Sécurité aérienne - Nouvelles 2/2005

Sécurité du système

À la lettre : Passager payant dans le siège du copilote

Monsieur le rédacteur,

Après avoir lu le dernier numéro de Sécurité aérienne - Nouvelles, j'ai ressenti le besoin de vous faire part d'un problème qui me préoccupe. En tant que pilote de ligne travaillant pour un promoteur immobilier établi en Colombie-Britannique (C.-B.), je passe la majorité de mon temps seul dans mon poste de pilotage. Toutefois, je dois parfois faire la navette entre Vancouver (C.-B.) et Victoria Harbour (C.-B.) pour aller chercher un aéronef, etc. La question qui me préoccupe concerne certains vols effectués par un seul pilote et pour lesquels on autorise un passager payant à s'asseoir dans le siège vacant du copilote alors que le passager a un accès direct aux doubles commandes.

Dans le cas d'un vol commercial, je crois que ce siège devrait rester vacant ou être occupé par un employé de la compagnie ou par un pilote devant aller chercher un aéronef. Sinon, il faudrait à tout le moins enlever les commandes du copilote. Comme on a vite oublié les événements du 11 septembre! Il n'y a pas si longtemps, on envisageait d'installer des portes de postes de pilotage renforcées dans les aéronefs assurant la navette entre deux ports. Maintenant nous autorisons un étranger à s'asseoir à l'avant alors que nous ne connaissons rien de cette personne (ni de son état physique et mental), et nous lui donnons un accès direct aux commandes de l'aéronef.

Lorsque j'effectuais des vols commerciaux à bord d'un Cessna 185, les commandes de droite étaient retirées, et les pédales étaient rangées. Pourquoi est-ce différent dans ce cas-ci? à mon avis, il s'agit d'un problème sérieux, et nous devrions renoncer aux revenus supplémentaires générés par le transport de passagers dans le siège du copilote au profit de la sécurité de tous les passagers payants à l'arrière qui voyagent en toute confiance.

Adam Welch, Victoria (C.-B.)

NDLR : M. Welch, je me suis renseigné à ce sujet, et j'ai appris que le Ministère n'a pas de règlement en place qui interdit le transport de passagers payants dans le siège du copilote d'un aéronef nécessitant un seul pilote et qu'il n'a pas l'intention d'en adopter un.

Page précédentePage suivante
Date de modification :