsque le mât de rotor principal a touché un fil aérien, et le pilote a perdu le contrôle de l’appareil. Ce dernier a heurté le sol en piqué, incliné sur la gauche. Le pilote a été légèrement blessé aux mains, et il est sorti de l’appareil. Il n’y a pas eu d’incendie après impact. Il y a eu un déversement de produits chimiques au moment de l’écrasement. Aucun problème mécanique n’a été remarqué avant que l’appareil touche le fil. Le pilote portait sa ceinture-baudrier et un casque, comme le stipule la politique de l’entreprise. L’hélicoptère a été détruit. Dossier no A10C0107 du BST.

— Le 11 juillet 2010, un Cessna 185 monté sur flotteurs quittait le lac Salerno, près d’Irondale (Ont.). Pendant la course au décollage dans une partie étroite du lac, une petite embarcation a surgi en plein dans la ligne de décollage de l’hydravion. Le pilote a interrompu le décollage pour ensuite couper le moteur. Toutefois, l’embarcation a poursuivi sa route pour finalement heurter l’hydravion entre les deux flotteurs. L’un des passagers de l’embarcation a subi des blessures graves, mais les quatre occupants de l’hydravion s’en sont sortis indemnes. L’embarcation a été lourdement endommagée, alors que seuls les flotteurs de l’hydravion ont subi des dommages. L’appareil a été amarré à un gros bateau afin de l’empêcher de couler et il a été remorqué jusqu’à la rive. Dossier no A10O0136 du BST.

— Le 13 juillet 2010, un hélicoptère Bell 206B transportait du personnel forestier à divers endroits sur la rive est du lac Stave près d’Agassiz (C.-B.). Lors d’une tentative d’atterrissage, alors que seul le pilote se trouvait à bord, un patin « patte d’ours » s’est coincé sous un billot. L’hélicoptère a roulé sur le côté droit; il a été déclaré une perte totale. Le pilote a subi de légères blessures, et il a été transporté à l’hôpital. Dossier no A10P0207 du BST.

— Le 14 juillet 2010, un hélicoptère AS350BA a atterri dans une clairière située à environ 50 NM au nord de Wabasca (Alb.) pour prendre une équipe de lutte contre les incendies. Après le décollage et une accélération à une vitesse de 30 kt, des vibrations du rotor principal ont été ressenties. L’appareil s’est alors posé dans une autre clairière, 800 m plus loin. Les deux pales du rotor principal étaient considérablement endommagées dans la zone du volet compensateur, probablement à cause d’une collision avec un arbre. L’hélicoptère a été interdit de vol sur place. Comme la nuit tombait, on a attendu au jour suivant pour aller chercher le pilote et les quatre passagers. Dossier no A10W0105 du BST.

— Le 16 juillet 2010, un Cessna T210N Centurian atterrissait sur la piste 15 de l’aéroport de Saskatoon (Sask.) alors qu’il arrivait de Regina (Sask.). À l’atterrissage, l’avion s’est posé sur le ventre, et il a raclé la piste avant de faire une sortie de piste vers l’entrepiste. Personne n’a été blessé, mais l’avion a été lourdement endommagé. Au moment de récupérer l’appareil, ce dernier a été soulevé et le train d’atterrissage a été sorti; il s’est abaissé puis verrouillé en place normalement. L’avion a été remorqué jusqu’à l’aire de trafic. Personne n’a précisé si le train d’atterrissage avait été sorti ou non avant l’atterrissage. Dossier no A10C0124 du BST.

— Le 20 juillet 2010, un Cessna 172K effectuait un vol de croisière à 6 000 pi d’altitude, à environ 40 NM à l’est de Senneterre (Qc), à destination d’Amos (Qc), lorsque le moteur est tombé en panne. Pour tenter de redémarrer le moteur, le pilote a modifié le mélange carburant-air, puis il a eu recours au réchauffage carburateur, mais sans succès. Le pilote a exécuté un atterrissage forcé dans une zone densément boisée, sur une route servant à l’exploitation forestière. L’avion s’est immobilisé après avoir heurté plusieurs gros arbres. Le pilote et le passager n’ont subi aucune blessure. L’avion a été considérablement endommagé. Le pilote a utilisé une radiobalise de repérage d’urgence SPOT pour guider les secours. Un travailleur forestier qui se trouvait près de l’endroit leur a porté secours. Apparemment, la perte de puissance moteur était attribuable à une panne sèche. L’avion avait fait 3 h 55 min de vol depuis son dernier ravitaillement en carburant. Dossier no A10Q0118 du BST.

— Le 27 juillet 2010, un Beech Musketeer Sport (BE-19A) privé a décollé d’une piste en gravier située à un 1 NM à l’ouest du lac Portneuf (Qc) à destination de Chicoutimi (Qc), avec un pilote et un passager à bord. Après le décollage, la performance ascensionnelle de l’appareil n’a pas été suffisante pour passer au-dessus des obstacles. L’appareil a percuté les arbres en bout de piste et s’est écrasé à 300 m de celle-ci. Les deux occupants ont subi des blessures légères et l’appareil, des dommages importants. Dossier no A10Q0120 du BST.

À voir — et à revoir! Les 11 vidéoclips de la série « À travers les nuages »

Produits en 1997 et d'une durée de cinq à six minutes chacun, les 11 vidéoclips de la série « À travers les nuages » sont diffusés depuis plusieurs années sur le site Web de Transports Canada au https://www.tc.gc.ca/fra/publications-cd-dvd-vhs-602.html#tp14185. Animés par M. Mike Dorion, reconnu comme un champion de la sécurité aérienne au Canada, ces excellents vidéoclips ont pour but de promouvoir des pratiques sécuritaires dans tous les secteurs de l'aviation, et de prévenir des accidents et des incidents. Toutes les personnes oeuvrant en aviation se doivent de les visionner! C’est du temps bien rempli!

Date de modification :