Sécurité aérienne - Nouvelles 2/2003

Sécurité du système

La surcharge vous cloue au sol

Un Piper PA-31 Navajo écrasé

Les renseignements suivants ont été fournis par le Bureau de la sécurité des transports (BST) pour fins de promotion.

Un Piper PA-31 Navajo en exploitation privée a quitté Charlottetown (T.-N.) pour un vol à vue de jour à destination de la baie de Sango. L'avion a décollé juste avant l'extrémité de la piste, et il est resté à très faible altitude jusqu'à ce qu'il disparaisse en direction du relief ascendant. L'avion a percuté la surface d'un chemin en gravier à 1,5 mille de l'extrémité de la piste, puis il a glissé à l'extérieur du chemin pour aller percuter un remblai. Au cours de l'accident, le pilote et deux passagers ont été tués tandis qu'un troisième a été grièvement blessé.

À son départ de Charlottetown, d'une piste en gravier de 2 500 pi, l'avion dépassait sa masse maximale autorisée au décollage de 260 lb. On estime également qu'à son vol précédent, l'avion dépassait sa masse maximale autorisée au décollage de 940 lb à son départ de Gander, d'une piste pavée de 10 500 pi. La cargaison n'était pas arrimée et s'est déplacée vers l'avant à l'impact pour aller percuter les passagers assis à l'arrière de l'avion.

L'examen de l'épave et du sillon qu'elle a laissé au sol a révélé que le pilote avait la maîtrise de l'avion quand celui-ci a heurté la surface du chemin, le train et les volets rentrés. Les marques sur le sol ont montré que les deux moteurs tournaient à grande puissance; cependant, le moteur droit tournait à environ 80 % du régime du moteur gauche. Les deux manettes des gaz ont été trouvées en position de puissance maximale après l'événement. La raison de l'écart entre le régime des deux moteurs ainsi que sa signification restent inconnues. Cet accident mortel impliquant un avion surchargé transportant une cargaison non arrimée de façon approuvée était le second de la sorte dans la région de l'Atlantique en 2001.

L'autre accident mortel a eu lieu le 13 mars 2001 et impliquait un Piper Comanche lourdement chargé de carburant et de fret (rapport d'enquête du BST A01A0022). L'avion a décollé de nuit et s'est dirigé vers le centre-ville de St. John's (T.-N.), puis il est monté à 1 600 pi ASL avant que le pilote n'en perde la maîtrise. L'avion est ensuite parti en vrille vers le sol dans une zone résidentielle, manquant de près des habitations. On estime que l'avion dépassait sa masse maximale autorisée au décollage de 425 lb. Les réservoirs de convoyage installés par le pilote n'étaient pas approuvés par Transports Canada. Plusieurs articles de la cargaison n'étaient pas arrimés ou fixés convenablement, et certains d'entre eux pourraient avoir entravé les commandes de l'avion. Ce dernier était hors de ses limites de centrage approuvées, ce qui a pu nuire à sa pilotabilité.

Dans ces deux événements, il y a eu une surcharge et un arrimage incorrect de la cargaison, et, dans les deux cas, des vies autres que celle des pilotes ont été mises en danger. L'indifférence à l'égard de la sécurité dont certains font preuve en s'entêtant à piloter des avions qui dépassent les limites de masse maximale admissible, est une source d'inquiétude permanente en matière de sécurité. Le monde de l'aviation doit faire bloc et fournir des efforts constants de manière à mieux sensibiliser les exploitants aux dangers liés à l'utilisation d'avions surchargés ou mal centrés.

Page précédentePage suivante
Date de modification :